Quand les Kinoises font la course aux rondeurs
mardi 12 juin 2018

Contrairement aux Occidentaux qui préfèrent les femmes aux silhouettes minces, athlétiques, les Africains raffolent des formes généreuses. D’où, cette obsession chez les femmes de vouloir à tout prix prendre du poids, en usant des produits qui modifient leur anatomie en leur conférant des rondeurs. A Kinshasa, cette tendance a donné lieu au phénomène ’’Tia fouin’’.

En République démocratique du Congo, la hantise des filles à avoir au plus vite des bassins volumineux a généré un comportement malsain. Nombreuses sont aujourd’hui ces filles qui se lancent à la recherche des rondeurs, afin d’attirer plus de regards masculins. Stimulées sans doute par le slogan ’’mwasi nde nzoto’’ (la femme, c’est les rondeurs, NDLR), elles recourent à une alchimie de remèdes pour « acquérir » des rondeurs impressionnantes.
Par conséquent, tous les moyens sont dès lors bons pour y arriver. Ces filles font usage excessif de certains produits pharmaceutiques pour grossir. Le cas notamment du C4, du (durabolin) et de tant d’autres vitamines. Même certaines boissons sucrées à base de coca sont purgées par des femmes dans le seul but d’atteindre leur objectif.
Qui plus est, elles utilisent des condiments tels que le cube Maggi par voie anale ou l’introduisent dans le vagin, sans tenir compte des conséquences. L’obsession de grossir à tout prix a amené même d’autres filles à se faire injecter des produits réservés aux porcs.

DES CONSEQUENCES NEFASTES
Ces filles ignorent les conséquences qu’elles pourront subir au fil du temps. Certaines subissent déjà des effets nocifs sur leur physique. Elles constatent le gonflement de certaines parties du corps, la peau est aussi atteinte de vergeture au niveau du ventre. La personne donne ainsi l’impression d’être déjà mère, alors que ce n’est pas le cas.
Ces jeunes filles ignorent encore à quel genre de maladies elles s’exposent. Abordés, les médecins condamnent toutes ces pratiques, car les produits consommés entraînent, selon eux, des maladies des reins, du foie ou du cœur, et d’autres effets secondaires, tels que la stérilité, la goutte, le diabète, l’hypertension, la déformation corporelle… Ces pratiques mènent même à la mort.
Des voix s’élèvent pour déconseiller aux filles la prise abusive de ces médicaments dans l’objectif d’avoir des rondeurs. Elles doivent se sentir à l’aise dans leur peau, et savoir que l’admiration qu’elles recherchent peut toujours arriver tant qu’elles restent naturelles. Keren MAKOPE/CP

Mgr Luc Gillon immortalisé par un buste
mardi 14 août 2018

Bâtisseur et fondateur de l’ex-Université Lovanium, actuelle Université de Kinshasa, Mgr Luc Gillon était jusque-là méconnu des générations récentes (...)
lire la suite
Des orphelins de Kinshasa en soirée caritative
mardi 14 août 2018

Il est des structures sans but lucratif qui tentent de redonner, tant soit peu, du sourire aux plus démunis. Le cas de l’Asbl "Dignité Humaine" par (...)
lire la suite
Un malade d’Ebola confirmé dans la zone de santé de Mandima
mardi 14 août 2018

* Cependant, 74 membres du personnel mis en congé. Le gouverneur de la province d’Ituri, Jefferson Abdallah Pene Mbaka, a confirmé, hier lundi (...)
lire la suite
La Fondation Deogratias Gbaligaza se mobilise pour la cause des drépanocytaires
lundi 13 août 2018

La situation précaire dans laquelle vivent nombre de drépanocytaires en République démocratique du Congo a poussé une poignée de volontaires à se (...)
lire la suite
Eugénie Tshika Wa Mulumba :jeunes, acteurs du développement durable
lundi 13 août 2018

En marge de la journée internationale de la jeunesse célébrée chaque 12 août de l’année, la députée nationale Eugénie Tshika Wa Mulumba, élue d de Kabeya (...)
lire la suite
Eve Bazaïba remercie les Congolais et les forces de l’ordre
mercredi 8 août 2018

Dans un communiqué signé en date du 6 août, la secrétaire générale du MLC remercie la population congolaise pour l’accueil qu’elle a réservé au (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting