EPS : les deux premières années du secondaire s’appelleront désormais 7ème et 8ème année de l’éducation de base
lundi 11 juin 2018

* Par ailleurs, les élèves de la 7ème année suivront des programmes du domaine d’apprentissage des sciences de l’éducation de base dès le mois de septembre 2018.

Les classes de 1ère et 2ème secondaire du système éducatif en RD congo s’appelleront désormais 7ème et 8ème année de l’Education de base. L’annonce a été faite par trois responsables de l’Enseignement primaire et secondaire (EPS), au cours d’une conférence de presse co-animé le vendredi 8 juin à Kinshasa. La réforme prévoit, entre autres, la généralisation des programmes du domaine d’apprentissage des sciences pour la 7ème année de l’Education de base dès la prochaine rentrée scolaire en septembre.

Les trois orateurs à savoir : le Directeur chef de service des programmes scolaires et des matériels didactiques, Nlandu Mabula, le Chef de l’unité technique d’appui du Projet de l’éducation pour la qualité et la pertinence des enseignements au niveau secondaire et universitaire(PEQPESU), Raïssa Malu et le Secrétaire permanent au projet d’appui et de coordination au secteur de l’éducation SPACE, Prof Valère Munsya ont planché sur une question capitale. Il s’agit de la réforme des programmes du domaine d’apprentissage des sciences dans le sous secteur de l’Enseignement primaire et secondaire (EPS).
Ils ont, d’emblée, souligné que la réforme, dont il est question, est entreprise dans un cadre formel et légal. Quant à la mue de l’appellation secondaire générale en 7ème et 8ème année de l’Education de base, les orateurs se veulent précis. " Il ne s’agit pas de l’école primaire dont la durée a été prolongée à 8 ans. Il s’agit plutôt d’une articulation entre le cycle primaire de 6 ans et les deux anciennes années du secondaire qui sont mis ensemble pour former un continuum pédagogique de huit ans ".
Le droit à l’éducation de base pour tous doit être compris, selon les explications des intervenants, comme un nouveau cycle qui est en train d’être mis en place. " C’est un continuum pédagogique, un socle commun des connaissances, des compétences de savoir-faire, de savoir-être qui sont donnés à tous les jeunes congolais dans l’objectif de leur doter des savoirs et des compétences leur permettant d’être utiles à la société au sortir de l’Education de base, de jouer un rôle positif dans la communauté ".
La réforme de l’Education de Base est progressive. Elle commence avec la généralisation de nouveaux programmes du domaine d’apprentissage des sciences à partir de septembre 2018 pour la 1ère année du secondaire = 7e année de l’Education de Base.

FONDEMENT LEGAL
Aux dires des intervenants, la réforme repose sur la loi-cadre de l’enseignement national no14/ 004 du 11 février 2014 qui consacre la réforme de l’Enseignement de base. Elle tire également son fondement dans la stratégie sectorielle de l’éducation et de la formation 2015-2025 qui prévoit tout une panoplie d’actions pour permettre à l’EPS d’atteindre, à échéance, les objectifs fixés par la loi cadre2014.
A cela s’ajoutent des projets exécutés au sein du ministère de tutelle, et qui contribue à la mise en place de ladite stratégie et de la formation. Il s’agit notamment du projet PPQSU. Celui-ci soutient cette réforme de l’éducation de base en commençant par le changement des programmes du domaine d’apprentissage des sciences pour la 1ère et la 2ème année du secondaire qui correspondent dans l’esprit de la réforme à la 7ème et la 8ème année de l’Education de Base. Ce domaine d’apprentissage des sciences comprend trois sous-domaines : (1) les mathématiques (Algèbre, Arithmétique, Géométrie, Statistiques et probabilité), (2) les sciences de la vie et de terre (Botanique, Anatomie et Zoologie) et (3) les sciences physiques, technologie et TIC.

VALIDATION DES PROGRAMMES
Le processus de modernisation de ces programmes a commencé par une phase de pré-validation auprès d’une équipe de 82 experts externes. Il a été suivi d’une phase de mise à l’essai des programmes durant l’année scolaire 2017-2018 dans 543 écoles pilotes réparties dans 15 provinces ciblées, une évaluation (avec une analyse statistique) de cette mise à l’essai. Et enfin, la phase de généralisation sur base des résultats positifs de l’évaluation.
Cette généralisation sera tributaire d’un processus de formation notamment des inspecteurs et des enseignants devant assurer la mise en œuvre ou en exécution de l’effectivité de cette 7ème année au sein du système éducatif rd-congolais.
Quant à la charge horaire globale, celle-ci reste inchangée. Les nouveaux programmes proposent uniquement une redistribution des heures de technologie entre sciences physiques et TIC en toute cohérence et harmonie. Pour toutes les autres disciplines, il n’y a absolument aucun changement.
Une autre précision de taille, c’est que la mise en place de l’éducation de base ne va pas amener au recrutement de nouvelles unités. " La réforme ne nécessite pas le recrutement de nouveaux professeurs ou la création de nouvelles classes pour le mois de septembre 2018. Il n’y a aucun changement à ce niveau-là. Les classes de 7 et 8 de l’éducation de base sont les actuelles classes de 1ère et 2ème, avec leurs enseignants ", ont souligné les délégués de l’EPS.
Mais cette généralisation sera fonction d’une formation des inspecteurs et des enseignants concernés par le domaine d’apprentissage des sciences et sera assurée durant les mois de juillet et août 2018. Elle sera renforcée durant l’année scolaire via les réseaux de proximités et les unités pédagogiques et la formation à distance avec les autres partenaires de l’éducation.

LE SORT DU TENAFEP
Il n’y aura plus d’évaluation certificative nationale à la fin de la 6e primaire (suppression à terme du TENAFEP). Les élèves seront alors évalués à la fin de la 8ème année de l’Education de Base correspondant à la 2ème secondaire.
Car, on estime "qu’étant donné que l’Education de base s’articule en enseignement primaire et secondaire général pour former un continuum de huit ans, maintenir un examen à la fin du niveau primaire équivaudrait à créer une rupture dans le continuum. Par conséquent, l’évaluation et la sanction des études de l’éducation de base ne peuvent intervenir qu’à l’issue de la deuxième année du secondaire général qui marque la fin de ce nouveau cycle ".
Les parents n’ont pas à se faire de soucis. La structure des écoles reste inchangée. Il y a toujours les écoles primaires avec 6 années et les écoles Secondaires avec le même nombre d’années. " Les enfants qui quittent la 6e primaire rentreront en 1ère année du secondaire en septembre 2018 ", rassurent les intervenants. Dina BUHAKE

EPS : les deux premières années du secondaire s’appelleront désormais 7ème et 8ème année de l’éducation de base
lundi 11 juin 2018

* Par ailleurs, les élèves de la 7ème année suivront des programmes du domaine d’apprentissage des sciences de l’éducation de base dès le mois de (...)
lire la suite
RDC : les 7 géants miniers menacent de recourir à des moyens juridiques
vendredi 8 juin 2018

La résolution 1515 ( XV ) du 15/12/1960 relative à " l’action concertée en vue du développement économique des pays économiquement peu développés " par (...)
lire la suite
L’ambassadeur de la Corée du sud favorable à la dénucléarisation de la péninsule coréenne
jeudi 7 juin 2018

* Le chef du département des Relations internationales de l’Unikin salue les qualités intellectuelles de Ki-Chang Kwon. L’ambassadeur de la (...)
lire la suite
Moni Della exige la libération de Gecoco Mulumba
jeudi 7 juin 2018

Pour un coup de gueule doublé d’un S.O.S c’en est un. L’opposant Moïse Moni Della n’en peut plus de voir un Gecoco Mulumba gravement malade détenu en (...)
lire la suite
Freddy Kita brandit les archives : le patron, c’est Bruno Tshibala
jeudi 7 juin 2018

* La décision portant désignation de Joseph Olenghankoy au poste de président du Conseil des sages du RASSOP a été approuvée par l’actuel Premier (...)
lire la suite
Messages & Témoignage
vendredi 1er juin 2018

Suite à la disparition de notre regretté frère MANDUAKILA WANZUNGASA Marcellin à Tunis en date du 21 Mai 2018, la famille MANDUAKILA informe les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Une session vraiment extraordinaire

Des sessions extraordinaires, les travées de deux hémicycles nichés au Palais du peuple en ont connues. Et en connaîtront. Mais, en général le caractère extraordinaire tient à la temporalité hors (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting