PROCES KAMWINA NSAPU AILE KINSHASA
Le prévenu à la barre trahi par les traces de balle sur son corps 
mercredi 25 avril 2018

L’audience d’hier mardi 24 avril, dans l’affaire des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu a tourné autour de l’instruction du dossier du prévenu Kanyonga Bikubakuba. Il est considéré par le ministère public comme l’un des assaillants qui ont attaqué la prison de Makala, causant ainsi l’évasion de plus de 5.000 détenus.

Le prévenu à la barre a rejeté en bloc les huit préventions mises à sa charge. La réaction du ministère public ne s’est pas fait attendre. Démantelant la stratégie de négation déployée par le prévenu, l’OMP s’est appesanti sur les traces de balles recues par Kanyonga Bikubakuba, lors de l’attaque de la prison de Makala.
« Le prévenu Kanyonga Bikubakuba fut un agent de sécurité commis à la résidence de feu Etienne Tshisekedi. Il a pris part active à l’attaque de la prison de Makala, où il a été touché par balle à la fesse droite et au mollet. Il l’a tout haut reconnu lors de la phase préliminaire de l’instruction. Il a avoué avoir été recruté dans ce mouvement insurrectionnel par un certain Tshai », à déclaré le lieutenant colonel Alpha Limbaya.

LE PREVENU NIE SES PROPRES DÉCLARATIONS
Dans ses declarations actées sur PV, poursuit l’organe de la loi, le prevenu Kanyonga a promis d’aider le Gouvernement de la République à mettre la main sur tous les combattants terroristes.
« C’est lui qui a dévoiler les objectifs de l’attaque de la prison de Makala qui consistait essentiellement à libérer les combattants arrêtés afin de renforcer l’ effectif de leur mouvement terroriste », a-t-il ajouté.
En réponse à une question du tribunal, le prevenu a affirmé avoir été plutôt blessé par balle en 2011 lors de l’attaque de la permanence de l’UDPS. Clamant l’innocence de leur client, les avocats de la défense demandent au ministère public de brandir d’autres preuves matérielles, en sus des procès-verbaux.

COMPARUTION DE L’OPJ VERBALISANT
Attaquant les PV de constatation directe contenue dans le dossier, les avocats du prévenu Kanyonga ont sollicité auprès de la composition, la comparution de l’OPJ qui a verbalisé leur client dans la phase prejuridictionnelle de l’instruction. Une demande jugée sans objet et peu motivée par l’OMP.
L’organe de la loi a, coup sur coup, présenté devant le tribunal l’une des pièces à conviction figurant dans le dossier de Kanyonga Bikubakuba. Il s’agit de la liste des participants à la réunion organisée le 16 mai 2017, en perspective de l’attaque de la prison de Makala.
« Chaque prévenu est libre d’organiser sa défense comme il l’entend. Il peut nier, confirmer ou infirmer. Il appartient au tribunal d’apprécier. Il en est de même de la requête de la défense sollicitant la comparution de l’OPJ verbalisant. C’est au requérant, au demandeur de motiver sa question, de donner les raisons plausibles de sa demande », a indiqué le professeur Nyabirungu Songa, avocat de la partie civile RDC.
L’audience s’est clôturé avec la comparution du prévenu Bajika Moleka, le petit frère de Putu Kongolo, reconnu comme l’un des féticheurs venus de Kananga pour scarifier les adeptes du mouvement Kamwina Nsapu, branche Kinshasa. Avant de lever la séance, le juge président a rassuré l’assistance quant à la comparution des renseignants à l’audience prochaine. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Mwimba Texas satisfait de la prise en charge des albinos à Brazzaville
mercredi 23 mai 2018

Le Président de l’ONG des albinos de la RDC revient d’une mission à Brazzaville. Invité du président de l’Association Jonhy Chancel, ONG des personnes (...)
lire la suite
La Chine prête à offrir son expertise
mardi 22 mai 2018

La Chine suit de près l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et elle est prête à offrir ses expériences en cas de besoin, a déclaré (...)
lire la suite
Riposte à l’épidémie d’Ebola dans l’Equateur : les raisons d’espérer
mardi 22 mai 2018

* Une campagne de vaccination ciblée a débuté hier lundi. Entretemps, deux malades guéris, ont quitté l’hôpital à Bikoro. Une campagne de (...)
lire la suite
Les parlementaires s’impliquent
mardi 22 mai 2018

40% d’enfants congolais souffrent de la malnutrition sévère, tandis qu’un enfant sur deux de moins de 5 ans, souffre d’une malnutrition chronique en (...)
lire la suite
Mwimba Texas satisfait de la prise en charge des albinos à Brazzaville
mardi 22 mai 2018

Le Président de l’ONG des albinos de la RDC revient d’une mission à Brazzaville. Invité du président de l’Association Jonhy Chancel, ONG des personnes (...)
lire la suite
Des élèves du lycée Kabambare formées à l’entrepreneuriat
mardi 22 mai 2018

Des élèves du lycée Kabambare viennent de bénéficier d’une formation sur l’entrepreneuriat. Après une courte session des cours pratiques, ces lycéennes, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting