FAUTE D’APPLICATION DES ENGAGEMENTS DU 2 SEPTEMBRE PAR LE GOUVERNEMENT
Les médecins congolais annoncent une nouvelle grève le lundi 23 avril
vendredi 13 avril 2018

* Cependant, le Dr Mankoy Badjoki, SG du Synamed, précise qu’un service minimum sera mis sur pieds pour s’occuper des urgences.

Les médecins en RD Congo déclencheront une grève généralisée à partir de ce lundi 23 avril pour exiger l’amélioration de leurs conditions de travail. L’annonce a été faite hier jeudi par Dr Mankoy Badjoky, médecin à l’Hôpital général de référence de Kinshasa et Secrétaire général du Syndicat national des médecins (SYNAMED).

Joint au téléphone par les médias, le SG du SYNAMED accuse le Gouvernement de n’avoir pas respecté ses engagements pris dans les Accords du 2 septembre 2017, signés entre les deux parties. Entendez l’Exécutif national et le banc syndical des médecins.
"Les réclamations sont les mêmes. Le Gouvernement n’a pas pris en compte nos revendications même les plus élémentaires ", s’indigne le docteur Mankoy.
A en croire la source, l’accord prévoyait, entre autres, la paie complémentaire de la prime professionnelle de risque du mois de septembre 2017. S’ajoute à cela, la mise sous statut de fonctionnaire de l’Etat, ou la reconnaissance en tant que tel, de 350 médecins. Ce, à partir du mois d’octobre de l’année dernière.
A en croire Dr Mankoy, ces engagements n’ont jamais connu un début d’application par la partie gouvernementale. D’où, toute la colère des médecins qui, par le biais de leur syndicat, se considèrent avoir été roulés dans la farine.
Cependant, le numéro 1 du Synamed promet l’installation des points de prise en charge des urgences sur l’ensemble de l’immense territoire rd congolais.
Au cas où ce débrayage serait effectif, alors ce sera une deuxième grève des médecins, après celle du mois d’août 2017. Soit, en l’espace de quelque neuf mois. Le premier arrêt du travail fut conjointement déclenché par le Synamed et le SYMECO (Syndicat des médecins du Congo). La grève fut suspendue quelques jours plus tard, à la suite d’un appel au dialogue entre les deux parties, lancé par le Gouvernement.
Le Gouvernement pourrait se ressaisir, en répondant favorablement à leurs désidérata dans le budget de l’Etat, en exécution dès la fin de ce mois d’avril. Pourvu qu’il soit prévu dans cette loi des Finances, des lignes de crédit accordées aux médecins.
Christelle KITOKO, stag. IFASIC et LK

L’OMS prône la nécessité pour tous de se faire vacciner
mardi 24 avril 2018

La 8ème Semaine Africaine de Vaccination (SAV) va se dérouler du 23 au 29 avril sous le thème : "Les vaccins ça marche, faites votre part". Son (...)
lire la suite
RDC : Le Centre Carter publie son rapport sur les laissés-pour-compte de l’exploitation minière
mardi 24 avril 2018

Le Centre Carter vient de rendre public son rapport sur les laissés-pour-compte de l’exploitation minière industrielle en République démocratique du (...)
lire la suite
Le Maroc à l’avant-garde de la lutte de l’Afrique contre l’extrémisme "religieux"
mardi 24 avril 2018

Une manif à l’image de l’islam basée sur la tolérance et l’ouverture qui pousse sur le sol marocain depuis des lustres. C’est ainsi que l’on peut (...)
lire la suite
Les hôpitaux publics à nouveau paralysés depuis hier à Kinshasa
mardi 24 avril 2018

Ils avaient annoncé de débrayer. Et l’ont fait. Les médecins prestant dans les hôpitaux publics à Kinshasa ont débuté une grève illimitée hier lundi 23 (...)
lire la suite
Thèrese Kirongozi : la mère du robot roulage congolais exporte sa technologie
jeudi 19 avril 2018

Ingénieure en électronique industrielle de l’Institut Supérieur des Techniques Appliquées (ISTA), Thérèse Izay Kirongozi a révolutionné la technologie (...)
lire la suite
L’Association des femmes chinoises au Congo assiste des orphelins à Selembao
mercredi 18 avril 2018

Désireuse de contribuer au bien-être de plus nécessiteux, l’Association des femmes chinoises au Congo (AFCC) a effectué une visite au centre (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting