Derrière l’Union sacrée, le je t’aime moi non plus ?
mercredi 23 mai 2018

Et revoici le tandem Katumbi-Fatshi. Presque main dans la main arpentant les avenues de Washington DC. Deux hommes regardant dans la même direction. Pour le coup, un succès en terme de communication. Une image visiblement scénarisée qui fait le buzz depuis hier sur les réseaux sociaux. A priori, de quoi tordre le cou à la chronique qui faisait état de fâcheries entre les deux opposants en chef .
Alors, devrions-nous déduire de cette balade dans les rues de la capitale fédérale américaine le "circulez, il n’y a rien à voir" ? Pas sûr. Ne serait-ce que parce qu’en politique sans doute plus qu’ailleurs, les apparences sont souvent trompeuses. Les vrais sentiments n’étant pas, dans la plupart des cas, ceux que l’on extériorise.
Pas nouveau. Louis XI, roi de France, disait déjà : "qui ne sait dissimuler ne sait régner". En l’occurrence, les politiques congolais d’hier comme d’aujourd’hui sont orfèvres dans l’art de dissimuler, de faire exactement le contraire de ce qu’ils disent. De Mobutu à Kabila fils, l’histoire politique est pleine de ces grands écarts, ces changements à 180°, ces reniements, ces retournements signés homo politicus congolais.
Difficile donc de mettre sa main à couper pour crier à l’union sacrée entre le big boss de " Ensemble " et le leader de l’UDPS. Reste l’entente…tactique . Dans les conditions actuelles, les deux aspirants au fauteuil présidentiel ont des "partenaires extérieurs" communs et un adversaire commun. Pas mieux que le fameux "union fait la force" pour combattre le Président…sortant.
Une certitude au moins. C’est que cette entente est conjoncturelle. Car, à moins d’un cataclysme, les deux porte-étendards de l’Opposition s’apprêtent chacun de leur côté à se mettre dans le starting-block. Et là, l’union sacrée pourrait vite tourner au "je t’aime, moi non plus" de Serge Gainsbourg. Très politique ça aussi. José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting