DOSSIER SOCODA
Verkys Kiamwangana traduit en justice pour détournement, faux et usage de faux
vendredi 25 mai 2018

La machine ne tourne plus à la Société congolaise des droits d’auteurs et droits voisins (SOCODA), renseignent des sources proches de l’entreprise. Face à ce qu’ils qualifient de mauvaise gestion et d’abus de pouvoir par le Conseil d’administration, des artistes-créateurs des œuvres d’esprit et associés-coopérateurs de cette entreprise ont déposé une plainte à charge du PCA Kiamwangana Mateta Verkys auprès du Parquet général près la Cour d’Appel de Gombe pour faux et usage de faux en écriture et abus de faux biens sociaux.

Les plaignants accusent Kiamwangana Mateta Verkys d’avoir modifié les statuts régissant le fonctionnement de cette entreprise, sans consultation, ni approbation de l’Assemblée générale, conformément à l’article 366 de l’Acte uniforme OHADA sur les sociétés coopératives. Pire encore, confient les mêmes sources, Verkys se serait permis de faire publier, par des moyens retors, ces statuts tels que modifiés au Journal officiel.
A en croire la partie accusatrice, Verkys Kiamwangana a défié les autorités du pays en publiant ces statuts au Journal Officiel. Ils ont, preuve à l’appui, brandi la lettre du directeur de cabinet du ministre de la Culture et des Arts du 8 juin 2016, le sommant de ne pas faire publier ces statuts ainsi modifiés.

NON RESPECT DES RECOMMANDATIONS DES AUTORITES
Il a été rappelé au PCA dans cette correspondance, les réunions de l’Assemblée générale, tenues du 14 au 16 juillet 2015, au cours desquelles lesdits statuts ont été adaptés à l’Acte uniforme de l’OHADA et à l’issue desquelles 53 articles ont été votés et adoptés.
"Plusieurs démarches ont été menées, sans succès, pour décourager Verkys Kiamwangana de falsifier les statuts de la SOCODA", indiquent les plaignants. En réaction à une pétition de certains affiliés, la ministre Astrid Madiya a écrit au Secrétaire général à la Culture et aux Arts, le 23 juin 2017, pour lui demander de mettre en place une mission de consultation devant vérifier toutes les allégations formulées à l’égard de Verkys.
La dernière pétition en date, dont copie a été réservée à la ministre de la Culture et des arts, remonte au mois de mars dernier, apprend-t-on. Il fait suite à la publication des statuts falsifiés et portant 80 articles dans le journal officiel. Dans ce document, le quart des sociétaires de la SOCODA, signataires de cette pétition a appelé à la démission immédiate de Verkys Kiamwangana.

DETOURNEMENT DES DENIERS PRIVES
Plusieurs autres préventions sont mises à charge de Verkys Kiamwangana dans cette plainte. Au-delà de la falsification et de la modification des statuts en dehors de toute réunion de l’Assemblée générale, ces administrés de la SOCODA reprochent à leur PCA d’avoir détourné des fonds sociaux liés à la prestation des artistes congolais et facilité l’opacité dans la répartition des droits d’auteurs en faveur des non-membres de la SOCODA.
Il est, par ailleurs, reproché à Verkys le refus catégorique de convoquer l’Assemblée générale ordinaire, conformément à l’article 364 de l’Acte uniforme OHADA et des articles 33 et 34 des statuts régissant le fonctionnement de la SOCODA.
Plaidant pour l’annulation de ces statuts de 80 articles, les plaignants appellent les autorités à suspendre le Conseil d’administration dirigé illégalement par son Président, tout en diligentant un audit extérieur, avant de rétablir l’ordre, la discipline et la transparence dans la gestion de la SOCODA.

QUE LE DROIT SOIT DIT EN TOUTE EQUITE

" Nous invitons les autorités judicaires à dire le Droit en toute équité dans cette affaire. Entre temps, les statuts initiaux de la SOCODA, du reste, approuvés par le président de la République et publiées au Journal Officiel en date du 15 octobre 2011,et harmonisés avec le droit OHADA restent d’application", ont-ils conclu. DON

L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les (...)
lire la suite
Kimbuta lance un ultimatum de 15 jours aux taxis bus
jeudi 21 juin 2018

Les propriétaires des taxis bus ont 15 jours calendrier pour faire identifier leurs véhicules et les peindre en couleur jaune. Ce, conformément aux (...)
lire la suite
Les élèves dénoncent des cas de corruption de surveillants dans certains centres
mercredi 20 juin 2018

D’après certains échos, dans certains coins de la ville, on déplore le laxisme de certains surveillants. Certaines sources déplorent, sans les citer, (...)
lire la suite
Le Docteur Djodjo Kiamodja recommande un médecin de famille
mercredi 20 juin 2018

Médecin de famille : un concept quasiment méconnu en République démocratique du Congo, mais qui vaut son pesant d’or au regard de la déliquescence de (...)
lire la suite
Kinshasa : ces enfants qui font 2 kilomètres à pied pour suivre le Mondial
mardi 19 juin 2018

Bienvenue à Bel air. Ce quartier rural de la commune de la Nsele, à l’Est de Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo. (...)
lire la suite
Avenue Kapela : la prolifération des bars et terrasses trouble la quiétude des foyers
mardi 19 juin 2018

L’une des artères les plus fréquentées de la commune de Kalamu, l’avenue Kapela est devenue le carrefour des bars et terrasses. Désormais omniprésents (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Des limites au régime de faveur

Autant le confesser tout de go. Personne d’équilibré ne trouverait à redire sur le principe d’une prise en charge d’anciens Présidents de la république élus par le Trésor public. Cette pratique existe (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting