HIER AU TGI/GOMBE
L’affaire Fidèle Babala-Micheline Bie prise en délibéré
mercredi 14 mars 2018

{{Le juge a clos les débats et pris l'affaire en délibéré, hier mardi 13 mars, au Tribunal de Grande instance de la Gombe, dans l'Appel interjeté par Fidèle Babala contre le jugement rendu par le tripaix Kinshasa/Ngaliema le 6 novembre 2017 dans l'affaire qui l' opposait à la Questeur honoraire de la CENI, Micheline Bie Bongenge. }} L'audience qui se tenait en public, au Tribunal de Grande Instance de la Gombe, s'est terminée vers 11h00. Le ministère public y a rendu son avis sur le dossier. Aussitôt après l'avocat de Mme Micheline Bie, Me Kaluba, a fait des commentaires sur la teneur de cet avis et a demandé au tribunal de recevoir cet appel mais de le déclarer non fondé. Après quoi, le juge a pris l'affaire en délibéré sans toutefois préciser la date à laquelle la décision sera rendue. Selon les différentes parties, le jugement pourrait être rendu dans le délai légal de 8 jours. En 2017, Fidèle Babala, Secrétaire Général Adjoint du MLC avait porté plainte par citation directe contre Madame Micheline Bie Bongenge devant le Tribunal de Paix de Kinshasa/Ngaliema pour "Diffamation, calomnie et imputations dommageables". L'élu de la Tshangu pour le compte du MLC de JP Bemba Gombo avait réclamé l'arrestation immédiate de Micheline Bie et le paiement des dommages et intérêts de 120.000 dollars, ce qui correspondait à son indemnité de sortie. Le 6 novembre 2017, le Tripaix de Kinshasa/Ngaliema avait rendu son jugement dans cette affaire qui avait l'air, selon des proches de Micheline Bie, d'un véritable acharnement contre l'ancienne Questeur de la CENI. Dans son jugement, le Tripaix avait purement et simplement débouté l'Honorable Fidèle Babala et s'était déclaré incompétent pour juger Madame Micheline Bie Bongenge… En outre, le tribunal avait jugé non fondées les allégations formulées contre Madame Micheline Bie. On a cru ce feuilleton fini par cette victoire de Madame Micheline Bie Bongenge sur le Député MLC Babala. Erreur! Le SGA du MLC est allé en appel contre ce jugement au TGI Gombe, estimant que le premier juge a mal dit le droit. Le verdict devrait être communiqué aux deux parties d'ici à 8 jours. En attendant, dans les milieux proches de l'Ancienne Questeur de la CENI, l'on se demande pourquoi cet acharnement ? A la suite de sa mésentente avec ce cadre du MLC, qui se serait employé pour obtenir de manière illégale son départ de la CENI, Micheline Bie avait fini par démissionner du parti de Jean-Pierre Bemba, pour cause de pratiques qui ne répondaient plus à ses convictions politiques et morales. Elle a créé son propre parti politique, avant d’adhérer à la plateforme " LE CENTRE " où elle occupe un des postes de vice- président... {{Didier KEBONGO }}
APK : Godé Mpoyi invite les députés à ne pas céder à la provocation
lundi 18 mars 2019

Honorables députés chers collègues. Nonobstant les déclarations d'un responsable politique qui a demandé à ses militants d'envahir nos installations (...)
lire la suite
Bas-Uélé : les jeunes appellent les élus provinciaux à voter utile
lundi 18 mars 2019

Pourquoi la jeunesse du Bas-Uélé porte-t-elle la candidature de Marcel Zuma? Réponse : « Il a des atouts. Ses idées, son programme, son niveau (...)
lire la suite
La communication politique en RDC : les périls ego-narcissiques dans la coalition CACH-FCC
lundi 18 mars 2019

Jürgen Habermas, l’une des figures de proue de l’Ecole Philosophique de Frankfurt, souligne que la communication et la délibération sont (...)
lire la suite
Martin Fayulu a organisé une marche pacifique à Paris le samedi dernier
lundi 18 mars 2019

Le leader de la coalition LAMUKA, Martin Fayulu Madidi, s'est offert un bain de foule le samedi 16 mars dernier à Paris, à l'occasion d'une marche (...)
lire la suite
Kasaï : des candidats aux élections sénatoriales demandent l’annulation des scrutins
lundi 18 mars 2019

Dans une déclaration politique diffusée le week-end dernier, des candidats "malheureux" aux élections sénatoriales, qui se sont tenues le 15 mars (...)
lire la suite
Modeste Bahati Lukwebo exige la démission des députés provincioux AFDC-A coupables
lundi 18 mars 2019

Chers camarades Présidents fédéraux Équateur, Haut Katanga, Ituri, Kasaï Central, Kinshasa, Kongo Central, Maniema et Tshuapa. Les résultats des (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting