Au-delà de la caravane du PPRD
mardi 15 mai 2018

Kinshasa n'est pas le Zaïre, aimait à dire le Maréchal Mobutu. On ne peut donc pas reprocher au PPRD d'effectuer une virée dans nos provinces. Et même dans le pays réel. A en juger par l'engouement populaire autour de différents meetings, il ne serait pas excessif d'affirmer que le périple de la direction nationale du parti présidentiel se passe bien. Le très terrain Shadary et sa suite sont donc en passe de réussir leur croisade…politique. Reste qu'hier comme aujourd'hui en RDC, foule ne rime pas forcément avec adhésion. Pas l'adhésion administrative avec force fiches à remplir. Mais celle du cœur. En plus, dans cet arrière-pays légitimiste à souhait, l'arrivée d'une autorité de Kinshasa a toujours été en soi un événement. Les masses sevrées de champs, de chasses ou en mal d'occupation - c'est selon le coin- s'avèrent de sacrés clients pour tout celui qui vient les "visiter". Parions qu'après la caravane PPRD, il y aura d'autres épopées avec plus ou moins la même ferveur. D'autres leaders autrement plus exhibitionnistes se feront même transporter en tipoy. Difficile dans ce jeu des rôles de se faire une religion sur l'ancrage populaire de telle ou telle autre formation politique. C'est pourquoi, le PPRD gagnerait en présence effective dans le pays profond comme à Kinshasa, en s'inspirant de la méthode de partis "frères" devanciers que sont les formations sociales -démocrates au pouvoir ou communautaristes au pouvoir en Tanzanie, en Afrique du sud, en Namibie … Dans ces pays, le parti n'est pas cet appareil lointain avec des dirigeants sans connexion avec la société réelle. Le Chamacha Mapinduzi tanzanien, l'ANC sud-africain, la Swapo namibienne sont des organisations, mieux des machines politiques qui partent de la rue, du quartier, de la ville, de la province jusqu'au sommet avec des militants qui maîtrisent l'ABC des idéaux du parti. Normal que, dans ces pays-là, l'alternance se fasse au sein de la formation au pouvoir. Bien entendu, pour réussir pareil exploit, il faut absolument que le résultat en termes d’amélioration de l’ordinaire du plus grand nombre soit au rendez-vous. A l’heure de la reddition de comptes, le PPRD est prévenu. {{ José NAWEJ}}
Au nom du père…
vendredi 22 mars 2019

Fini le purgatoire pour Fatshi! Les princes de l'Eglise ont lavé le Président de "tout péché". Y compris de ce qui paraissait à leurs yeux comme un (...)
lire la suite
So what ?
jeudi 21 mars 2019

Un brin d'anglais pour poser la question qui taraude les Congolais : so what ? Après le gel de l'installation des sénateurs et le report sine die (...)
lire la suite
Coalition et non cohabitation
mercredi 20 mars 2019

A peine mariés, des scènes de ménage. Des bisbilles. De mauvais augure pour le voyage de noces. Aura-t-il vraiment lieu ce voyage ? Bonne question. (...)
lire la suite
Un parfum de coup de poker
mardi 19 mars 2019

Coup de poker ou gage à l'intraitable base de son parti et à une partie de partenaires extérieurs ? Sans doute les deux à la fois. En suspendant (...)
lire la suite
Une chienlit prévisible
lundi 18 mars 2019

Ca sentait une forte odeur de corruption à mille lieues. On s'est bouché volontairement le nez. Les prémices d'une contestation à vaste échelle (...)
lire la suite
Comme un certain général-major en… 2001
vendredi 15 mars 2019

Et si l'histoire ne faisait que rappeler aux uns et aux autres ce qu'elle est vraiment ? A savoir, comme le philosophe athénien Thucydide le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting