AVEC LA JONCTION ANNONCEE ENTRE LA MP ET LES AUTRES FORCES DE L’EQUIPE GOUVERNEMENTALE
Kingakati : une méga coalition électorale en gestation
vendredi 13 avril 2018

Le Président Joseph Kabila a présidé hier jeudi 13 avril, un Conseil extraordinaire des ministres à sa ferme de Kingakati, située à quelque 80 km de Kinshasa. Officiant principal de cette grand’messe, le Raïs a centré son « homélie » sur les élections officiellement annoncées pour le 23 décembre prochain. Selon une source qualifiée de la Majorité présidentielle (MP), qui a livré cette info à Forum des As, l’objectif de la rencontre d’hier à la ferme présidentielle a consisté à « mettre en place une méga Coalition électorale », afin de faire face aux défis d’après-élections.

Même si rien n’a été dit de manière exhaustive sur les points inscrits à l’ordre du jour de cette rencontre de Kingakati, l’on retiendra néanmoins, que l’emphase a été mise sur les élections qui se profilent à l’horizon. Instruit par la triste ou heureuse expérience - c‘est selon- des scrutins précédents de 2006 et 2011, le Chef de l’Etat a émis le vœu de voir le processus électoral en cours, se dérouler et aboutir dans un climat de total apaisement. « Que les guerres d’après-élections appartiennent plus que jamais au passé », ponctue le Raïs.
Par concours de circonstance, le conseil des ministres extraordinaire d’hier jeudi, a coïncidé avec la célébration de l’an 1 du Gouvernement Tshibala. D’après certaines sources, cette équipe gouvernementale a, à cette occasion, réitéré sa loyauté au Chef de l’Etat, et offert librement d’entrer dans une Grande coalition électorale. Estampillé Gouvernement d’union nationale, l’Exécutif actuel en RD Congo a été formé dans un contexte politique particulier de crise. Ceci explique la présence en son sein, des membres issus des partis politiques autres que ceux de la Majorité présidentielle.
Vu des analystes, un projet de mariage se dessine entre la MP et les autres forces qui constituent le Gouvernement. C’est donc cette jonction annoncée entre la Majorité présidentielle et ces autres forces (ndlr : les partis politiques de l’Opposition), qui augure la création d’une Grande coalition électorale.

VERS L’OUVERTURE DU GOUVERNEMENT ?
La réalité politique actuelle en RD Congo est telle qu’avec le seuil de représentativité nationale fixé à 1%, aucun parti politique ne saurait prétendre faire cavalier seul. D’où, l’impératif de former de grandes plateformes électorales pour une bataille réaliste. Mais avec qui composer ? A priori, cette question est déterminante dans le choix des partenaires. Car, face aux enjeux électoraux en vue, le poids politique des associés demeure un atout majeur. Mieux, une variable dépendante. Et, Joseph Kabila en tant qu’Autorité morale de la coalition politique au pouvoir, n’ignore pas cette vérité.
Au même moment qu’ils perçoivent l’ombre d’un grand cartel électoral, des analystes dans leur décryptage du message du Président Joseph Kabila, infèrent que celui-ci présage une éventuelle retouche de l’actuel Gouvernement. En tout cas, depuis quelques jours dans les milieux secrets de la MP, ça chuchote de plus en plus dans ce sens. L’hypothèse d’un remaniement de l’équipe Tshibala se précise davantage.Question d’ouvrir l’Exécutif actuel à d’autres formations politiques. Le tout, dans cette perspective irréversible d’une Grande coalition électorale pour le Congo. Question aussi de contenter les autres sociétaires de la « Kabilie », longtemps restés en dehors du circuit du pouvoir. Sans doute, cela participerait tant bien que mal, à l’accalmie et à l’équilibre interne de la Majorité présidentielle.
Que les élections s’invitent à un Conseil des ministres autour du Chef de l’Etat, il n’y a pas mille manières de comprendre les choses. Cela prouve donc à suffisance, que le Président Joseph Kabila qui avait confié au Gouvernement actuel, la lourde tâche de préparer ces élections, reste imperturbable. Il y croit et reste convaincu que rien ne saurait perturber l’élan du processus déjà engagé. Le train électoral ayant déjà quitté la gareprincipale, il appartient désormais aux passagers qui l’attendent aux stations intermédiaires, de bien s’apprêter pour ne pas le rater. Laurel KANKOLE

Polycarpe Mongulu remplace désormais Vunduawe à la Cour constitutionnelle
vendredi 22 juin 2018

« Remplacement de Vundwawe à la Cour constitutionnelle, ça chuchote autour de l’ex-Pgr Polycarpe Mongulu », titrait « Forum des As » à sa Une du (...)
lire la suite
Le Parlement en congrès ce jeudi pour remplacer Félix Vunduawe
jeudi 21 juin 2018

*Le Sénateur Mongulu toujours en pole position. Un seul point prévu à l’ordre du jour ce jeudi 21 juin au Parlement réuni en congrès. C’est la (...)
lire la suite
C’est parti pour une session extraordinaire tant attendue
mercredi 20 juin 2018

* Avec comme plat de résistance, l’adresse du Raïs devant les deux chambres réunies en congrès ce vendredi 22 juin. Comme annoncé par Forum des (...)
lire la suite
Le PGR se saisit de l’affaire
mardi 19 juin 2018

* Une information judiciaire est ouverte à charge du leader de"Ensemble" Ce n’est pas demain la veille de la fin des ennuis judiciaires pour (...)
lire la suite
Joseph Kabila peut surprendre
dimanche 17 juin 2018

* Avec notamment à l’ordre du jour, la proposition de loi sur le statut des anciens présidents de la République élus, tout laisse supposer que le (...)
lire la suite
Au-delà du 30 juin, le peuple se prendra en charge, ménace le CLC
vendredi 15 juin 2018

C’est en principe le 23 juin en cours que la CENI devra convoquer le corps électoral pour les élections provinciales en attendant celui du 23 (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting