Golfe de Guinée:l’ISMI entend donner une riposte efficace aux narcotrafriquants
mercredi 7 mars 2018

Des menaces dues au trafic de drogue pèsent sur certains Etats africains et affectent leurs économies. Cette question préoccupe au plus haut point l’Institut de Sécurité Maritime Interrégionale (ISMI) qui en a fait son cheval de bataille. Pour contribuer à une riposte efficace à ces menaces, ISMI organise, du 6 au 9 mars à Abidjan, en Côte d’Ivoire, un séminaire axé sur " le trafic de drogue par voie maritime dans le Golfe de Guinée ".

Une trentaine de participants venus de l’Afrique Centrale et de l’Ouest ainsi que des représentants des organisations régionales prennent part depuis hier mardi 6 mars à la 1ère session de formation 2018 organisée par l’ISMI, rapporte un communiqué de cette organisation.
Dans son mot de bienvenue, le Directeur général de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM) a déploré l’ampleur des menaces sur les lignes maritimes. "Le développement des actes de criminalité maritime dans le Golfe de Guinée est l’une des menaces les plus sérieuses contre la desserte régulière de nos ports par les lignes maritimes et contre toute l’économie maritime en général", a déclaré le Directeur de l’ARSTM.
Par ailleurs, il a souligné sans ambages "qu’en s’attaquant au secteur maritime et portuaire qui constitue, à n’en point douter, le poumon de nos économies, les criminels de mer ont décidé de sacrifier sur l’autel de leurs intérêts égoïstes, les efforts de développement de nos Etats ".
La mort dans l’âme, il rappelle que "nul n’ignore la tourmente dans laquelle se trouvent les Etats d’Afrique de l’Ouest et du Centre, dont certains sont durement touchés par le trafic de drogue, en provenance notamment des Etats d’Amérique latine. C’est pour contribuer à une riposte efficace à ces menaces que cette formation est organisée par l’ISMI".
Le Directeur de l’ARSTM a exprimé toute sa reconnaissance au Premier ministre Ivoirien, représenté par son ministre des Transports. "Monsieur le Premier ministre, a-t-il souligné, en marquant votre présence à cette cérémonie qui s’inscrit au cœur de la stratégie nationale de l’Action de l’Etat en Mer, dont la mise en œuvre est placée sous l’autorité du Premier ministre, vous démontrez combien le secteur maritime vous tient à cœur et comment il figure en bonne place dans la vision de l’émergence à l’horizon 2020 du Président de la république. L’organisation de cette formation entre également dans le cadre d’action prioritaire de votre département".
Le numéro1 de l’ARSTM n’a pas manqué de saluer les efforts de la République française, par le biais de son ambassadeur accrédité en Côte d’Ivoire, dont l’appui constant au niveau technique et financier a permis l’organisation de ce séminaire ainsi que la mise en route et la consolidation de l’ISMI ". L’apport de la France entre dans le cadre de son programme Régional d’Appui à l’Action de l’Etat en Mer dans le Golfe de Guinée du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères.
Le directeur de l’ARSTM a salué particulièrement l’un des participants, en la personne du Col. Dieng Abdourhamane, chef de service sécurité à la CEDEAO, qui a énormément contribué à bâtir l’architecture de coopération de sécurité de Yaoundé ainsi qu’à Delfaux Fabrice de la CEDEAO
La session de formation regroupe une trentaine de participants venus de divers pays à savoir : le Ghana, le Sénégal, le Benin, le Togo, la Guinée, le Sierra-Léone, le Liberia, le Gabon, le Congo, le Cameroun, la Mauritanie, de la Côte d’Ivoire et les organisations régionales dont la CEDEAO, le CRESMAC le CRESMAO. Elle se tient au siège de l’ARSTM, haut lieu de la formation maritime africaine, en terre ivoirienne, terre d’espérance et d’hospitalité.

OBJECTIFS.
Ce séminaire a eu pour objectif d’établir un état de lieux sur la menace et les implications du trafic de drogue par voie maritime dans le Golfe de Guinée, d’identifier les moyens d’actions et d’envisager les évolutions juridiques, institutionnelles et techniques de lutte contre le trafic de stupéfiants et de renforcer les coopérations entre les administrations et les Etats.
Au finish, il sera question de rédiger un guide des procédures juridiques et opérationnelles au profit des Etats du Golfe de Guinée, sous la direction du Centre interrégional de Coordination (CIC).
L’ISMI dispense des enseignements répondant aux besoins des Etats du Golfe de Guinée dans le domaine de la sécurité maritime et de l’action de l’état en mer. Son siège se trouve en Côte-d’Ivoire, au sein de l’Académie Régionale des Sciences et Techniques de la Mer (ARSTM). Dina BUHAKE

La culture de la Pentecôte est le socle du développement socioéconomique
jeudi 21 juin 2018

(Par l’Ev. Colin NZOLANTIMA) « » INTRODUCTION La culture est souvent définie comme la façon de penser, de parler et d’agir d’un peuple. C’est ce (...)
lire la suite
La RDC compte 534.108 réfugiés, fait savoir le HCR
jeudi 21 juin 2018

Le Haut commissariat des Nations-unies pour le réfugié a annoncé, hier mercredi 20 juin, que la RDC compte actuellement 534.108 réfugiés, soit 62.000 (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
mardi 19 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
La Fondation Friedrich Ebert peut désormais fonctionner en RDC
mardi 19 juin 2018

La Fondation Friedrich Ebert (FFE) peut désormais euvrer en RDC. Ce, après la signature de l’Accord-cadre de coopération intervenue hier lundi 18 (...)
lire la suite
La relance du commerce du café et du cacao au coeur d’un Forum à Kinshasa
mardi 19 juin 2018

Le ministre congolais de l’Economie nationale, Joseph Kapika, a lancé les travaux du tout premier forum national sur le café et le cacao. Ces (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
lundi 18 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting