ENVIRONNEMENT
Les invités à la Cop 24 plaident pour des négociations égales
mercredi 16 mai 2018

Les négociations sur le climat de l’ONU, qui se sont tenues à Bonn, ont pris fin le vendredi 10 mai dernier, sur une note optimiste. Ces assises organisées en perspective de la COP24, qui se tiendra à Katowice en Pologne au mois de décembre, ont été assez révélatrices.

Pour lever les équivoques qui persistent sur certains points, un cycle de négociations supplémentaires prévu à Bangkok en septembre prochain, offrira une nouvelle occasion de résoudre les problèmes délicats, tels que les finances et le renforcement de l’ambition, avant la grande messe de Pologne.
Parlant pour le compte du WWF, Mark Lutes, a noté "des progrès constants, bien qu’inégaux, dans les négociations. Les choses se mettent en place pour la pleine mise en œuvre de l’Accord de Paris. Cela est évident à la fois avec les règles et la réduction de l’écart des émissions. Mais, le financement reste la clé pour obtenir de bons résultats à Katowice », indique-t-il dans un communiqué émis par le Fonds mondial de la Nature.
« Tenir l’engagement de 100 milliards de dollars, et obtenir un signal d’ici la COP24 pour plus d’argent pour le Fonds vert pour le climat sera essentiel pour des plans climatiques plus ambitieux d’ici 2020.Le leadership politique doit désormais jouer un rôle plus actif jusqu’à la COP24, si l’on veut réaliser des progrès tangibles dans le domaine des finances, en augmentant l’ambition et la différenciation », a souligné Mark Lutes,.

MISE EN APPLICATION DU DIALOGUE "TALANOA"
La COP24 est un moment clé pour assurer la pleine mise en œuvre de l’Accord de Paris. Les travaux de Bonn ont permis aux parties prenantes de progresser dans l’élaboration du texte (base des négociations) pour les règles de mise en œuvre de l’Accord de Paris. Les pays doivent assurer des progrès substantiels sur les questions délicates lorsqu’ils se retrouveront à Bangkok.
Telle qu’annoncé, lors de la 23ème conférence sur le climat, par le Premier ministre fidjien, la mise en place du Dialogue Talanoa a permis de créer un esprit de coopération et de mettre en évidence de nombreuses opportunités pour les pays. Occasion aussi d’intensifier leurs efforts pour réduire les émissions. Garder l’élan généré par ce dialogue devrait être parmi les priorités de la COP24, affirment certains invités.
L’action climatique avant 2020, mise en évidence par la signature de la deuxième période d’engagement du protocole de Kyoto (KP2), est lente, renseigne ce communiqué. Ainsi, l’entrée en vigueur enverra un signal fort pour une action climatique renforcée.
L’Érythrée a déposé ses instruments de ratification le 3 mai, devenant le dernier pays à le faire. Au moins 32 autres pays sont nécessaires pour ratifier l’accord, si celui-ci doit entrer en vigueur avant la 24ème Conférence des Parties. Le WWF exhorte tous les pays à agir de toute urgence à ce sujet.
Le financement des pertes subies à cause des impacts climatiques reste non résolu, et la COP24 doit donner un mandat clair aux pays sur cette question. La Conférence sur le réchauffement climatique se tiendra à Katowice, en Pologne, du 3 au 14 décembre de cette année. Une session de négociation supplémentaire a été annoncée pour Bangkok du 3 au 8 septembre de l’année en cours. Fyfy Solange TANGAMU

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting