Les enfants de l’école coranique apportent du sourire aux orphelins kinois
lundi 16 avril 2018

Un jour de joie. Un jour de partage. Le samedi 7 avril 2018 restera à jamais gravé dans la mémoire des orphelins kinois qui, grâce aux enfants de l’école coranique, ont passé des moments dont ils se souviendront toujours.

Réunis au sein de la mosquée Rassoul, au numéro 13, de l’avenue Massamba dans la commune de Kintambo, des enfants de l’école coranique ont fait plus qu’apporté des cadeaux. Ils ont apporté également un sourire aux orphelins de toutes les confessions religieuses. Il ne pouvait en être autrement de cette journée qui a coïncidé avec l’anniversaire de l’Imam Ali. Chants, poème et pièce de théâtre ont rythmé la difficile vie de ces 50 enfants orphelins.
Mme Aswan Arbid, porte-parole de l’école coranique, a expliqué que l’Imam Ali, cousin et gendre du prophète Mohamed, est le premier Imam Shiite. Cette qualité lui vaut d’être surnommé l’Emir des croyants. Cet Imam a calqué sa vie sur celle du prophète ainsi que celle de sa famille. Le partage avec les enfants orphelins est une recommandation du Saint Coran. Allah a attiré à plusieurs reprises l’attention des croyants sur la manière de se comporter envers les orphelins.

SOURCE DE JOIE
Dans la Surate verset 220, il est écrit que "…et il les interrogea au sujet des orphelins leur dit de faire du bien et des bonnes actions." C’est ce qui explique ce beau moment inoubliable de partage entre les Orphelins et les élèves de l’école coranique. Ce repas ne les a pas seulement rassemblés, mais il les a unis aussi. Le souhait, selon la porte-parole de l’école coranique, est de voir ces actions de la communauté libanaise être relayées par les autres communautés. Car, il faut respecter l’être humain non pas parce qu’il est ton frère dans la religion mais par le fait qu’il vit dans le même environnement que toi.
Pour ces orphelins, qui ont peint leur quotidien à travers une pièce de théâtre, cette journée a été un moment unique de joie. En l’absence des parents, ils savent désormais qu’ils peuvent compter sur des hommes de bonne volonté que compte notre société. Ces jouets qu’ils ont reçus des mains de leurs amis sont des symboles forts de fraternité. Désormais, ils savent qu’ils ne sont pas seuls au monde. Ils pourront toujours compter sur les enfants de la communauté libanaise qui leur tendront la main.
Didier KEBONGO

Les Congolais ne protègent pas suffisamment la monnaie locale
jeudi 19 juillet 2018

La monnaie locale n’est plus suffisamment protégée par les usagers. Symbole de la souveraineté, elle ne bénéficie plus d’une attention particulière. (...)
lire la suite
L’UNESCO souscrit à la construction d’une communauté de destin prônée par le président Xi Jinping*
mercredi 18 juillet 2018

BEIJING, 17 juillet (Xinhua) — Le président chinois Xi Jinping a rencontré lundi à Beijing la directrice générale de l’Organisation des Nations unies (...)
lire la suite
Message de vœux à l’occasion du 58ème anniversaire de l’accession de la RDC à l’indépendance
vendredi 29 juin 2018

En ce jour mémorable où la RDC célèbre le 58ème anniversaire de son accession à l’indépendance, la Haute direction ainsi que l’ensemble du personnel de (...)
lire la suite
La main de l’Eternel n’est pas courte pour sauver
jeudi 28 juin 2018

(Par l’Evangéliste Colin NZOLANTIMA) Le monde se trouve dans une spirale de tensions couvées depuis plusieurs années et qui à ce jour se (...)
lire la suite
Steve Mbikayi : un plaidoyer pertinent, mais partiel
mercredi 27 juin 2018

*La nécessaire croisade du ministre de l’ESU pour la revalorisation du diplôme d’Etat gagnerait en efficacité si l’intéressé privilégiait une approche (...)
lire la suite
Une rescapée d’Ebola raconte les péripéties vécues par sa famille autour de cette pandémie
vendredi 22 juin 2018

Une patiente qui a survécu à Ebola à Bikoro, à l’Equateur, a préféré délier sa langue. Marie-Vincent s’est confiée auprès des services des MSF. Dans son (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting