S’INSCRIVANT EN FAUX CONTRE LA MARCHE DES LAICS CATHOLIQUES
Des confessions religieuses lancent un appel à la paix et au soutien aux élections
lundi 12 mars 2018

Des responsables des confessions religieuses en République démocratique du Congo, s’inscrivent en faux contre les différentes marches des laïcs catholiques au pays. Se voulant l’Eglise au milieu du village, ils ont organisé, le samedi 10 mars à Kinshasa, une journée de prière pour la nation. Des ministres de Dieu ont profité également de cette occasion pour lancer un appel à la paix et au soutien au processus électoral.

Par la bouche de l’évêque Edmond Kumba, président du comité organisateur de cette manifestation, ces confessions religieuses demandent au "Gouvernement de tout mettre en œuvre pour doter la Ceni des moyens matériels et financiers nécessaires pour la bonne organisation des élections, conformément au calendrier électoral. "

L’EGLISE RESTE APOLITIQUE
Pour l’Evêque Kumbu, les hommes de Dieu doivent demeurer conscients de leur rôle de pasteur et de rassembleur de troupeaux de Dieu. Ils doivent rester animés par le souci de voir le peuple vivre en paix, dans l’unité et la sécurité. "L’église est une structure apolitique. Elle ne peut donc pas, conformément aux saintes écritures, appeler à l’organisation en son sein d’une manifestation partisane en faveur d’un groupe contre un autre ou contre l’Etat (…) Raison pour laquelle, nous condamnons avec la dernière énergie tous les désordres survenus ces derniers jours aussi bien à Kinshasa que dans certaines villes du pays", a-t-il martelé.
Ils invitent également les Congolais, croyants ou non, "appartenant aussi bien à la Majorité présidentielle qu’à l’Opposition de se préparer à participer à ces élections dans la paix et dans le respect strict des lois et des institutions du pays. "

UN VRAI SERVITEUR DE DIEU DOIT PRIER POUR SON PAYS
Dans son exhortation, le révérend Jimmy a insisté sur le rôle d’un homme de Dieu. "Un vrai serviteur de Dieu doit prier pour son pays comme le recommande la Bible (…) Le Congo est un grand pays et nous Congolais, sommes de grandes personnes. Il suffit de nous lever comme un seul homme pour relever le pays ", a-t-il souligné.
Selon ce pasteur, un homme de Dieu est un ministre du Christ. Il est au dessus d’un ministre du Gouvernement. "Les ministres du Gouvernement passeront mais pas nous. Donc nous devons prendre une décision pour le Congo. Ceux qui nous dirigent sont des brebis et nous, des bergers. Mais comment une brebis peut dominer un berger ? C’est parce qu’on ne réalise pas notre position. Nous devons nous mettre debout et prier pour la nation. C’est de cette façon que nous allons jouir de notre bonheur", conclut le prédicateur. MOLINA

Des criminels à Kinshasa pour attaquer des personnalités politiques
mardi 23 octobre 2018

* A 2 mois de la date fatidique du 23 décembre, la CENI et les acteurs politiques appelés à créer les conditions d’un scrutin réellement apaisé. (...)
lire la suite
Le général Sylvano Kasongo relance l’opération de contrôle des véhicules
mardi 23 octobre 2018

Le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, a lancé le dimanche 20 octobre dernier, la deuxième phase de (...)
lire la suite
Mende et Atundu ciblés hier par des assaillants toujours en cavale
mardi 23 octobre 2018

Plus de peur que de mal. Les porte-paroles du gouvernement et de la Majorité présidentielle ont été les cibles des assaillants qui ont pris d’assaut (...)
lire la suite
Le projet de loi de reddition des comptes 2017 envoyé à la commission ECOFIN de l’Assemblée nationale
mardi 23 octobre 2018

* L’exécution du Budget 2017 s’est soldée par un excédent, signe de la rigueur budgétaire, souligne Henri Yav. Kinshasa, 22 octobre 2018 (ACP).- Le (...)
lire la suite
Antonio Guterres exprime son indignation
mardi 23 octobre 2018

Par un communiqué signé hier par Farhan Haq, son Porte-parole adjoint, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, se dit indigné par (...)
lire la suite
Elections : Samy Badibanga pour un langage de vérité
lundi 22 octobre 2018

* Toutefois, à J-61, le leader de la plateforme "Les Progressistes", doute de l’organisation du scrutin à la date prévue. D’où, l’indispensable (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting