LUTTE CONTRE LES VBG EN SITUATION D’URGENCE EN RDC
UNFPA et ECHO : les participants élaborent la feuille de route de l’appel à l’action
mercredi 13 juin 2018

Les organisations membres de l’Appel à l’action et celles engagées dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) en situation d’urgence en RDC ont une compréhension commune des priorités dans la réponse globale à cette problématique. C’est l’un des résultats attendus de l’atelier d’élaboration de la feuille de route de l’Appel à l’action pour la protection des violences basées sur le genre en situation d’urgence humanitaire en RDC qui va se clôturer cet après-midi à Kinshasa. Au terme de cette rencontre ouverte hier mardi 12 juin, les organisations engagées dans la lutte contre les VBG en situation d’urgence en RDC doivent identifier des résultats et des actions prioritaires en ligne avec l’Appel à l’action et la stratégie nationale sous révision. Aussi, doivent-elles identifier les engagements clés qu’elles pourront supporter sur base de leur mandat spécifique.

L’objectif poursuivi par le ministère du GFE, l’UNFPA et d’autres partenaires est de renforcer la réponse globale aux violences basées sur le genre en situation d’urgence en RDC par la mise en œuvre d’une feuille de route nationale appuyant la stratégie nationale de lutte contre les VBG et alignée à l’Appel à l’action pour la protection VBG en situation d’urgence, dans tous les secteurs de la réponse humanitaire, à travers la mobilisation des efforts conjoints des Etats, des donateurs et des organisations opérationnelles dans la réponse humanitaire.
En ouvrant ces assises de deux jours, le représentant de l’UNFPA est convaincu que les échanges entre les différents acteurs permettront de produire une feuille de route nationale réaliste qui tient compte des acquis de plusieurs années de lutte contre les violences sexuelles en RDC. Dr Sennen Houston compte ainsi sur l’engagement de chaque organisation participante pour sa mise en œuvre effective.

APPUI DE L’UNFPA
A l’en croire, l’UNFPA va continuer à travailler conjointement avec le Gouvernement de la RDC et la Société civile pour l’atteinte d’un de trois principaux résultats transformateurs à savoir « zéro violences basées sur le genre ». Le patron de ce Fonds des Nations Unies s’est dit heureux d’accompagner la RDC comme deuxième pays pilote après le Nigéria pour la mise en œuvre de l’Appel à l’action. Pour Dr Sennen Houston, l’avantage pour la RDC est sa riche expérience en matière de VBG, la disponibilité d’une stratégie nationale VBG et des outils pour la réponse aux VBG, l’engagement politique pour la tolérance zéro, l’intérêt des donateurs à soutenir les efforts de prévention et réponses aux VBG. Il n’a pas manqué de remercier le service humanitaire de l’Union européenne qui, à travers son leadership mondial de l’Appel à l’action, a bien voulu financer la domestication de la feuille de route mondiale en RDC.
Ensuite, le numéro 1 de l’UNFPA en RDC, a rendu hommage aux milliers de victimes de violences sexuelles, y compris les femmes, les filles, les hommes et les garçons qui malgré le préjudice grave qu’ils sont subi, font preuve d’une détermination à toute épreuve et d’un courage inébranlable.
Pour sa part, le représentant de l’Union Européenne a évoqué les quatre priorités de ce programme. Il s’agit de renforcer le plaidoyer sur la nécessité de prévenir et répondre aux VBG, fournir plus d’efforts dans la prévention des VBG, amplifier la voix des victimes, reflexe pour les acteurs humanitaire puis mobiliser l’attention et la compréhension au niveau de terrain là où il peut y avoir un grand impact. D’après Thomas Dehermann -Roy, ce programme était initié en 2013 par la Suède et le Royaume-Uni pour un changement dans un système humanitaire afin de donner une réponse aux VBG.
Au total 30 participants venus du gouvernement, des donateurs, des organisations humanitaires, de la société civile nationale et internationale et des nations unies.
Mathy MUSAU

Douze inciviques appréhendés par la Police pour le compte de la Direction Générale des Impôts
vendredi 21 septembre 2018

Un groupe d’individus inciviques de l’ONG AGRIDEC a été présenté à la presse, le mardi 18 septembre 2018, par le commandement de la Police de l’Unité de (...)
lire la suite
La CONADE commémore les deux ans de résistance de son président Moni Della
mercredi 19 septembre 2018

19 septembre 2016- 19 septembre 2018. Voici deux ans, jour pour pour, depuis que Moïse Moni Della a été arrêté, en compagnie de plusieurs membres de (...)
lire la suite
La partie civile RDC demande des dommages et intérêts symboliques d’un franc congolais
mercredi 19 septembre 2018

La phase de plaidoirie vient de démarrer dans le procès opposant le Ministère public aux présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu (...)
lire la suite
La partie civile RDC demande des dommages et intérêts symboliques d’un franc congolais
mercredi 19 septembre 2018

La phase de plaidoirie vient de démarrer dans le procès opposant le Ministère public aux présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu (...)
lire la suite
Beni : les notables plaident pour une rentrée scolaire effective à Mangina et Mabalako
mercredi 19 septembre 2018

Plus de deux semaines après la rentrée scolaire, les salles de classes de Mangina et de Mabalako sont encore vides. C’est dans cette optique que les (...)
lire la suite
Jean-Bosco Puna promet des soins de santé de qualité aux enseignants
mercredi 19 septembre 2018

Les enseignants de la RDC, réunis au sein de la Mutuelle de santé des enseignants du secteur public (MESP), ont désormais un comité. Qualifiée de « (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting