Dernière minute :
DU 25 AU 27 MAI A KI NSHASA
Trois catégories de percussionnistes au menu du festival "Mbonda Elela"
vendredi 25 mai 2018

{{Le Festival international de percussion "Mbonda Elela" débute dans la soirée de ce vendredi 25 mai à l'Académie des Beaux-arts de Kinshasa. L'annonce a été faite à la presse, hier jeudi 24 mai au cours d'une conférence de presse au Centre Wallonie-Bruxelles de Kinshasa.}} Selon les organisateurs, cette édition a pour particularité de réunir sur une même scène trois catégories de gens. Placé sous le thème "Le dialogue de percussion, rencontre des culturelles", le Festival connaitra le parrainage de l'artiste musicien congolais Zao de la République du Congo et, comme invité principal, Jossart Nyoka Longo. Le conseiller artistique de "Mbonda Elela", Brain Tshibanda, a souligné la particularité de cette édition qui veut attirer un plus grand nombre de percussionnistes en faisant la jonction, sur une même scène, de trois catégories de gens. La première catégorie concerne des gens qui font de la percussion, mais qui s'ignorent. On les appelle des semi-percussionnistes (cas des cireurs, vendeuses de pain, etc.). Le deuxième groupe réunit les gens qui n'ont jamais fait la percussion (des nuls). C'est le cas du comédien Lady Esobe qui, avec sa fameuse chanson "Kitindindi", focalise l’attention du public qui va découvrir comment le festival a pu exploiter cet artiste humoristique et l'a transformé en percussionniste. Le troisième groupe est composé des animateurs des clubs de football (Dragon, DCMP, Renaissance et V-Club). Le festival va travailler avec eux pour voir comment créer un spectacle. Ils font déjà des spectacles, mais le festival va les améliorer de façon à les rendre plus vivants. A la question de savoir pourquoi avoir choisi Zao et Jossart Nyoka Longo pour cette sixième édition, les organisateurs justifient leur choix par le fait que ces deux artistes ont commencé leur carrière par la percussion. Le coordonnateur du Festival, Fabrice Buabula estime que cette édition va drainer un monde fou, contrairement aux éditions précédentes. {{PROGRAMME ET GENESE}} De son côté, le chargé de communication du festival, Hervé Mbuyi, a révélé le programme du festival. Il a invité les Kinois à venir découvrir le spectacle "Kin ambiance" qui décrit les vibrations de Kinshasa et qui regroupe plus de 500 artistes sur scène. A l'Académie des Beaux-arts, plusieurs groupes y sont attendus. Il s'agit notamment de "Mampinga na Mbonda", les animateurs des Clubs sportifs de Kinshasa, à qui le festival offre une occasion de s'exprimer. En plus, des prix seront offerts à certains d'entre eux. Le samedi 26 mai, le groupe "La Sanza" va prester à partir de 19 heures à la grande Halle de l'IFK. Le dimanche 27, il est prévu un spectacle de clôture avec le ballet Nyungu. Le festival Mbonda Elela, qui en est à sa sixième édition, remonte vers les années 2008-2009. C'est à cette époque qu'est né le projet, présenté par son initiateur Eddy Mboyo, de faire des formations sur les percussions. Ce projet a été adopté par le Centre Wallonie-Bruxelles et l'Unesco. Ces formations portaient sur les instruments traditionnels. En 2008, lorsque le premier atelier démarre, il y avait des artistes qui venaient des ballets traditionnels et des groupes musicaux modernes. Trois ans après ces formations, exécutées de manière formelle, on a alors constitué des groupes de percussion avec l'idée de mettre en place un festival. Et c'est en 2013 que sera lancée la première édition du festival international de percussion Mbonda Elela. {{ Fyfy Solange TANGAMU}}
Légère hausse des prix de certaines denrées de première nécessité
lundi 20 mai 2019

Il a été observé au cours de la semaine du 13 au 18 mai dernier, une inflation consécutive à la légère hausse des prix de certaines denrées de première (...)
lire la suite
"Plus fortes", vision de la Fondation de Denise Nyakeru Tshisekedi pour soutenir les Congolaises
lundi 20 mai 2019

"Plus fortes", c'est le slogan de la vision de la Fondation Denise Nyakeru Tshisekedi, une initiative de la Première Dame de la RDC. Le lancement (...)
lire la suite
DYNAFEC, une plate-forme pour promouvoir la participation politique de la femme en RDC
lundi 20 mai 2019

Les activités de la Dynamique nationale des femmes candidates (DYNAFEC) de la République démocratique du Congo (RDC) étaient lancées à Kinshasa le (...)
lire la suite
La Société civile du Kongo-Central s’oppose au projet de construction du pont Kinshasa-Brazzaville
lundi 20 mai 2019

A Muanda, ville côtière de la province du Kongo central, les populations s'opposent catégoriquement à la construction d'un pont reliant la ville de (...)
lire la suite
L’Apôtre Michel Marvane : "Le sang de Jésus versé, la panacée pour accomplir la volonté divine, vaincre la maladie, malédiction et ouvrir la place au ciel"
lundi 20 mai 2019

L'Église Pierre Angulaire à Moulaert dans la commune de Bandalungwa, a tiré les rideaux de son séminaire de 3 jours par un culte spécial, hier (...)
lire la suite
Des policiers démantèlent des marchés pirates qui écument les artères de Kinshasa
jeudi 16 mai 2019

Les éléments de la Police nationale congolaise procèdent depuis le mardi 14 mai dernier à la destruction de tous les marchés pirates qui écument (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le 17 mai ou un impératif mémoriel

Un coup d'œil dans le rétroviseur pour s'arrêter au 17 mai 2019. Le tout premier 17 mai post-Présidences Kabila Père et Fils. A la veille de cette date, quelques interrogations ont fusé sur la (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting