Compte à rebours…
mercredi 30 mai 2018

Cinquième mois de l’année, mai 2018 entre dans l’histoire demain. Rien de banal vu de RDC. Cela signifie que désormais sept mois seulement nous séparent de l’échéance majeure qu’est la tenue d’élections. Plus que quelque 207 jours et nous voici aux urnes.
Pas besoin de recourir à la calculette pour se convaincre que le compte à rebours a commencé. L’horizon décembre 2018 ayant pointé son nez. D’un futur lointain, l’organisation du scrutin se décline en terme de futur proche.
A toutes les passagers d’intégrer le fait que l’avion électoral est en passe d’amorcer sa descente .Avec au menu, des zones de turbulences. Ceinture de sécurité de rigueur. Malheur à ceux qui se tiennent encore debout dans les allées. Ils risquent de ne plus trouver de place. Un atterrissage dramatique en perspective.
En termes clairs, l’heure n’est plus aux postures et de l’agitation politicienne. Il est temps pour chaque futur candidat de se préparer à la bagarre électorale. Cela passe pour les présidentiables à produire une offre politique. Ce qui n’est pas toujours la tasse de thé de nos opérateurs politiques. Chez nombre d’entre ces derniers, politique rime difficilement avec vision et à plus forte raison avec projet.
Pour les candidats députés provinciaux et nationaux, l’heure de battre le rappel de ressources pour espérer conquérir ou reconquérir -c’est selon- un siège a sonné. Les rescapés de l’Assemblée nationale savent à quel point les législatives de 2011 avaient été un vote sanction. Une bérézina pour la plupart de députés élus en 2006.
Dans les travées des hémicycles -ou de celles qui en tiennent lieu depuis 2007- sénateurs et surtout députés provinciaux vont vraisemblablement devoir expérimenter à leur tour le rejet populaire. La raison est simple. Car, si les élus ont trouvé leurs comptes au propre comme au figuré - le Congolais lambda ne sent même pas l’odeur du dividende électoral. Aux uns et aux autres, l’heure de vérité approche. A la vitesse V.
José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting