Genève, une lueur d’espoir tout de même
lundi 16 avril 2018

Mieux vaut peu que rien du tout. Une lapalissade ? Une évidence ? Assurément. Mais, dans le contexte de la catastrophe humanitaire dans certaines parties de la RDC, enregistrer 500 millions de dollars constitue déjà une bonne nouvelle.
Certes, la conférence internationale de Genève tablait sur 1,7 milliard US. A l’arrivée c’est un peu moins du tiers du montant escompté. Il est vrai aussi que les 500 millions annoncés ne sont jusque- là que des promesses d’aide. Encore faudra-t-il que les souscripteurs sortent effectivement le chéquier. Ce qui ne va pas toujours de soi.
L’histoire des conférences humanitaires renseigne qu’il y a généralement une marge significative entre les sommes proclamées à la face du monde et l’argent réellement mobilisé .Et en fait d’espèces sonnantes et trébuchantes, il s’agit dans la plupart des cas d’opérations dans lesquelles les donateurs tracent eux-mêmes le circuit complet. A savoir, le décaissement en faveur des fournisseurs bien connus, bien souvent originaires du pays donateur. Idem pour l’acheminement et la distribution de l’aide où pour faire " local ", des ONGS adossées aux technostructures des pays ou des organisations souscripteurs. En somme, l’argent est recyclé dans le pays qui fournit l’assistance.
N’empêche que pour les 4 millions de Congolais en détresse tout ce qui viendra de Genève sonnera comme une manne du…ciel. Dépouillés de tout, obligés d’émigrer sans savoir où aller exactement , des compatriotes victimes de massacres dans l’espace kasaïen, aux confins du Nord-Kivu en passant par le Nord-Katanga n’ont que faire des tiraillements entre cols blancs onusiens et dirigeants rd congolais . Ils ne sauraient se payer le luxe de savoir qui a promis combien pour donner combien au finish.
A leurs yeux, ou plus exactement à leurs "ventres " quelle que soit sa hauteur, sa couleur, l’assistance humanitaire aura valeur de bouffée d’oxygène. Alors, vivement l’aide ! José NAWEJ

L’implacable logique institutionnelle
lundi 21 janvier 2019

La Cour constitutionnelle a tranché. C’est FATSHI. Arrêt sans appel. Opposable à tous. Par conséquent, plus de recours possible. La messe est dite. (...)
lire la suite
Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting