FIFA : F comme faire justice à l’Afrique
mercredi 13 juin 2018

C’est le jour " j ". Non pour le démarrage de la compétition planétaire qu’est le mondial du foot, mais pour l’élection du pays devant abriter la même épreuve en 2026. L’Afrique est hautement concernée par ce vote. Car, l’un de ces pays emblématiques, en l’espèce le Maroc, est en course face à la candidature unique de trois pays que sont le Canada, les Etats-Unis et le Mexique.
A quelques heures du scrutin, il ne serait pas superfétatoire de souligner la singularité de la carte marocaine. Voilà un pays qui charrie tant d’atouts et de symboles -et pas seulement - en harmonie parfaite avec la vocation foncière d’une compétition comme le mondial.
Pays du foot dans un continent qui l’est tout autant, le Royaume l’est incontestablement. Le Maroc a été la toute première nation africaine à représenter le Continent à une phase finale de la coupe du monde. C’était en 1970 au…Mexique. Ce même Mexique qui abritera cette compétition 16 ans plus tard.
Placer le curseur sur le Royaume serait aussi faire le choix d’un symbole à large spectre. Pour un continent jeune de plus cinquante pays et où le foot est le sport-roi, organiser le mondial une deuxième fois ne serait que justice.
Porte d’entrée de l’Afrique et modèle de stabilité, le Maroc est, en effet, au carrefour de plusieurs civilisations. Mieux, le pays est en lui-même un concentré des cultures africaine, arabe, musulmane, un tantinet andalouse et même judéo-chrétienne. En ce moment où le monde est malmené par les extrémismes de tout bord, attribuer le mondial à ce pays connu pour sa modération constituerait une prime à l’ouverture, à l’amitié entre les peuples.
Enfin, s’il est des pays africains auxquels le poncif du genre "absence d’infrastructures " ne saurait s’appliquer, le Maroc en fait partie. Comme l’Afrique du sud en 2010, le Royaume est en capacité de se mettre à niveau avant l’échéance 2026.
En un mot comme en mille, à un jour du coup d’envoi du mondial russe, la première victoire pour le football serait la désignation du Maroc -via le vote de ce mercredi- comme pays organisateur de la coupe du monde en 2026. José NAWEJ

Le -triste- mérite de Genève
jeudi 15 novembre 2018

Tragi-comédie dans la tragi-comédie de Genève. Cette lettre d’engagement montre jusqu’où peuvent aller les politiciens congolais pour leurs intérêts (...)
lire la suite
De l’Union sacrée de l’Opposition à … Lamuka
mercredi 14 novembre 2018

Genève aura à jamais un goût d’oxymore pour les opposants rd congolais. D’une ville -espoir, réceptacle d’entente, de réconciliation, le siège -second (...)
lire la suite
L’infidélité à sa signature contre la fidélité à sa base
mardi 13 novembre 2018

Entre sa signature et la soumission à sa base ? Qu’est ce qui prévaut ? Félix-Antoine Tshisekedi et Vital Kamerhe viennent de trancher en faveur du (...)
lire la suite
Une machine à diviser nous est- elle née ?
lundi 12 novembre 2018

Elle est vraiment blanche la fumée qui s’est échappée de Genève hier ? Oui. Mais pas pour tout le monde .Dans ce " tout le monde ", il y a surtout (...)
lire la suite
A chaque loge son candidat commun
vendredi 9 novembre 2018

Si le froid genevois porte chance aux "7 patrons", l’opposition aura enfin son candidat commun à la présidentielle du mois prochain. FATSHI, (...)
lire la suite
Une dose de contrepouvoir pour Trump
jeudi 8 novembre 2018

L’Amérique post-élections de mi- mandat est généralement celle qui correspond le mieux à la nature même du régime politique américain. Un pays où le (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Et de sept pour Paul Biya ! Le Président...

Et de sept pour Paul Biya ! Le Président camerounais a entamé hier son septième mandat de…sept ans à la tête de son pays. Impossible d’évoquer "le cas Biya" sans le mettre en parallèle avec le sort (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting