FIFA : F comme faire justice à l’Afrique
mercredi 13 juin 2018

C’est le jour " j ". Non pour le démarrage de la compétition planétaire qu’est le mondial du foot, mais pour l’élection du pays devant abriter la même épreuve en 2026. L’Afrique est hautement concernée par ce vote. Car, l’un de ces pays emblématiques, en l’espèce le Maroc, est en course face à la candidature unique de trois pays que sont le Canada, les Etats-Unis et le Mexique.
A quelques heures du scrutin, il ne serait pas superfétatoire de souligner la singularité de la carte marocaine. Voilà un pays qui charrie tant d’atouts et de symboles -et pas seulement - en harmonie parfaite avec la vocation foncière d’une compétition comme le mondial.
Pays du foot dans un continent qui l’est tout autant, le Royaume l’est incontestablement. Le Maroc a été la toute première nation africaine à représenter le Continent à une phase finale de la coupe du monde. C’était en 1970 au…Mexique. Ce même Mexique qui abritera cette compétition 16 ans plus tard.
Placer le curseur sur le Royaume serait aussi faire le choix d’un symbole à large spectre. Pour un continent jeune de plus cinquante pays et où le foot est le sport-roi, organiser le mondial une deuxième fois ne serait que justice.
Porte d’entrée de l’Afrique et modèle de stabilité, le Maroc est, en effet, au carrefour de plusieurs civilisations. Mieux, le pays est en lui-même un concentré des cultures africaine, arabe, musulmane, un tantinet andalouse et même judéo-chrétienne. En ce moment où le monde est malmené par les extrémismes de tout bord, attribuer le mondial à ce pays connu pour sa modération constituerait une prime à l’ouverture, à l’amitié entre les peuples.
Enfin, s’il est des pays africains auxquels le poncif du genre "absence d’infrastructures " ne saurait s’appliquer, le Maroc en fait partie. Comme l’Afrique du sud en 2010, le Royaume est en capacité de se mettre à niveau avant l’échéance 2026.
En un mot comme en mille, à un jour du coup d’envoi du mondial russe, la première victoire pour le football serait la désignation du Maroc -via le vote de ce mercredi- comme pays organisateur de la coupe du monde en 2026. José NAWEJ

Foire agricole, et après ?
vendredi 21 septembre 2018

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé (...)
lire la suite
La caravane CENI…avance
jeudi 20 septembre 2018

A trois mois des élections, on peut tout reprocher à la CENI. Sauf sa conformité au calendrier électoral. Hier, comme prévu, la Centrale électorale a (...)
lire la suite
Le lointain exemple coréen …
mercredi 19 septembre 2018

Autant nous abriter tout de go derrière ce vieux proverbe : "Comparaison n’est pas raison ". Certaines similitudes peuvent, cependant, donner (...)
lire la suite
La pilule CPI
mardi 18 septembre 2018

Le verdict de la CPI est enfin tombé hier lundi 17 septembre. Ce que tout le monde attendait pour être définitivement fixé sur le sort de Jean-Pierre (...)
lire la suite
Bruxelles contre Kinshasa
lundi 17 septembre 2018

Dès le seuil de l’indépendance, les relations entre la Belgique et le Congo évoluent sous la forme d’un feuilleton que l’on peut intituler à juste (...)
lire la suite
Surenchère d’avant négociations ?
vendredi 14 septembre 2018

On peut lire autant de fois que l’on veut la déclaration de six majors de l’Opposition, on aboutira à une seule conclusion. Les signataires de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Eternel questionnement

Il n’y a pas mieux que le secteur minier pour illustrer le paradoxe zaïro-congolais. Un pays immensément riche avec des populations terriblement pauvres. Paradis en termes de ressources naturelles, (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting