COMMEMORANT LA JOURNEE INTERNATIONALE DE LA FEMME
Des femmes du « Consortium des réseaux de la société civile » pour l’application effective de la loi sur la parité
vendredi 9 mars 2018

Les femmes du Consortium des réseaux des organisations de la société civile, regroupées au sein du Panel des experts de la société civile, ont célébré la fête internationale de la femme dans une ambiance particulière. Elles ont sauté sur l’occasion pour plaider en faveur de l’application effective de la loi sur la parité à travers toute l’éténdue de la RDC.

Plusieurs femmes leaders et représentantes des organisations et associations de la société civile ont rehaussé de leur presence cette cérémonie qui alternait entre la festivité et la réflexion. Tout est parti d’une déclaration des femmes membres de cette plateforme sur les enjeux politiques et sécuritaires de l’heure.
Il s’en est suivi des échanges sur plusieurs sujets d’actualité. Principalement sur l’engagement politique des femmes et leur rôle aux efforts du développement de la RDC.
Se disant déterminées à oeuvrer pour la participation aussi effective qu’efficace de la femme congolaise à la vie publique, les femmes du « Panel des experts de la société civile » s’insurgent contre ce qu’elles qualifient de faible application sur terrain de la loi sur la parité. Elles invitent les acteurs politiques et sociaux de tout bord au sens patriotique et à travailler pour l’instauration d’un climat favorable à l’organisation des élections apaisées et transparentes.

DES FEMMES DETERMINEES

« Les femmes du Consortium des réseaux de la société civile saisissent l’occasion leur offerte par la célébration mondiale de la fête de la femme, afin de réaffirmer leur détermination à jouer pleinement leur rôle, en contribuant considérablement à la construction et à la consolidation de la paix et de la cohésion sociale, à travers toute l’étendue de la RDC », a déclaré Mme Isabelle Monga, chargée de la thématique agriculture et élevage au sein de cette structure.
Se référant aux différentes Résolutions du Conseil de sécurité des Nations unies, aux instruments juridiques internationaux et nationaux qui consacrent la promotion des droits de la femme, la dignité humaine et la participation de la femme dans les instances de prise des décisions, les femmes du « Panel des experts de la société civile » condamnent avec fermeté la recrudescence des violences massives des droits des femmes, la manipulation et la marginalisation de la femme, particulièrement celle du monde rural.
« Nous profitons de la mobilisation de toute la communauté, tant nationale qu’internationale, relative à la journée internationale de la femme pour crier notre détermination à contribuer à la décrispation de la situation politique actuelle et à la consolidation de la paix. Que les hommes nous fassent confiance, car on en a les capacités et les aptitudes », a ajouté Isabelle Monga.

REPRESENTATIVITE DES FEMMES DANS LES INSTITUTIONS
Soucieuses de voir le taux de représentativité de la femme augmenter dans les institutions du pays, les femmes présentes à cette rencontre ont plaidé pour l’application effective de la loi sur la parité à tous les niveaux. « Nous reconnaissons, par contre, que cette représentativité ne va pas nous être accordée sur un plateau d’or. Nous invitons ainsi toutes les femmes congolaises, particulièrement celles du monde rural, à s’appliquer sans relâche et à aspirer de plus en plus aux postes de responsabilité », ont-elles indiqué.
Elles invitent les dirigeants au pouvoir à faire de l’amélioration de la femme la priorité de leurs actions politiques et sociales. « C’est l’occasion d’émettre le vœu de voir les richesses naturelles de notre pays, les minerais en particulier, profiter au développement de notre pays et contribuer à l’épanouissement de chaque Congolaise et Congolais », ont-elles déclaré.
S’appuyant à la thématique choisie cette année pour la célébration de la journée internationale de la femme, aussi bien au niveau national qu’international, les femmes du Consortium des réseaux de la société civile plaident pour que la femme rurale puisse bénéficier d’une attention particulière dans toutes les politiques et programmes de développement du pays. Orly-Darel NGIAMBUKULU

AVIS A MANIFESTATION D’INTERET
lundi 21 janvier 2019

N° avis : AMI/01/FSRDC/PIP/01/19 Pays : République Démocratique du Congo Source de financement : PPA N° IDA V2060-ZR, Date de publication : 21 (...)
lire la suite
Les responsabilités du bon berger dans le développement socioéconomique (Psaumes 23)
lundi 21 janvier 2019

(Par l’Evangéliste Colin NZOLANTIMA) Face aux crises multiformes dans toutes les structures sociales, les responsables (familiaux, communautaires (...)
lire la suite
Madagascar : Andry Rajoelina s’engage à rattraper dans cinq ans le retard du développement du pays
lundi 21 janvier 2019

ANTANANARIVO, 19 janvier (Xinhua) — AndryRajoelina, qui a fait son investiture en tant que président malgache samedi, s’est engagé à combler dans (...)
lire la suite
Plans Succincts de Réinstallation et des compensations pour les axes routiers déprogrammés lors du Financement Initial
lundi 31 décembre 2018

Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo a reçu un crédit d’un montant de (75 millions de dollars) de l’Association Internationale de (...)
lire la suite
Les présidents chinois et américain conviennent d’appliquer le consensus du G20 de Buenos Aires lors d’un entretien téléphonique
lundi 31 décembre 2018

BEIJING, 30 décembre (XINHUA) — Le président chinois Xi Jinping et son homologue américain Donald Trump ont eu une conversation téléphonique samedi, (...)
lire la suite
La Chine maintient son rang de premier fournisseur commercial de l’Algérie durant les onze premiers mois de 2018
jeudi 27 décembre 2018

La Chine a gardé son rang de premier fournisseur commercial de l’Algérie durant les onze premiers mois de 2018, une position qu’elle occupe depuis (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting