INNOVATION TECHNOLOGIQUE EN RDC
BIGRADAP Groupe présente le service " SIMP"
lundi 28 mai 2018

BIGRADAP Groupe technologies, une société spécialisée en fourniture des services informatiques, a organisé dernièrement à Kinshasa un séminaire de deux jours, visant à présenter ses domaines d’intervention au public kinois. Parmi les services présentés à cette occasion figurent celui étiqueté « Système intégré multisectoriel permanent" ( SIMP). Il s’agit d’une base de données, mieux d’une plateforme, consistant en la gestion centralisée de l’ensemble des données d’une nation.

Les participants à cet atelier ont eu le privilège de palper du doigt des innovations technologiques de dernier cri, au nombre desquelles le service " SIMP". Entrepreneurs, acteurs politiques, chefs d’entreprises, étudiants, journalistes, tous sont venus expérimenter les services TIC qu’offre BIGRADAP Groupe technologies.
Les intervenants à cet atelier ont mis un accent prononcé sur le rôle que joue le service "SIMP" dans la sécurisation et la fiabilisation des données d’une nation. Oeuvre de Bienvenu Mopulunga Ikaka, un digne fils de la RDC. Cette plateforme vient améliorer de manière qualitative la gestion informatisée et centralisée des données des États.

FIABILITÉ DES DONNÉES NUMÉRIQUES
Elle vise à rendre optimale la prestation des services tant du secteur public que privé en mettant à leur disposition une plateforme de gestion intégrée et centralisée des données. Le "SIMP", expliquent les orateurs, permet de renforcer l’appareil sécuritaire d’une nation et résout des problèmes liés à l’archivage et à la fiabilité des donnés numériques.
" Il m’a fallu 13 ans pour mettre en place ce système. Je tiens à rassurer que le "SIMP" apporte beaucoup à nos nations. Il s’agit d’une base de données, d’une fondation sur laquelle doit s’asseoir la technologie d’une nation entière. Le SIMP recouvre toutes les données d’un pays. Il comprend des informations des citoyens, de leur naissance à la mort, en passant par toutes leurs activités sur terre", a précisé Bienvenu Mopulunga Ikaka.
Et d’ajouter : "Malheureusement en Afrique, particulièrement en RDC, nous importons encore tout d’ailleurs. Il est temps que nous ayons nos propres systèmes. Nous sommes encore des pays où on retrouve à l’intérieur plusieurs petits systèmes qui fonctionnent de manière éparse. Rien qu’en RDC, nous avons beaucoup de bases de données qui, malheureusement, ne parlent pas. Le moment est venu d’avoir un système unique qui attribue un seul numéro à chacun des citoyens".

DES PARTICIPANTS SATISFAITS D’AVOIR GOÛTÉ AU GÉNIE TECHNOLOGIQUE

Après avoir goûté au génie technologique de BIGRADAP Groupe, les participants à ces assises se sont dits édifiés et satisfaits au sortir de la salle. Ils encouragent, de ce fait, l’entreprise à étendre ses antennes à travers le territoire national congolais et à accompagner le pays dans ses efforts de développement.
" Ce que je viens de voir au cours de cet atelier c’est du waou. C’est de la perfection technologique que je n’ai jamais vue. Ce qui m’a le plus réjoui pendant cette exposition, c’est l’intention de BIGRADAP Groupe de mettre en place des technologies qui contribuent de manière directe au développement du continent africain de manière générale", a reconnu Mme Martine Mukasa, chef d’entreprise.
" Des pays tels queles États Unis et la France, par exemple, sont développés aujourd’hui parce qu’ils ont mis en place des systèmes intégrés de gestion des données. Je dois dire que je suis très impressionné. Et je parie que BIGRADAP doit être comptée parmi les grandes entreprises techniques en Afrique", a lâché Stone Muzumu, entrepreneur numérique.
BIGRADAP Groupe est une entreprise technologique basée en Afrique du Sud, avec des représentations dans plusieurs pays africains dont la RDC. Elle a pour objectif de satisfaire les besoins de l’Afrique en termes des TIC. " Nous avons déjà servi beaucoup de pays africains. Nous nous sommes dits qu’il était temps de servir aussi mon pays, la RDC", a affirmé Bienvenu Mopulunga Ikaka.
L’expertise de BIGRADAP Groupe s’étend dans les domaines de l’exploitation minière, des télécommunications, du secteur bancaire, de l’assurance, de la surveillance informatique, de l’identification, du recensement, de la gestion du processus électoral, de la logistique, de l’archivage et la sécurité des données.
En 30 ans d’expérience, rapporte Bienvenu Ikaka, cette entreprise a contribué à la révolution technologique dans plus de 10 pays africains. Il cite, à titre indicatif, le développement de la technologie liée à la sécurité pénitentiaire en Afrique du Sud, la gestion du système électoral et la transmission rapide des résultats en 2011 en RDC, le recensement et l’identification des populations en Guinée en 2010 et la conception d’un fichier électoral crédible au Libéria en 2011. Orly-Darel NGIAMBUKULU

Parrsa : un budget de plus de 63 millions de dollars adopté pour l’exercice 2019
vendredi 28 décembre 2018

Le Comité de pilotage du Projet d’Appui à la Réhabilitation et à la Relance du Secteur Agricole (PARRSA) s’est réuni hier jeudi 27 décembre à la Maison (...)
lire la suite
2018 : les taux de change sont restés globalement stables, indique le CPM
lundi 24 décembre 2018

COMMUNIQUE Le Comité de Politique Monétaire s’est réuni, ce vendredi 21 décembre 2018, pour sa onzième réunion ordinaire de l’année sous la présidence (...)
lire la suite
RDC : la Zone de Libre Echange, le Tarif préférentiel et les Règles d’origine du COMESA au menu d’un atelier
jeudi 20 décembre 2018

Des opérateurs économiques membres de la Fédération des entreprises du Congo (FEC) ont été sensibilisés aux notions de "Zone de Libre-Echange" (ZLE), de (...)
lire la suite
Nord-Kivu : 53 millions USD du FIDA pour appuyer le secteur agricole et rural
vendredi 30 novembre 2018

Le Fonds international de développement agricole (FIDA), institution spécialisée du système de l’ONU, va financer à hauteur de 53 millions de dollars (...)
lire la suite
Les réserves internationales de novembre en hausse de 6,36 millions Usd, renseigne le CPM
jeudi 29 novembre 2018

Le Comité politique monétaire s’est réuni le mardi 27 novembre dernier, sous la présidence du Gouverneur de la banque centrale du Congo, Déogratias (...)
lire la suite
La RDC attend le quitus du FMI pour obtenir plus d’appuis financiers
vendredi 23 novembre 2018

La crise économique et financière que connaissent plusieurs Etats africains suite à la baisse des prix des matières premières est aussi d’actualité en (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été entièrement financées par le Gouvernement congolais. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting