REPRESENTANTE ONU/FEMMES EN RDC
Awa Seck rend hommage aux activistes rurales de la RDC
jeudi 8 mars 2018

A l’occasion de la journée internationale de la femme, Forum des As publie des extraits du point de presse de la Monusco d’hier. En particulier, les propos de Mme Awa Seck, représentante de l’Onu- femme en RDC et Florence Marshal, porte-parole adjointe de la mission onusienne.

Représentante d’ONU-Femmes en RDC [Awa Seck] : Merci Florence, je voudrais effectivement commencer mon propos en disant à l’avance bonne journée de la femme à toutes les femmes congolaises et d’ailleurs qui sont ici dans ce pays. Le thème 2018 pour la Journée internationale des femmes est : Le temps est venu, des activistes rurales et urbaines transforment la vie des femmes " et au niveau national, le thème s’intitule " Investir dans la force productrice de la femme rurale, priorité de la RDC ".
La commémoration de la Journée internationale des femmes cette année s’inscrit dans un contexte de mobilisation mondiale sans précédent, pour les droits des femmes, l’égalité et la justice.
Le harcèlement sexuel, les violences et la discrimination ont poussé à une détermination croissante pour le changement afin que les femmes participent activement aux Objectifs de développement durable. Ceci est une occasion pour célébrer les activistes à travers le monde, parce qu’on a dit le thème national, c’est " Investir dans la force productrice de la femme rurale, comme priorité de la RDC ", et ceci est une occasion pour célébrer des activistes, pour célébrer des femmes connues aux niveaux national et international à travers le monde, mais également pour célébrer les activistes rurales. Comme Mme Liberata Buratwa. C’est une femme agricultrice qui fut en même temps une administratrice adjointe du territoire de Rutshuru, dans le Nord-Kivu jusqu’au mois dernier.
Avec un groupe de femmes, elle a travaillé dans la synergie des femmes pour la paix et le développement. Elle continue à lutter pour la paix dans ce territoire et à promouvoir l’autonomisation de la femme rurale.
Ce 8 mars est également l’occasion de célébrer d’autres femmes qui se trouvent au Nord-Oubangi ou qui se trouvent ailleurs dans ce pays. Et qui à travers l’appui qui a été fourni par le HCR en partenariat avec ONU Femmes et la Fondation Amade de la princesse Caroline de Monaco et d’autres partenaires, réalisent des serviettes hygiéniques à partir des plantes locales, le papyrus.
Ceci pour dire que la Journée internationale des femmes est l’occasion de se montrer solidaire avec toutes ces femmes et filles intrépides qui ont joué et continuer à jouer un rôle central pour mettre fin à la discrimination et d’appeler à une action urgente pour parvenir à un changement durable pour la RDC.
Si nous voulons faire de la promesse des Objectifs de développement durable une réalité, ne laissons personne de côté. Nous avons besoin d’une action urgente en faveur des femmes, en faveur de l’égalité des sexes, de l’autonomisation des femmes dans les zones urbaines comme dans les zones rurales. Si nous voulons avancer vers des solutions, nous devons construire une solidarité à travers tous les mouvements. ...

Porte-parole de la MONUSCO [Florence Marchal] : Merci Awa, toutes les activités organisées avec le soutien des Nations Unies pour célébrer cette journée sont reprises dans les documents qui seront mis à votre disposition à l’issue de cette conférence de presse. Je souhaiterais toutefois m’arrêter sur une initiative de la MONUSCO, en faveur du personnel pénitentiaire féminin et des femmes incarcérées. A Kinshasa, les femmes détenues à la prison centrale de Makala et à la prison militaire de Ndolo bénéficieront de consultations juridiques et médicales gratuites.
Des vêtements et des produits d’hygiène seront remis à la fois au personnel et aux détenues et enfin, une marche de santé du personnel pénitentiaire féminin, de l’Association des femmes Avocates et des femmes Magistrates est prévue samedi matin entre la prison de Ndolo et les installations de la MONUSCO à Utexafrica. Il va bientôt être 11h30 à Kinshasa et nous allons aborder la session des questions et réponses. Comme le veut notre règle de courtoisie, je vous demande de bien vouloir adresser votre première question à notre invité, une à Goma, où nous nous rendons immédiatement, et une à Kinshasa.
Tiré du compte rendu du point de presse hebdomadaire de la Monusco du mercredi 7 mars 2018

Une rescapée d’Ebola raconte les péripéties vécues par sa famille autour de cette pandémie
vendredi 22 juin 2018

Une patiente qui a survécu à Ebola à Bikoro, à l’Equateur, a préféré délier sa langue. Marie-Vincent s’est confiée auprès des services des MSF. Dans son (...)
lire la suite
Les infrastructures, domaine clé de la coopération sino-africaine dans la réduction de la pauvreté
jeudi 21 juin 2018

BEIJING, 20 juin (Xinhua) — Calestous Juma, ancien professeur de l’Université de Harvard, avait souligné dans un article datant de 2012 que les (...)
lire la suite
EPS : les deux premières années du secondaire s’appelleront désormais 7ème et 8ème année de l’éducation de base
lundi 11 juin 2018

* Par ailleurs, les élèves de la 7ème année suivront des programmes du domaine d’apprentissage des sciences de l’éducation de base dès le mois de (...)
lire la suite
RDC : les 7 géants miniers menacent de recourir à des moyens juridiques
vendredi 8 juin 2018

La résolution 1515 ( XV ) du 15/12/1960 relative à " l’action concertée en vue du développement économique des pays économiquement peu développés " par (...)
lire la suite
L’ambassadeur de la Corée du sud favorable à la dénucléarisation de la péninsule coréenne
jeudi 7 juin 2018

* Le chef du département des Relations internationales de l’Unikin salue les qualités intellectuelles de Ki-Chang Kwon. L’ambassadeur de la (...)
lire la suite
Moni Della exige la libération de Gecoco Mulumba
jeudi 7 juin 2018

Pour un coup de gueule doublé d’un S.O.S c’en est un. L’opposant Moïse Moni Della n’en peut plus de voir un Gecoco Mulumba gravement malade détenu en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting