DE L’ACQUITTEMENT DE JEAN-PIERRE BEMBA A L’ANNONCE DU FCC EN PASSANT PAR LE MEETING DE ENSEMBLE
Le mois de juin annonciateur d’un grand tournant
lundi 11 juin 2018

Les lignes de la politique congolaise semblent terriblement secouées par le cours des événements. En effet, après l’acquittement de Jean-Pierre Bemba, l’annonce de la mise en place d’une méga coalition électorale dénommée Front Commun pour le Congo (FCC) et la sortie de la plateforme politique ENSEMBLE de Moïse Katumbi, le mois de juin se veut annonciateur d’un grand tournant.

Après l’acquittement de Jean-Pierre Bemba, il est déjà annoncé à la Chambre de première instance VII de la Cour pénale internationale (CPI), la tenue d’une conférence de mise en état demain mardi 12 juin à 11 heures.
L’affaire oppose le procureur à Jean-Pierre Bemba Gombo, Aimé Kilolo Musamba, Jean-Jacques Mangenda Kabongo, Fidèle Babala Wandu et Narcisse Arido pour discuter du maintien en détention de Jean-Pierre Bemba Gombo en raison de sa condamnation pour des atteintes à l’administration de la justice. Selon le communiqué de la CPI : " Une décision sur cette question sera prise ultérieurement en temps voulu".
Cependant, après avoir été acquitté d’importantes charges de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité, on se demande ce qui reste encore de celles en rapport avec la subornation des témoins.

DE L’ACQUITTEMENT DE JEAN-PIERRE BEMBA
A six mois des élections en République démocratique du Congo, la libération de Jean-Pierre Bemba risque de constituer un tournant décisif alors que la cartographie des alliances pour la mise en place des plateformes politiques était déjà dessinée. Dans les différents états-majors politiques, c’est une espèce de veillée d’armes au regard de la nouvelle donne.
Jean-Pierre Bemba fait bouger les lignes. Dans quel sens, là est tout le problème.
Dans l’Opposition où le débat était focalisé sur son unicité autour de Fatshi et Moïse Katumbi ainsi que de Kamerhe qui n’avait pas encore dit son dernier mot, il faut désormais faire avec un autre poids non de moindres, Jean-Pierre Bemba, qui n’était, alors, présenté dans aucun chemin.
Mais en réalité, tout va se jouer sur le véritable rôle du leader du Mouvement de Libération du Congo. Va-t-il, comme le prétendent certains observateurs, surfer sur la sympathie post-libération pour jouer sa propre carte ou entrer dans la logique de la candidature unique de l’Opposition ? D’où l’inquiétude. Quoi qu’il soit il y aura un avant et, un après libération de Bemba.

LE FRONT COMMUN POUR LE CONGO

Une méga coalition électorale appelée le Front Commun pour le Congo (FCC) dont l’annonce survient un jour avant celle de la libération de Jean-Pierre Bemba. Un regroupement à très large spectre qui couvre le champ de la Majorité toute entière jusqu’au Rassop/Kasa-Vubu en passant par d’autres regroupements politiques de l’opposition présents au Gouvernement.
La Majorité dans cette nouvelle composition entend faire véritablement le poids face aux autres adversaires politiques dans la perspective de prochaines élections.

DE LA DONNE KATUMBI AVEC ENSEMBLE
La politique en République démocratique Congo tourne autour des méga plateformes politiques pour les élections de décembre. Au regard de l’affluence de la foule présente à la Place Sainte Thérèse de Ndjili le 9 juin dernier, Ensemble constitue désormais une force politique avec laquelle il faut compter en prévision de prochaines élections même au cas contraire.
C’est dire que s’il faut prendre en compte l’acquittement de Jean Pierre Bemba, la création du Front Commun pour le Congo et la démonstration de Ensemble de Moïse Katumbi, de quoi sera constitué 2018 dont le décor ainsi planté au mois de juin marque un tournant décisif ? Emma MUNTU

Elections : l’UDPS parle d’une seule voix
mardi 23 octobre 2018

Augustin Kabuya d’abord le weekend, ensuite Jean-Marc Kabund hier lundi à l’émission "Le débat" sur Top Congo, soutiennent sans ambigüité, la logique (...)
lire la suite
Le FCC en meeting à Tata Raphaël le samedi 27 octobre
lundi 22 octobre 2018

*Rassuré par les « réponses techniques crédibles » de la CENI au sujet de la machine à voter et des électeurs sans empreintes digitales, Néhémie (...)
lire la suite
Controverse autour du contrôle parlementaire
vendredi 19 octobre 2018

*Face à cet exercice qui n’a rien produit tout au long de la législature, des voix s’élèvent pour appeler les députés à placer le curseur sur les (...)
lire la suite
Kinshasa s’interroge sur les motivations des autorités angolaises
jeudi 18 octobre 2018

Quarante-huit heures après le Conseil des ministres, dirigé par le président de la République, le Vice-premier ministre en charge des Affaires (...)
lire la suite
Expulsés d’Angola : Le gouvernement actionne le Fonds spécial d’assistance humanitaire
mercredi 17 octobre 2018

Le gouvernement va porter assistance aux ressortissants congolais expulsés sans façon d’Angola. La décision a été prise au cours de la dix-huitième (...)
lire la suite
Ramaphosa : les dessous de l’annulation de sa venue à Kinshasa
mardi 16 octobre 2018

On l’attendait hier lundi 15 octobre à Kinshasa, mais l’attente a été longue et vaine. Annoncé au XIème Sommet de la Grande Commission mixte République (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting