Des patrimoines à sauvegarder
jeudi 7 juin 2018

La volonté ou le destin -c’est selon- a fait qu’en l’espace de huit mois, le ministère du " Combat spirituel " soit décapité ou, à tout le moins, devienne orphelin de père et de mère. Sevrée à jamais de ses deux géniteurs, cette communauté chrétienne pourra-t-elle survivre, dans l’unité, à ses guides spirituels ?
Terrible question. Interrogation cardinale dans le contexte rd congolais où nombre d’organisations cultuelles voient leur horizon boucher ou leur étoile pâlir une fois le fondateur disparu. Point n’est besoin d’égrener le chapelet de grandes organisations religieuses et autres églises de réveil qui, ont du mal à se remettre de la mort du père spirituel .Certaines suivent l’initiateur dans sa tombe.
Seulement voilà, il est des communautés religieuses et des églises qui par leur envergure sociale et leur rayonnement à l’international participent à l’identité et au prestige du pays. Le ministère du " Combat spirituel " en fait partie.
A travers l’évangélisation aux quatre coins du monde, Maman Olangi était devenue, sans nécessairement le vouloir, une des ambassadrices de la RDC. Au moment où le Congo Bashing a la cote, cette servante de Dieu vendait, indirectement, une image positive du pays.
C’est pourquoi, il serait de bonne politique que les pouvoirs publics créent les conditions susceptibles de contribuer à la pérennité de toutes les organisations religieuses d’essence congolaise qui, à leur manière, encadrent les masses. Et, surtout, font parler en bien du pays hors de nos frontières. Et ce, sans se départir du caractère laïc de l’Etat congolais ni s’ingérer dans le champ cultuel.
Au demeurant, la puissance d’un pays n’est pas que tributaire de son économie, son armée …Il y a aussi le soft power. Un pays comme l’Arabie Saoudite doit une partie de son poids international au fait qu’il abrite deux de trois lieux saints de l’Islam.
José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting