FAUTE D’APPLICATION DES ENGAGEMENTS DU 2 SEPTEMBRE PAR LE GOUVERNEMENT
Les médecins congolais annoncent une nouvelle grève le lundi 23 avril
vendredi 13 avril 2018

{{ {* Cependant, le Dr Mankoy Badjoki, SG du Synamed, précise qu'un service minimum sera mis sur pieds pour s'occuper des urgences.} }} {{Les médecins en RD Congo déclencheront une grève généralisée à partir de ce lundi 23 avril pour exiger l'amélioration de leurs conditions de travail. L'annonce a été faite hier jeudi par Dr Mankoy Badjoky, médecin à l'Hôpital général de référence de Kinshasa et Secrétaire général du Syndicat national des médecins (SYNAMED). }} Joint au téléphone par les médias, le SG du SYNAMED accuse le Gouvernement de n'avoir pas respecté ses engagements pris dans les Accords du 2 septembre 2017, signés entre les deux parties. Entendez l'Exécutif national et le banc syndical des médecins. "Les réclamations sont les mêmes. Le Gouvernement n'a pas pris en compte nos revendications même les plus élémentaires ", s'indigne le docteur Mankoy. A en croire la source, l'accord prévoyait, entre autres, la paie complémentaire de la prime professionnelle de risque du mois de septembre 2017. S'ajoute à cela, la mise sous statut de fonctionnaire de l'Etat, ou la reconnaissance en tant que tel, de 350 médecins. Ce, à partir du mois d'octobre de l'année dernière. A en croire Dr Mankoy, ces engagements n’ont jamais connu un début d'application par la partie gouvernementale. D'où, toute la colère des médecins qui, par le biais de leur syndicat, se considèrent avoir été roulés dans la farine. Cependant, le numéro 1 du Synamed promet l'installation des points de prise en charge des urgences sur l'ensemble de l'immense territoire rd congolais. Au cas où ce débrayage serait effectif, alors ce sera une deuxième grève des médecins, après celle du mois d'août 2017. Soit, en l'espace de quelque neuf mois. Le premier arrêt du travail fut conjointement déclenché par le Synamed et le SYMECO (Syndicat des médecins du Congo). La grève fut suspendue quelques jours plus tard, à la suite d'un appel au dialogue entre les deux parties, lancé par le Gouvernement. Le Gouvernement pourrait se ressaisir, en répondant favorablement à leurs désidérata dans le budget de l'Etat, en exécution dès la fin de ce mois d'avril. Pourvu qu'il soit prévu dans cette loi des Finances, des lignes de crédit accordées aux médecins. {{Christelle KITOKO, stag. IFASIC et LK}}
Plus de véhicules avec plaque bâchée, gyrophare et sirène
vendredi 22 mars 2019

Il est désormais interdit de circuler avec un véhicule dont la plaque d'immatriculation est bâchée, ayant un gyrophare ou une sirène sur toute (...)
lire la suite
Avenue de l’Université : la population salue l’évolution des travaux
jeudi 21 mars 2019

Les populations des communes de Ngaba, Makala, Kalamu et Limete saluent la vitesse avec laquelle évoluent les travaux de réhabilitation de (...)
lire la suite
Louise Mushikiwabo pour un fort rayonnement du français dans le monde
mercredi 20 mars 2019

Le monde entier célèbre ce mercredi 20 marsla Journée internationale de la Francophonie. Dans son message à la communauté francophone,la Secrétaire (...)
lire la suite
Kikwit : les transporteurs tirent la sonnette d’alarme
mercredi 20 mars 2019

Route coupée sur la RN1, ravin « Mumene » par-ci, ravin Kaggwa par-là, voilà le tableau sombre qu’offre actuellement la Nationale n°1 dans son tronçon (...)
lire la suite
L’ancien journaliste sportif Papy Ali Kumbakisaka inhumé hier à Kinshasa
mardi 19 mars 2019

La presse sportive congolaise vient de perdre une fois de plus un journaliste chevronné. Après Papy Basakisa, c’est au tour Papy Kumbakisaka de (...)
lire la suite
necrologie
mardi 19 mars 2019

En attendant le programme de ses obsèques, le deuil se tient à son domicile sis Av. Mobutu 8 bis, Q. Don Bosco, Binza Pompage. (Famille (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting