L’ABC du droit international
lundi 28 mai 2018

Tiens ! En étroit lien avec son homologue angolais, le Président rwandais a, dans ses manches une initiative sur la RDC que l’Elysée soutient ! La révélation est d’Emmanuel Macron en personne. Une initiative que Kinshasa ne connait ni d’Adam, ni d’Eve.
Cela pose problème. Cela énerve surtout l’ABC du droit international. Pas besoin d’avoir franchi la première année des Relations internationales à l’université pour assimiler le sacro-saint principe d’égalité souveraine des Etats et de non- ingérence dans les affaires intérieures d’un autre Etat.
Or, le soutien annoncé du Président français à une initiative du numéro 1 rwandais ne saurait sonner autrement que comme de l’immixtion dans la politique intérieure de la RDC. Car, dès lors que les autorités rd congolaises affirment, la main sur le cœur, tout ignorer de cette démarche, il va sans dire que Paul Kagamé n’a pas reçu mandat de s’occuper des oignons de son voisin.
Même comme Président en exercice de l’Union africaine, il ne saurait prendre en mains le dossier d’un autre Etat souverain sans concertation préalable avec ce dernier ou alors sans un mandat express des chefs d’Etat membres de l’organisation panafricaine.
Kinshasa a donc toutes les raisons du monde de monter sur ses grands chevaux. Et vu de l’opinion publique rd congolaise, Paul Kagamé est d’autant plus mal placé pour jouer au sapeur -pompier qu’il fait historiquement partie des pyromanes ayant mis le feu à la maison RDC. Cela fait une vingtaine d’années que l’homme fort de Kigali monte des rébellions d’opérette avec, pour mission, de couvrir à défaut de légitimer ses invasions dans l’Est de la RDC.
Avant d’incarner une partie de la solution à l’équation rd congolaise, le Président rwandais constitue d’abord un élément du problème. Enfin, on pourra toujours se demander qui de la RDC ou du Rwanda a le plus besoin du dialogue et de la réconciliation. Pour le coup, poser la question c’est y répondre. José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting