L’urne plutôt que la rue
lundi 12 mars 2018

Ca sent les préparatifs des élections dans nombre d’états-majors politiques. De la Majorité comme de l’Opposition. Mieux, certains leaders politiques s’apprêtent même à s’installer dans le starting- block en vue de la pré-campagne électorale. C’est le cas de l’opposant Moïse Katumbi qui sera porté, ce lundi, à la tête d’une plateforme électorale.
Bonne nouvelle pour tout démocrate. Bon signe pour ceux des Congolais -et ils ont mille fois raison - qui préfèrent le débat d’idées aux coups de kalachnikovs. Et donc l’urne à la rue.
Est-ce un signe de temps ? Le conclave de soutiens de Katumbi s’ouvrait en Afrique du sud le jour même où les Kinois ignoraient superbement l’appel à une énième "ville morte". Attendons voir. D’ores et déjà, il est dans l’intérêt du pays que les acteurs politiques privilégient tous la logique électorale. La seule qui soit constitutionnelle. La seule qui garantisse le renouvellement de la classe dirigeante sans passer par la case "chaos".
Encore faudra-t-il que le pays survive au chaos. Un coup d’œil à travers l’Afrique suffit pour alerter les Congolais sur l’illusion des lendemains enchanteurs brandie par les partisans du fameux "dégage".
Comme la classe politique semble souscrire enfin aux urnes, il devient impérieux de parachever le chantier "décrispation politique". Question de permettre à tous les opérateurs politiques de se lancer dans la bataille électorale. Condition sine qua non pour créer les conditions d’un avant, d’un pendant et d’un après-élections apaisé.
Il n’y a pas 36 solutions pour boucler la séquence "décrispation". L’Accord de la Saint Sylvestre 2016 cite expressis verbis les cas emblématiques. C’est là qu’il convient de placer le curseur. José NAWEJ

L’implacable logique institutionnelle
lundi 21 janvier 2019

La Cour constitutionnelle a tranché. C’est FATSHI. Arrêt sans appel. Opposable à tous. Par conséquent, plus de recours possible. La messe est dite. (...)
lire la suite
Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting