Le GPI adhère au projet de création d’une méga plateforme politique présidentielle
lundi 16 avril 2018

Le Groupe des partis indépendants (GPI) salue et soutient le projet de création d’une méga structure politique regroupant toutes les organisations et les sensibilités se réclamant de la mouvance présidentielle. Ce projet annoncé, dernièrement par le président de la République, Joseph Kabila, vise à mettre fin à leur dispersion actuelle.

Dans un communiqué rendu public le samedi 14 avril et signé par son coordinateur, Crispin Kabasele Tshimanga , le GPI fait observer que "le projet d’élargissement de la famille politique présidentielle aura le mérite d’éviter que le président de le République soit pris en otage par une quelconque plateforme politique prenant les allures d’un parti Etat de triste mémoire , au moment où plusieurs leaders de l’opposition sont soutenus, chacun, par plus d’une plateforme ".
Ce regroupement des partis indépendants insiste sur l’unification de toutes les structures qui œuvrent au sein de la famille politique présidentielle. Ce qui va leurs permette, note le communiqué, de les placer sous la direction d’une coordination où siègeront les délégués de tous les membres de la famille présidentielle.
Le GPI soutient également l’ouverture de la future famille politique présidentielle à d’autres forces politiques et sociales qui manifestent le désir d’accompagner le président Joseph Kabila et le ferme engagement de soutenir son action politique.
Conscient du bien-fondé de ce projet qu’il qualifie de "salutaire ", le GPI s’engage déjà à contribuer positivement à sa réalisation. Ce, en vue, de permettre au président de la République " d’avoir une redoutable machine politique totalement acquise à sa cause et réellement engagée à son service ".
Ce regroupement qui soutient le président de la République estime que" la Majorité présidentielle actuelle, paralysée par l’inutile lutte larvée de succession et minée par d’énormes contradictions, est largement dépassée pour faire face aux enjeux politiques de l’heure et ne semble pas de désormais capable de mener le dur combat de la refondation de l’Etat congolais".
C’est dans cette optique qu’il reste persuadé que, "unis, renforcés et solidaires, les membres de la nouvelle plateforme politique présidentielle seront en mesure de soulever les « montagnes » congolaises et de faire taire les chants de sirène "mensongers "de l’Opposition nationale "
La famille politique présidentielle comprend de nombreux groupes dispersés. Parmi ceux-ci figurent la Majorité Présidentielle(MP) et ses nouveaux regroupements électoraux, les Compagnons de lutte du président M’zee Laurent Désiré Kabila, le Groupe des Partis Indépendants(GPI), les Associations et regroupements de la Société civile, les personnalités indépendantes et le PALU entant que Allié.
Dina BUHAKE

Des prévenus renient leurs numéros de téléphone
vendredi 20 juillet 2018

L’analyse des relevés téléphoniques dans l’affaire Kamwina Nsapu branche Kinshasa se poursuit. Les prévenus convoqués à la barre, à l’audience d’hier (...)
lire la suite
L’Assemblée nationale garantit la survie des anciens chefs de l’Etat élus
vendredi 20 juillet 2018

La proposition de loi portant statut des anciens présidents de la République et les avantages accordés aux deux présidents du Parlement attend sa (...)
lire la suite
Ferdinand Kambere soutient la légitimation du 3ème mandat de Kabila
vendredi 20 juillet 2018

Le secrétaire permanent adjoint du Parti du peuple pour la reconstruction et la démocratie (PPRD), Ferdinand Kambere, séjourne à Dar-es-Salam, en (...)
lire la suite
Le schéma MLC, via sa Secrétaire générale, au cœur de la controverse
vendredi 20 juillet 2018

Faut-il une candidature commune de l’Opposition au scrutin présidentiel du 23 décembre prochain en RD Congo ? Si oui, à quel moment les différents (...)
lire la suite
Delly Sesanga : "C’est un discours d’autosatisfaction"
vendredi 20 juillet 2018

Pour le secrétaire général de Ensemble de Moïse Katumbi, le discours du président Kabila est un certificat d’autosatisfaction dans un Congo imaginaire. (...)
lire la suite
Delly Sesanga : "C’est un discours d’autosatisfaction"
vendredi 20 juillet 2018

Pour le secrétaire général de Ensemble de Moïse Katumbi, le discours du président Kabila est un certificat d’autosatisfaction dans un Congo imaginaire. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting