Diaspora : un défi himalayen
mardi 8 mai 2018

Autant le souligner d’emblée. Faire participer la diaspora aux élections procède de l’égalité de tous les citoyens congolais. En plus, voter est à la fois un droit et un devoir civique.
Le hic, c’est qu’il s’agit de la diaspora rd congolaise. Une diaspora qui n’a rien d’ordinaire. Tant il est question de compatriotes éparpillés à travers toute la planète Terre.
Des Congolais, on en trouve en effet partout sur ce vaste monde. La descente aux enfers du pays depuis les années Mobutu a poussé des millions de Zaïrois d’alors hors des frontières nationales. Cette hémorragie humaine se poursuit. En commençant par des pays voisins. Pas un pas en Zambie, en Angola, en Tanzanie, au Congo Brazza… sans Congolais. Idem pour notamment l’Afrique du Sud.
Au-delà de l’Afrique, il y a bien sûr la Belgique, en Europe. Pas seulement. Il n’est pas rare de voir des Congolais dans les très inhospitaliers - climatiquement parlant - pays nordiques.
Outre Atlantique, les Etats-Unis et le Canada hébergent de plus en plus des ressortissants de la RDC. Au regard de l’engouement observé autour des loteries annuelles, organisées par les USA, et de l’attrait qu’exerce le pays de Justin Trudeau sur des jeunes Congolais, la tendance à l’émigration devrait continuer.
Bien plus, en l’absence de toute statistique fiable, bien malin qui pourrait déterminer au finish le nombre de Congolais vivant à l’étranger. Et encore moins, ceux qui sont toujours formellement Congolais sur la foi de l’article 10 de la Constitution.
Pas donc besoin d’un dessin pour réaliser qu’impliquer la diaspora congolaise dans les élections du 23 décembre 2018 passe pour un défi himalayen. Un exercice qui devrait nécessiter non pas des semaines, mais des mois. Trois, quatre ou cinq mois ? Difficile de le préciser. Une opération qui se décline en termes de plusieurs millions de dollars. Tant il faudra aller à la rencontre de Congolais installés aux quatre coins de la planète.
Or, précisément, à huit mois du scrutin, le temps a cessé d’être l’allié du processus électoral. Et où trouver l’argent pour effectuer ce qui s’apparente à un véritable tour du monde ? José NAWEJ

Foire agricole, et après ?
vendredi 21 septembre 2018

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé (...)
lire la suite
La caravane CENI…avance
jeudi 20 septembre 2018

A trois mois des élections, on peut tout reprocher à la CENI. Sauf sa conformité au calendrier électoral. Hier, comme prévu, la Centrale électorale a (...)
lire la suite
Le lointain exemple coréen …
mercredi 19 septembre 2018

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner (...)
lire la suite
La pilule CPI
mardi 18 septembre 2018

Le verdict de la CPI est enfin tombé hier lundi 17 septembre. Ce que tout le monde attendait pour être définitivement fixé sur le sort de Jean-Pierre (...)
lire la suite
Bruxelles contre Kinshasa
lundi 17 septembre 2018

Dès le seuil de l’indépendance, les relations entre la Belgique et le Congo évoluent sous la forme d’un feuilleton que l’on peut intituler à juste (...)
lire la suite
Surenchère d’avant négociations ?
vendredi 14 septembre 2018

On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eternel questionnement

Il n’y a pas mieux que le secteur minier pour illustrer le paradoxe zaïro-congolais. Un pays immensément riche avec des populations terriblement pauvres. Paradis en termes de ressources naturelles, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting