OBSEQUES DE ROSSY TSHIMANGA
Des jeunes de la Lucha fustigent le comportement des acteurs politiques
mercredi 23 mai 2018

* « Les opposants y étaient non pour la consolation mais pour la consommation extérieure", dénoncent-ils

Dans un entretien à bâtons rompus avec Forum des As, des jeunes du mouvement citoyen la LUCHA dénoncent le comportement des acteurs politiques de l’opposition lors des obsèques de Rossy Mukendi Tshimanga, membre du mouvement citoyen "Collectif 2016" abattu le 25 février dernier lors d’une marche organisée par le Comité laïc de coordination (CLC), une structure reconnue par l’église catholique du Congo.

Selon ces jeunes activistes, ces politiques de l’opposition qui ont pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo lors de la messe organisée le 19 mai en mémoire du "héros"- qualitatif que les opposants et les membres des mouvements citoyens ont attribué au défunt Rossy Mukendi- y étaient plus pour un show destiné à la consommation extérieure que pour la consolation de la famille éplorée. "Ils étaient incapables de faire une déclaration commune à cette occasion. Chaque groupe tenait à s’adresser en son nom aux médias", relate Hery Masimbo, militant de la LUCHA. Ce n’est pas tout. Le jeune activiste rapporte qu’"après la messe, ces politiciens sont tous montés dans leurs jeeps et sont rentrés chez eux. Dire que des instants plus tôt à la Cathédrale, ils étaient au devant de la scène, reléguant au second plan les organisateurs que nous étions, alors que Rossy Mukendi fut un activiste pro démocratie et ne faisait partie d’aucune formation politique. Par la suite on n’a revu personne, nous nous sommes retrouvés seuls au cimetière. Les parents de Rossy doivent leur présence au cimetière à un journaliste qui a accepté de les prendre à bord de sa voiture...". Dénonçant cette récupération politicienne de ces obsèques, ils préviennent : "prochainement, nous ne tolérerons plus ce comportement. Nous activistes pro démocratie ne serons jamais à leur solde..."
Les mouvements citoyens déplorent certains incidents qui ont eu lieu pendant ce deuil. Ils citent en exemple "le cas de notre aîné Valentin Mubake qui avait reçu des projectiles et des intimidations de la part des militants des partis politiques supposés compatir à notre malheur. Alors que le deuil c’est un lieu de paix et de réconciliation, eux en ont fait un lieu de règlements de comptes", regrettent-ils. Des milliers de personnes avaient pris d’assaut la cathédrale Notre Dame du Congo pour les funérailles du militant pro droits de l’homme. Didier KEBONGO

La culture de la Pentecôte est le socle du développement socioéconomique
jeudi 21 juin 2018

(Par l’Ev. Colin NZOLANTIMA) « » INTRODUCTION La culture est souvent définie comme la façon de penser, de parler et d’agir d’un peuple. C’est ce (...)
lire la suite
La RDC compte 534.108 réfugiés, fait savoir le HCR
jeudi 21 juin 2018

Le Haut commissariat des Nations-unies pour le réfugié a annoncé, hier mercredi 20 juin, que la RDC compte actuellement 534.108 réfugiés, soit 62.000 (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
mardi 19 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
La Fondation Friedrich Ebert peut désormais fonctionner en RDC
mardi 19 juin 2018

La Fondation Friedrich Ebert (FFE) peut désormais euvrer en RDC. Ce, après la signature de l’Accord-cadre de coopération intervenue hier lundi 18 (...)
lire la suite
La relance du commerce du café et du cacao au coeur d’un Forum à Kinshasa
mardi 19 juin 2018

Le ministre congolais de l’Economie nationale, Joseph Kapika, a lancé les travaux du tout premier forum national sur le café et le cacao. Ces (...)
lire la suite
80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
lundi 18 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting