Au-delà de la caravane du PPRD
mardi 15 mai 2018

Kinshasa n’est pas le Zaïre, aimait à dire le Maréchal Mobutu. On ne peut donc pas reprocher au PPRD d’effectuer une virée dans nos provinces. Et même dans le pays réel. A en juger par l’engouement populaire autour de différents meetings, il ne serait pas excessif d’affirmer que le périple de la direction nationale du parti présidentiel se passe bien. Le très terrain Shadary et sa suite sont donc en passe de réussir leur croisade…politique.
Reste qu’hier comme aujourd’hui en RDC, foule ne rime pas forcément avec adhésion. Pas l’adhésion administrative avec force fiches à remplir. Mais celle du cœur. En plus, dans cet arrière-pays légitimiste à souhait, l’arrivée d’une autorité de Kinshasa a toujours été en soi un événement.
Les masses sevrées de champs, de chasses ou en mal d’occupation - c’est selon le coin- s’avèrent de sacrés clients pour tout celui qui vient les "visiter". Parions qu’après la caravane PPRD, il y aura d’autres épopées avec plus ou moins la même ferveur.
D’autres leaders autrement plus exhibitionnistes se feront même transporter en tipoy. Difficile dans ce jeu des rôles de se faire une religion sur l’ancrage populaire de telle ou telle autre formation politique.
C’est pourquoi, le PPRD gagnerait en présence effective dans le pays profond comme à Kinshasa, en s’inspirant de la méthode de partis "frères" devanciers que sont les formations sociales -démocrates au pouvoir ou communautaristes au pouvoir en Tanzanie, en Afrique du sud, en Namibie …
Dans ces pays, le parti n’est pas cet appareil lointain avec des dirigeants sans connexion avec la société réelle. Le Chamacha Mapinduzi tanzanien, l’ANC sud-africain, la Swapo namibienne sont des organisations, mieux des machines politiques qui partent de la rue, du quartier, de la ville, de la province jusqu’au sommet avec des militants qui maîtrisent l’ABC des idéaux du parti. Normal que, dans ces pays-là, l’alternance se fasse au sein de la formation au pouvoir.
Bien entendu, pour réussir pareil exploit, il faut absolument que le résultat en termes d’amélioration de l’ordinaire du plus grand nombre soit au rendez-vous. A l’heure de la reddition de comptes, le PPRD est prévenu. José NAWEJ

Foire agricole, et après ?
vendredi 21 septembre 2018

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé (...)
lire la suite
La caravane CENI…avance
jeudi 20 septembre 2018

A trois mois des élections, on peut tout reprocher à la CENI. Sauf sa conformité au calendrier électoral. Hier, comme prévu, la Centrale électorale a (...)
lire la suite
Le lointain exemple coréen …
mercredi 19 septembre 2018

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner (...)
lire la suite
La pilule CPI
mardi 18 septembre 2018

Le verdict de la CPI est enfin tombé hier lundi 17 septembre. Ce que tout le monde attendait pour être définitivement fixé sur le sort de Jean-Pierre (...)
lire la suite
Bruxelles contre Kinshasa
lundi 17 septembre 2018

Dès le seuil de l’indépendance, les relations entre la Belgique et le Congo évoluent sous la forme d’un feuilleton que l’on peut intituler à juste (...)
lire la suite
Surenchère d’avant négociations ?
vendredi 14 septembre 2018

On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eternel questionnement

Il n’y a pas mieux que le secteur minier pour illustrer le paradoxe zaïro-congolais. Un pays immensément riche avec des populations terriblement pauvres. Paradis en termes de ressources naturelles, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting