Si la SADC pouvait inspirer l’Occident...
jeudi 26 avril 2018

L’ancien président namiben, Hifikepunye Lucas Pohamba, ne s’établira plus à Kinshasa, comme envisagé depuis 2017. En raison des progrès réalisés dans l’application de l’accord politique de la Saint-Sylvestre et dans l’organisation des élections, la Communauté de développement de l’Afrique australe (SADC) a renoncé à sa décision de dépêcher un Envoyé spécial en RDC pour y suivre la situation politique. Celle-ci, d’après les participants au sommet de la double troïka des chefs d’Etat et de gouvernement de la SADC, tenu le 24 avril à Luanda en Angola, n’inspire plus d’inquiétudes. Ainsi que cela a été acté dans le communiqué final lu à l’issue du forum, des progrès remarquables ont été réalisés dans le pays de Lumumba.
Contrairement aux capitales occidentales qui excellent davantage dans des pressions que des conseils, la démarche de la SADC a une portée pédagogique pour certains membres de la Communauté internationale qui s’arc-boutent sur leurs prégés soit sur des rapports uniquement à charge qu’on leur transmet. Et finalement, cela devient contre productif. Dans la crise congolaise, il n’y a pas de saint d’un coté ni de diable de l’autre. C’est cette lecture manichéenne des problèmes congolais et plus généralement des crises africaines qui ne permettent pas toujours à l’Occident de jouer le rôle positif sur le Continent. Jean Cocteau disait "juger c’est refuser de comprendre". Or l’Occident est plus dans le jugement que dans la compréhension. Il est plus dans la stigmatisation d’un camp que dans la recherche du consensus. La démarche de la SADC, sans être parfaite, pourrait à cet égard servir d’exemple. Didier KEBONGO

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting