Morts et dégâts lors de deux dernières pluies à Tshangu
vendredi 11 mai 2018

Les deux dernières pluies qui se sont abattues, le mardi 8 et mercredi 9 mai aux environs de 19 heures, ont occasionné des morts d’hommes et d’importants dégâts matériels dans le district de la Tshangu, dans la partie Est de Kinshasa.

Des maisons écroulées, des toitures emportées par le vent, des affaissements de terre ... c’est le moins que l’on puisse dire des dégâts causés par la pluie qui a arrosé la ville de Kinshasa, dans les soirées du mardi 8 et mercredi 9 mai dernièrs.
Sur l’avenue Nzungu, dans la commune de Kimbanseke, un parent nommé Jean a été électrocuté, avant qu’on le découvre mort dans une flaque d’eau dans l’enceinte de sa propre parcelle. Selon ses enfants, il était sorti de la maison pour se soulager.
" Nous etions en train de regarder la télé avec papa quand la pluie a commencé. Il sortait à tout moment de la maison pour se rendre compte de la montée des eaux dans la parcelle. Un moment donné, je l’ai vu sortir et se diriger en courant vers les toilettes extérieures. Il a mis du temps pour rentrer. En allant vérifier, je l’ai trouvé électrocuté par un câble qui s’était détaché sous le coup du vent", raconte, toute éplorée, une adolescente.
Les premiers éléments de l’enquête de la Police scientifique ont confirmé cette hypothèse. En fait, ce père de plus de 5 enfants a été électrocuté sous la pluie. A observer son corps sans vie allongé par terre, on a constaté des traces laissées par ce fil. Car, selon les etudes, le defunt s’est retrouvé allongé sur ce fil connecté à l’électricité.
" Un fil électronique s’était détaché sous le vent violent qui accompagnait la pluie du mardi 8 mai. Il est tombé dans les eaux qui stagnaient devant la parcelle », a attesté un enquêteur.
Plusieurs foyers du district de la Tshangu ont passé la nuit du mardi au mercredi 9 mai à la belle etoile. A la base, l’écroulement des maisons, des inondations et des cas de destruction des toitures.
A la commune de N’sele, une maison s’est écroulé pendant la même pluie.
Des erosions béantes se sont créées le long de la direction " Terre jaune", dans le quartier Mokali. Ce qui a été à la base des inondations dans ce coin de la Tshangu. Au regard de l’Etat dans lequel se trouve cette artère, des voix s’élèvent pour appeler au secours le Gouverneur de la ville, ainsi que le ministre des Infrastructures et des travaux publics.Orly-Darel NGIAMBUKULU

Mwimba Texas satisfait de la prise en charge des albinos à Brazzaville
mercredi 23 mai 2018

Le Président de l’ONG des albinos de la RDC revient d’une mission à Brazzaville. Invité du président de l’Association Jonhy Chancel, ONG des personnes (...)
lire la suite
La Chine prête à offrir son expertise
mardi 22 mai 2018

La Chine suit de près l’épidémie d’Ebola en République démocratique du Congo (RDC) et elle est prête à offrir ses expériences en cas de besoin, a déclaré (...)
lire la suite
Riposte à l’épidémie d’Ebola dans l’Equateur : les raisons d’espérer
mardi 22 mai 2018

* Une campagne de vaccination ciblée a débuté hier lundi. Entretemps, deux malades guéris, ont quitté l’hôpital à Bikoro. Une campagne de (...)
lire la suite
Les parlementaires s’impliquent
mardi 22 mai 2018

40% d’enfants congolais souffrent de la malnutrition sévère, tandis qu’un enfant sur deux de moins de 5 ans, souffre d’une malnutrition chronique en (...)
lire la suite
Mwimba Texas satisfait de la prise en charge des albinos à Brazzaville
mardi 22 mai 2018

Le Président de l’ONG des albinos de la RDC revient d’une mission à Brazzaville. Invité du président de l’Association Jonhy Chancel, ONG des personnes (...)
lire la suite
Des élèves du lycée Kabambare formées à l’entrepreneuriat
mardi 22 mai 2018

Des élèves du lycée Kabambare viennent de bénéficier d’une formation sur l’entrepreneuriat. Après une courte session des cours pratiques, ces lycéennes, (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting