EST-CE L’EPILOGUE DU CLIMAT DELETERE QUI PREVAUT A LA PRIMATURE ?
Désavoué par Bruno Tshibala, Michel Nsomue démissionne !
vendredi 9 mars 2018

" Mon directeur de cabinet a craqué. Partout dans le monde, lorsqu’un grave manquement est commis, il altère les rapports et invite à prendre des décisions qui s’imposent. " C’est de cette façon que ces mots du Premier ministre Bruno Tshibala sont assez éloquents et permettent de comprendre le malaise qui sévit au sein de la « Primature » congolaise. Se confiant à Jeune Afrique », à travers une interview publiée jeudi 8 mars au magazine continental, à partir de Paris où il séjourne. Le chef du Gouvernement congolais a tenu à lever l’équivoque sur le climat déletère qui prévaut à la Primature.

Principal collaborateur de Bruno Tshibala, Michel Nsomue n’est plus en odeur de sainteté avec le chef du gouvernement congolais. Celui qui faisait encore hier office de Dircab, a vu comprendre que le temps lui était désormais compté. Face à un avenir incertain, la cheville ouvrière de la Primature a anticipé les faits en déposant sa démission, hier jeudi, auprès du Vice-premier ministre en charge des Transports et Voies de communication, faisant l’intérim du Premier ministre.
Cette fois, l’ancien Dircab n’a pas voulu réagir face aux préoccupations de la presse. Il s’est réservé de tout commentaire. Chose qu’il pouvait bien faire après l’altercation qui l’a opposé au conseiller technique spécial à la Primature. Une bagarre rangée entre les deux personnalités ayant fait le buzz dans les réseaux sociaux.

« LA PRIMATURE N’A PAS 800 CONSEILLERS »
Michel Somwe n’a pas voulu faire preuve de retenue. Pris de colère, il s’est permis de mettre en cause indirectement son patron lors de sa prestation médiatique sur la place publique. S’exprimant sur la radio Top Congo, l’ancien Dircab à la Primature a accusé son chef d’avoir nommé près de 800 personnes à son insu, alors que l’enveloppe budgétaire ne prévoit que la rémunération d’une centaine de personnes.
Le Premier ministre Tshibala se décharge en qualifiant ses accusations "d’affabulations ". " Il n’y a pas 800 conseillers à la Primature, rétorque-t-il. L’ensemble du personnel de mon cabinet compte quelque 300 membres dont 80 conseillers. Et parmi ces derniers, l’on trouve des personnes à qui nous faisons appel, de manière ponctuelle, pour exécuter certaines tâches spécifiques. Ils ne sont donc pas des conseillers à proprement parler. C’est une innovation que j’ai introduite pour qu’un grand nombre trouve du travail et se répartisse l’enveloppe prévue. C’est mon côté socialiste. "

« IL N’Y A PAS EU BAGARRE A LA PRIMATURE »
Donnant sa version des faits à « Jeune Afrique », Bruno Tshibala persiste et signe qu’il n’y a pas eu bagarre à la Primature. " Est-ce que la RDC est le seul pays au monde où une personne peut, sans doute par évocation, transformer un fretin en baleine ?, s’interroge le Premier. « Ce soir-là, à 20 heures, explique-t-il, le directeur de cabinet a demandé aux services de sécurité de faire sortir un conseiller qui l’attendait pourtant depuis midi pour un entretien. Cela a été fait avec brutalité. "
Le premier des ministres congolais minimise le fait que ces images ont circulé sur la toile. " Dans quel but cela a-t-il été filmé se demande-t-il. Qu’à cela ne tienne, nous avons déjà vu des députés, des sénateurs en train de se battre au sein de l’hémicycle. Mais ce qui s’est passé ce soir-là à la Primature, n’était qu’un incident mineur. "
Lundi 5 mars dans la soirée a eu lieu à la Primature, un affrontement entre le directeur de cabinet démissionnaire et le conseiller technique spécial du Premier ministre Bruno Tshibala. Les images de cette altercation ont gagné largement les réseaux sociaux.
Accusé par certains conseillers à la Primature de détourner leurs salaires à son propre compte, Michel Somwe avait déploré, dans une interview accordée à la Radio Top Congo, la pléthore de conseillers dans le cabinet du Premier ministre au-delà de l’enveloppe prévue pour leurs rémunérations. MOLINA

Elections : l’UDPS parle d’une seule voix
mardi 23 octobre 2018

Augustin Kabuya d’abord le weekend, ensuite Jean-Marc Kabund hier lundi à l’émission "Le débat" sur Top Congo, soutiennent sans ambigüité, la logique (...)
lire la suite
Le FCC en meeting à Tata Raphaël le samedi 27 octobre
lundi 22 octobre 2018

*Rassuré par les « réponses techniques crédibles » de la CENI au sujet de la machine à voter et des électeurs sans empreintes digitales, Néhémie (...)
lire la suite
Controverse autour du contrôle parlementaire
vendredi 19 octobre 2018

*Face à cet exercice qui n’a rien produit tout au long de la législature, des voix s’élèvent pour appeler les députés à placer le curseur sur les (...)
lire la suite
Kinshasa s’interroge sur les motivations des autorités angolaises
jeudi 18 octobre 2018

Quarante-huit heures après le Conseil des ministres, dirigé par le président de la République, le Vice-premier ministre en charge des Affaires (...)
lire la suite
Expulsés d’Angola : Le gouvernement actionne le Fonds spécial d’assistance humanitaire
mercredi 17 octobre 2018

Le gouvernement va porter assistance aux ressortissants congolais expulsés sans façon d’Angola. La décision a été prise au cours de la dix-huitième (...)
lire la suite
Ramaphosa : les dessous de l’annulation de sa venue à Kinshasa
mardi 16 octobre 2018

On l’attendait hier lundi 15 octobre à Kinshasa, mais l’attente a été longue et vaine. Annoncé au XIème Sommet de la Grande Commission mixte République (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting