LUTTE CONTRE LES VBG EN SITUATION D’URGENCE EN RDC
UNFPA et ECHO : les participants élaborent la feuille de route de l’appel à l’action
mercredi 13 juin 2018

Les organisations membres de l’Appel à l’action et celles engagées dans la lutte contre les violences basées sur le genre (VBG) en situation d’urgence en RDC ont une compréhension commune des priorités dans la réponse globale à cette problématique. C’est l’un des résultats attendus de l’atelier d’élaboration de la feuille de route de l’Appel à l’action pour la protection des violences basées sur le genre en situation d’urgence humanitaire en RDC qui va se clôturer cet après-midi à Kinshasa. Au terme de cette rencontre ouverte hier mardi 12 juin, les organisations engagées dans la lutte contre les VBG en situation d’urgence en RDC doivent identifier des résultats et des actions prioritaires en ligne avec l’Appel à l’action et la stratégie nationale sous révision. Aussi, doivent-elles identifier les engagements clés qu’elles pourront supporter sur base de leur mandat spécifique.

L’objectif poursuivi par le ministère du GFE, l’UNFPA et d’autres partenaires est de renforcer la réponse globale aux violences basées sur le genre en situation d’urgence en RDC par la mise en œuvre d’une feuille de route nationale appuyant la stratégie nationale de lutte contre les VBG et alignée à l’Appel à l’action pour la protection VBG en situation d’urgence, dans tous les secteurs de la réponse humanitaire, à travers la mobilisation des efforts conjoints des Etats, des donateurs et des organisations opérationnelles dans la réponse humanitaire.
En ouvrant ces assises de deux jours, le représentant de l’UNFPA est convaincu que les échanges entre les différents acteurs permettront de produire une feuille de route nationale réaliste qui tient compte des acquis de plusieurs années de lutte contre les violences sexuelles en RDC. Dr Sennen Houston compte ainsi sur l’engagement de chaque organisation participante pour sa mise en œuvre effective.

APPUI DE L’UNFPA
A l’en croire, l’UNFPA va continuer à travailler conjointement avec le Gouvernement de la RDC et la Société civile pour l’atteinte d’un de trois principaux résultats transformateurs à savoir « zéro violences basées sur le genre ». Le patron de ce Fonds des Nations Unies s’est dit heureux d’accompagner la RDC comme deuxième pays pilote après le Nigéria pour la mise en œuvre de l’Appel à l’action. Pour Dr Sennen Houston, l’avantage pour la RDC est sa riche expérience en matière de VBG, la disponibilité d’une stratégie nationale VBG et des outils pour la réponse aux VBG, l’engagement politique pour la tolérance zéro, l’intérêt des donateurs à soutenir les efforts de prévention et réponses aux VBG. Il n’a pas manqué de remercier le service humanitaire de l’Union européenne qui, à travers son leadership mondial de l’Appel à l’action, a bien voulu financer la domestication de la feuille de route mondiale en RDC.
Ensuite, le numéro 1 de l’UNFPA en RDC, a rendu hommage aux milliers de victimes de violences sexuelles, y compris les femmes, les filles, les hommes et les garçons qui malgré le préjudice grave qu’ils sont subi, font preuve d’une détermination à toute épreuve et d’un courage inébranlable.
Pour sa part, le représentant de l’Union Européenne a évoqué les quatre priorités de ce programme. Il s’agit de renforcer le plaidoyer sur la nécessité de prévenir et répondre aux VBG, fournir plus d’efforts dans la prévention des VBG, amplifier la voix des victimes, reflexe pour les acteurs humanitaire puis mobiliser l’attention et la compréhension au niveau de terrain là où il peut y avoir un grand impact. D’après Thomas Dehermann -Roy, ce programme était initié en 2013 par la Suède et le Royaume-Uni pour un changement dans un système humanitaire afin de donner une réponse aux VBG.
Au total 30 participants venus du gouvernement, des donateurs, des organisations humanitaires, de la société civile nationale et internationale et des nations unies.
Mathy MUSAU

80% de l’exportation du café échappe au contrôle de l’Etat
lundi 18 juin 2018

La mise en place d’un cadre adéquat est essentielle pour booster la filière du café au Sud-Kivu.« La province a produit plus de 5000 tonnes de café. (...)
lire la suite
La comparution du renseignant Mukenge Pépé au cœur de toutes les attentes
lundi 18 juin 2018

Convoqué à la demande du prévenu Ali Mputu Kongolo, le renseignant Mukenge Pépé sera finalement à la barre à l’audience du mardi 19 juin prochain. La (...)
lire la suite
Kwilu : le gouverneur Balabala cité dans le passage à tabac du fils d’un fonctionnaire
lundi 18 juin 2018

* Les faits se seraient déroulés à la résidence du Commissaire provincial de la PNC où le jeune homme s’est réfugié pour se protéger. En Vain... (...)
lire la suite
Examen d’Etat 2018 : le taux de participation a augmenté de 6,2%
lundi 18 juin 2018

Près de 673.209 finalistes du secondaire en RD Congo ont rendez-vous aujourd’hui 18 juin pour la session de l’examen d’Etat édition 2018. En (...)
lire la suite
CAFCO sensibilise les chefs de partis politiques
vendredi 15 juin 2018

La valeur ajoutée des partis politiques dans l’alignement des femmes sur les listes électorale était l’objet de la matinée citoyenne avec les partis (...)
lire la suite
Jeudi 14 juin : les cambistes décrètent une journée sans change
jeudi 14 juin 2018

Les cambistes du Congo ont décrété jeudi 14 juin "journée sans change" à travers toute l’étendue de la capitale. Ce, à la suite de l’assassinat d’Arthur (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting