Papa Wemba : une deuxième commémoration sans mausolée ni buste
mercredi 25 avril 2018

Que retenir de la deuxième commémoration de Papa Wemba, si ce n’est du déjà-vu ? Hier mardi 24 avril, les mélomanes de la musique ont assisté à tout… sauf à l’essentiel. Pas de mausolée ni moins encore, de buste à l’honneur de l’artiste comme promis par les autorités.

Les fans qui se sont rendus par milliers pour l’évènement, sont restés sur leur soif. Et pour cause, personne ne pouvait s’imaginer que le deuxième anniversaire de la disparition du « Roi de la sape » passerait sans aucun geste symbolique de la part des autorités du pays.
Et pourtant, la veuve de Papa Wemba et plusieurs musiciens avaient, quelques jours avant la date de la commémoration de l’an deux de la mort de Kuruyaka, entrepris des démarches pour interpeller le Gouvernement. Même le Premier ministre avait été saisi pour que la dépouille de l’illustre disparu cesse de rester dans une tombe inachevée.
Aux yeux des observateurs, le 24 avril 2018 devrait être une occasion pour les autorités de mettre fin à l’« enterrement provisoire » du Foridol. Ce qui n’a pas été fait. A la place, la commémoration de la deuxième année de la mort de Papa Wemba a ressemblé un peu à du folklore : spectacles de musique autour d’une bière à Matonge. Un décor planté en en présence de quelques autorités, à l’instar du ministre du Genre, famille et enfant Chantal Safu, le bourgmestre de la commune de Kalamu Jean-Claude Kadima, du conseiller spécial Luzolo Bambi…et de certaines figures bien connues de la classe politique congolaise.
« Le Roi de la sape et de la rumba » laisse derrière lui une carrière bien remplie, qui lui a permis d’influer des générations entières de musiciens africains. Il a largement contribué au rayonnement de la musique rd-congolaise à l’international. Voilà pourquoi, un mausolée ou un mémorial, serait une marque de reconnaissance de tout un peuple à travers ses dirigeants. Rachidi MABANDU

Une trentaine d’anciens combattants à l’honneur à l’ambassade de Belgique
vendredi 14 décembre 2018

Une exposition photographique, marquant la fin de la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale,se tient depuis le mardi 11 (...)
lire la suite
Les femmes des entreprises appelées à briser le silence
mercredi 12 décembre 2018

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), en partenariat avec CAFCO et le BIT a organisé le week-end dernier une journée de (...)
lire la suite
Le MSF sensibilise les leaders religieux à la lutte contre le VIH
mercredi 12 décembre 2018

Médecins sans frontières (MSF) a organisé, le week-dernier, un atelier de sensibilisation des leaders religieux à la lutte contre le VIH. Cette (...)
lire la suite
Yoko Yakembe retrace la vision de l’émergence et du développement d’Emmanuel Ramazani
mardi 11 décembre 2018

La vision de l’émergence et du développement de la République démocratique du Congo prônée par le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary restera à (...)
lire la suite
Dr Mukwege : « Seule la lutte contre l’impunité peut briser la spirale des violences sexuelles »
mardi 11 décembre 2018

Le Dr Denis Mukwege a affirmé ce lundi 10 décembre à Oslo lors de la remise officielle du prix Nobel de la paix que la lutte contre l’impunité est (...)
lire la suite
La Compagnie Théâtre des intrigants a formé plus de 400 élèves en art théâtral
vendredi 7 décembre 2018

A l’occasion de la clôture de la saison artistique 2017-2018, la Compagnie Théâtre des Intrigants, s’est dite satisfaite de son bilan. En effet, pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été entièrement financées par le Gouvernement congolais. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting