DEUX ANS APRES SA MORT :
Papa Wemba immortalisé à « Questions pour un champion »
mardi 29 mai 2018

"Quel chanteur africain, qui a popularisé la rumba congolaise à travers le monde devait son surnom de Papa, du fait qu’il était l’aîné des enfants de sa musique" ? C’est à travers cette question posée par l’animateur Samuel Etienne, que l’artiste musicien congolais, Jules Shungu Wembadio Pene Kikumba, alias Papa Wemba, a été immortalisé dans la célèbre émission "Questions pour un Champion".

L’émission "Questions pour un champion", animée depuis février 2016 par Samuel Etienne, vient d’honorer en ce mois de mai Papa Wemba. Cette légende de la musique congolaise et africaine, a reçu une fois de plus des hommages dignes de son nom sur le plan culturel, après avoir été célébré l’an dernier au Festival des musiques urbaines d’Anoumabo (Femua) à Abidjan, en Côte d’Ivoire, et deux ans de suite, en RDC, notamment au quartier Matonge, son fief.
Nous sommes aux neufs points gagnants, la première rubrique de l’émission. Le score des quatre candidats se présente comme suit avant que l’on pose la question sur le roi du village Molokai. Matthieu a 3 points. Pascale, la seule dame du jour, a 4 points. Par contre, Alain et Benoît n’ont pu faire mieux que zéro point jusque-là.

LE DECLIC A L’EVOCATION DE PAPA WEMBA
Le moment M. arrive. L’animateur pose la question. Alain appuie sur le poussoir, mais balbutie. Pascale, quant à elle, réplique en donnant la bonne réponse, sous les applaudissements du public.
"Papa Wemba. Joli ! Papa Wemba, trois points encore. Pascale est en train de se diriger avec la vitesse de la lumière", s’est exclamé Samuel Etienne. Cette question à 3 points lui permet d’être assise confortablement en tête de course avec désormais 7 points.
Pour lier l’utile à l’agréable, le successeur du célébrissime présentateur, Julien Lepers, a demandé à la technique de balancer un extrait de l’une des chansons du "Kuru Yaka".

UN TUBE DU « VIEUX BOKOUL »
En écoutant cet opus intitulé "Matebu", les 3000 spectateurs et les quatre candidats bougeaient dans tous les sens. On les voyait jubiler et visiblement emportés par la chanson et étaient pratiquement galvanisés.
"Papa na maman kutu basuanaka o, ntina nini chérie ngai nayo toswana te o", frédonnait le « Kuru yaka » dans un lingala apprécié par les Kinois, ses fans. Traduction : "Il arrive même à papa et maman de se chamailler, quoi de plus normal que nous deux, chérie, nous ne puissions pas nous disputer".
Passé de la vie à trépas, le 24 avril 2016 sur scène en Côte d’Ivoire, « Vieux Bokoul » devient ainsi le premier musicien congolais à être immortalisé dans cette émission culturelle et ludique, qui fêtera cette année son trentième anniversaire.
Gloire BATOMENE

Une trentaine d’anciens combattants à l’honneur à l’ambassade de Belgique
vendredi 14 décembre 2018

Une exposition photographique, marquant la fin de la commémoration du centenaire de la première guerre mondiale,se tient depuis le mardi 11 (...)
lire la suite
Les femmes des entreprises appelées à briser le silence
mercredi 12 décembre 2018

Le Fonds des Nations Unies pour la Population (FNUAP), en partenariat avec CAFCO et le BIT a organisé le week-end dernier une journée de (...)
lire la suite
Le MSF sensibilise les leaders religieux à la lutte contre le VIH
mercredi 12 décembre 2018

Médecins sans frontières (MSF) a organisé, le week-dernier, un atelier de sensibilisation des leaders religieux à la lutte contre le VIH. Cette (...)
lire la suite
Yoko Yakembe retrace la vision de l’émergence et du développement d’Emmanuel Ramazani
mardi 11 décembre 2018

La vision de l’émergence et du développement de la République démocratique du Congo prônée par le candidat du FCC, Emmanuel Ramazani Shadary restera à (...)
lire la suite
Dr Mukwege : « Seule la lutte contre l’impunité peut briser la spirale des violences sexuelles »
mardi 11 décembre 2018

Le Dr Denis Mukwege a affirmé ce lundi 10 décembre à Oslo lors de la remise officielle du prix Nobel de la paix que la lutte contre l’impunité est (...)
lire la suite
La Compagnie Théâtre des intrigants a formé plus de 400 élèves en art théâtral
vendredi 7 décembre 2018

A l’occasion de la clôture de la saison artistique 2017-2018, la Compagnie Théâtre des Intrigants, s’est dite satisfaite de son bilan. En effet, pour (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été entièrement financées par le Gouvernement congolais. (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting