Les cols blancs et les sinistrés
vendredi 6 avril 2018

A mille lieues, du drame quotidien de tout ce que la RDC compte de démunis, déplacés, réfugiés dans le Kasaï, le Nord-Katanga, le Grand Nord, l'Ituri…se déroule un feuilleton entre Kinshasa et New-York. Une espèce de ping-pong diplomatique. En prévision de la conférence internationale des donateurs fixée au 13 avril à Genève, les parties congolaise et onusienne se renvoient des amabilités, discutent préalables, négocient sur les termes de référence… La dernière séquence en date est ce rétropédalage de l'ONU par rapport au degré de la catastrophe. Les Nations-Unies consentent de renoncer à son appréciation initiale du niveau 3. C'est-à-dire que l'ONU ne place plus le cas rd congolais sur la même ligne que les tragédies syrienne ou yéménite. Concession de New-York ? Victoire au point de Kinshasa ? Sans conteste les deux. Pour le reste, tout dépend du point des lunettes avec lesquelles on regarde ce feuilleton. La fameuse vision d'optique. Malgré cet " exit " du level 3, le Gouvernement congolais reste droit dans ses bottes souverainistes estampillées " refus ". C'est le nevarietur décliné dans toutes les langues par le chef de la diplomatie congolaise. Un homme qui, de Kabila-père à Kabila-fils, a la souveraineté chevillée au corps. A une semaine de la grand-messe humanitaire pro RDC, les plus optimistes ne désespèrent de la présence des officiels de Kinshasa à Genève. Un énième geste de l'ONU n'est pas à écarter. En somme, un "Nzombo le soir" pour emprunter au lexique footballistique kinois. Seulement voilà, à des années-lumière des joutes à partir des bureaux douillets de la Gombe et de Manhattan, se vit journellement une catastrophe où les victimes se comptent par centaines de milliers. Si pas par millions. Si les cols blancs de Kinshasa et de New-York pouvaient vivre une seconde le calvaire des millions de Congolais en déshérence totale, le feuilleton s'intitulerait autrement. Pour sûr. {{José NAWEJ}}
Coalition et non cohabitation
mercredi 20 mars 2019

A peine mariés, des scènes de ménage. Des bisbilles. De mauvais augure pour le voyage de noces. Aura-t-il vraiment lieu ce voyage ? Bonne question. (...)
lire la suite
Un parfum de coup de poker
mardi 19 mars 2019

Coup de poker ou gage à l'intraitable base de son parti et à une partie de partenaires extérieurs ? Sans doute les deux à la fois. En suspendant (...)
lire la suite
Une chienlit prévisible
lundi 18 mars 2019

Ca sentait une forte odeur de corruption à mille lieues. On s'est bouché volontairement le nez. Les prémices d'une contestation à vaste échelle (...)
lire la suite
Comme un certain général-major en… 2001
vendredi 15 mars 2019

Et si l'histoire ne faisait que rappeler aux uns et aux autres ce qu'elle est vraiment ? A savoir, comme le philosophe athénien Thucydide le (...)
lire la suite
Bon départ !
jeudi 14 mars 2019

Il l'a annoncé urbi et orbi le 2 mars courant. Il a tenu sa parole! C'est l'essentiel. Le début de polémique sur l'échéance de 10 jours devient, du (...)
lire la suite
Pour des relations normales avec le Rwanda
mercredi 13 mars 2019

" La politique d'un Etat est dans sa géographie " disait Napoléon. Impossible donc de faire comme si le Rwanda n'existait pas. Ignorer ce pays, ce (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting