REINTEGRATION DES CADRES ET AGENTS ACCUSES DE DETOURNEMENT
Ogefrem : un sit-in hier pour s’opposer aux injonctions de José Makila
mardi 13 mars 2018

{{La grogne bat son plein à l'Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM). Depuis hier matin, les activités sont paralysées au siège de cette entreprise publique et commerciale, logée au croisement du Boulevard du 30 Juin et de l'avenue TSF, dans la commune de la Gombe, à Kinshasa. }} A l'OGEFREM, le climat était tendu hier lundi 12 mars. Dès les premières heures de la journéeen effet, un ''sit-in'' inhabituel a élu domicile à l'entrée de cet office. Sous les tentes blanches étalées tout le long de la clôture de cet imposant édifice, agents et cadres de cette entreprise se sont installés sur des sièges, les regards perdus dans le néant, les mentons agrippés sur les paumes des mains. En face de tentes, d'autres grévistes ont préféré, eux,rester debout pendant des heures, le long de la clôture du siège de la Chancellerie des Ordres nationaux, contemplant d'un regard curieux les piétons qui dévalent l'avenue perpendiculaire au Boulevard du 30 juin, menant à la paroisse Notre Dame de Fatima.Cette paralysie d'activités dans cet office ne pouvait qu'éveiller des soupçons. {{GROGNE DES GREVISTES}} "Pourquoi êtes-vous dehors ?", ne cessaient d'interroger les passants. La réticence des unstranchait avec la prolixité des autres employés. "Si vous nous voyez dehors en ce moment, c'est parce que nous ne voulons pas cautionner la décision de notre ministre de tutelle, le Vice-Premier ministre Makila, qui s'est permis de réhabiliter une vingtaine de cadres et agents qui ont détourné 3 millions de dollars américains de notre entreprise", nous souffle un agent de l'OGEFREM, visiblement dépité par cette mesure. "Nos collègues-là qui se sont compromis ne devraient plus retourner au travail. Surtout pas ici à l'OGEFREM où ils ont empoché des montants colossaux au détriment de l'entreprise", relaye un autre travailleur moulé dans un costume bleu. {{LE PCA INDEXE}} "Nous, nous en voulons à notre Président du Conseil d'Administration, M. Jean Kevin Jemsi Mulengwa, qui n'a pas du tout hésité à mettre en application les instructions de notre ministre de tutelle. A sa place, j'aurai dû résister à ces ordres impopulaires", maugrée un autre employé visiblement furieux, qui tentait de rejoindre les grévistes sous les tentes. Quasiment toutes les personnes interrogées préféraient renvoyer leurs interlocuteurs auprès des syndicalistes de l'OGEFREM qui faisaient des va-et-vient le long des tentes. Si certains ont accepté aisément de se confier à la presse, venue s'enquérir de la situation, d'autres semblaient plus préoccupés à mener des conciliabules avec leurs collègues, renvoyant les curieux à plus tard. {{K.M.}}
Le Conseil des gouverneurs lance un fonds d’impact pour attirer des capitaux
lundi 18 février 2019

La 42ème session du Conseil des gouverneurs du Fonds international de développement agricole(FIDA) tenue, les 14 et 15 février 2019 à Rome, s'est (...)
lire la suite
Le rapport de la Revue conjointe du secteur agricole validé hier
mercredi 13 février 2019

La Revue conjointe du secteur agricole en République démocratique du Congo est enfin viable. Le rapport final de ce document, élaboré pour (...)
lire la suite
BCC : Déogratias Mutombo pour une fiscalité à même d’accroître le budget de l’Etat
mardi 12 février 2019

Le gouverneur de la Banque centrale du Congo a dressé le bilan de la situation économique et financière ainsi que de la stabilité financière de son (...)
lire la suite
La bancarisation couvre actuellement 88% d’agents et fonctionnaires de l’Etat
jeudi 7 février 2019

Plus de 88% d'agents et fonctionnaires de l'Etat sont bancarisés. Tel est le résultat de la bancarisation de la paie initiée par le Gouvernement. (...)
lire la suite
Le plan Kimbembe Mazunga pour remettre la SCTP sur les rails
jeudi 7 février 2019

L'ancien patron de la Société commerciale des transports et de ports (SCTP), Kimbembe Mazunga n'est pas homme à se donner en spectacle. Il ne parle (...)
lire la suite
Les agents de l’ex. Onatra exigent la suspension du DG Mukoko Samba
vendredi 1er février 2019

{{ {* Le personnel de cette entreprise publique se plaint d'accuser de 19 mois d'arriérés de salaires} }} {{Un mouvement spontané de grève a (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un air de nouvelle ère

Vendredi 15 février 2019, cérémonie d'échange des vœux entre le Président de la république et le corps diplomatique accrédité à Kinshasa. Présence notable d'une délégation de la CENCO. Le même vendredi, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting