RETOMBEES DU COLLOQUE DE LA FACULTE DES COMMUNICATIONS SOCIALES
L’UCC s’en va-t-en guerre contre l’analphabétisme écologique
jeudi 21 juin 2018

L’Université Catholique du Congo (UCC) célèbre les 25 ans d’existence de sa Faculté des communications sociales.Prévue pour plusieurs mois, les activités marquant ces festivités ont été officiellement lancées à travers un colloque organisé du 7 au 9 juin dernier dans les locaux de cette institution universitaire, à Mont-Ngafula. Déterminé à lutter contre ’’l’analphabétisme écologique’’ qui prévaut dans les milieux universitaires congolais, l’UCC place aujourd’hui le curseur sur l’éducation à l’environnement.

"L’éducation à l’environnement est une affaire de tous. Raison pour laquelle ce thème a été choisi pour marquer le démarrage des activités de cette année jubilaire de la Faculté des communications sociales de l’Université Catholique du Congo. Il nous invite, en fait, à réfléchir sur la façon dont les hommes s’approprient le monde… Une occasion de nous pencher sur les expériences de la transmission des connaissances environnementales en famille, à l’école, dans les entreprises et dans les médias", explique au quotidien’’Forum des As’’ le Professeur Hilaire Mbiye, Coordonnateur du colloque.
"Trois jours durant, des centaines d’étudiants ont pris d’assaut la salle de conférence de cette université, logée dans la commune de Mont-Ngafula, l’une de plus vastes de la ville de Kinshasa. Pour la plupart d’étudiants en communications sociales, les participants à ces assises ont pris conscience de la nécessité de protéger l’environnement dans un pays menacé au quotidien par la pollution, la déforestation, le braconnage… etla chasse à nombre d’espèces protégées", commente un participant contacté par ’’Forum des As’’.

UN COLLOQUE A CARACTERE NATIONAL ET INTERDISCIPLINAIRE
En cette année où la Faculté des communications sociales de cette institution célèbre ses 25 ans d’âge, l’UCC a jugé le moment propice pour focaliser l’attention de l’opinion sur cette question préoccupante, au moment où les décideurs de la planète se mobilisent pour combattre le réchauffement climatique. Elle a, à cet effet, mobilisé des intervenants issus des disciplines diverses. Qu’il s’agisse de l’environnement, du tourisme, de la communication, du secteur bancaire…
Ainsi, outre les scientifiques qui prestent aussi bien à l’UCC, qu’à l’Université de Kinshasa (UNIKIN), à l’Université pédagogique nationale (UPN) et à l’Institut Facultaire des Sciences de l’Information et de la Communication (IFASIC), on a noté, parmi les orateurs et invités des représentants du Ministère de l’Enseignement Supérieur et Universitaire (ESU), du ministère de l’Environnement et Développement durable, des entreprises publiques et privées (l’OCC, BCDC, Equity Bank…), des organismes tant nationaux qu’internationaux (WWF, Oasis…).
Les différents intervenants ont focalisé leurs exposés sur le thème général : ’’Education à l’environnement et au développement durable à travers les espaces éco-éducatifs en République Démocratique du Congo’’.Doyen de la Faculté des communications sociales de l’UCC, le Professeur Jean-Pierre Manuana s’est réjoui du fait que ce colloque a revêtu, non seulement un caractère national, mais aussi interdisciplinaire. Ce, dans la mesure où ’’il a réuni autour d’une même table des chercheurs de divers domaines scientifiques, afin d’agir efficacement et durablement pour pallier les préoccupations environnementales de l’heure’’.

REMEDIER AU DEFICIT DE COMMUNICATION
Dans son exposé consacré au reboisement, M. Golf de Green Society a attiré l’attention de la jeunesse estudiantine sur la carence des communicologues sur le terrain. Une faible présence qui est aujourd’hui à la base du déficit de communication sur l’environnement dans les médias en vogue en RDC, a-t-il signalé. Il a, dès lors, convié ces étudiants en communication, et par extension les professionnels des médias congolais, à s’impliquer voire s’engager davantage pour sauver la planète.
Refrain repris en chœur par Pierrot Mbonzo, Directeur de ’’Lola ya bonobos’’, l’une de deux réserves nationales qui logent les familles de ce grand singe qu’on ne retrouve qu’en RDC. Selon l’intervenant, ce site de Kinshasa, bien que l’accès soit payant, offre aux journalistes la liberté de filmer gratuitement et d’interviewer à loisir ses gestionnaires. Toutefois, malgré ces avantages, aucun média local ne vient solliciter le concours des gestionnaires de ce site touristique. "Nos portes sont pourtant toujours ouvertes aux médias", a de nouveau lancé Pierrot Mbonzo.
Au Fonds mondial pour la nature (WWF), on est bien conscient de la nécessité de communiquer. C’est pour ce faire que le représentant de cette institution aux assises de l’UCC a fait remarquer que les ONG partenaires sont tenues de sensibiliser la communauté, de vulgariser les connaissances, de renforcer les capacités, de former les formateurs, de mener des plaidoyers et du lobbying, d’accompagner les parties prenantes dans l’élaboration et la mise en œuvre des politiques relatives à la protection de l’environnement.

HALTE A L’ANALPHABETISME ECOLOGIQUE

Au ministère de l’Environnement et Développement durable, l’initiative de l’UCC est vue de bon œil. Selon M. Tosi Panupanu, proche collaborateur du ministre, l’éducation à l’environnement répond au besoin collectif de changement de comportement des acteurs sociaux face à l’environnement. La sensibilisation menée s’inscrit effectivement dans l’optique des stratégies que le ministère compte mettre en place pour impliquer tous les citoyens congolais dans la gestion de l’environnement, afin d’en faire de véritables éco-citoyens, affirme M. Tosi Panupanu.
Conforté par les différentes interventions recueillies au cours du colloque, le recteur de l’UCC, l’abbé Léonard Santedi est aujourd’hui convaincu que le jubilé d’argent de la Faculté des communications sociales a ouvert des perspectives nouvelles pour la formation des communicologues. Paraphrasant le Pape François, dans son encyclique ’’Laudato si’’, le prêtre catholique a salué le fait que le colloque s’est inscrit dans l’optique de ’’la sauvegarde de la maison commune, de la responsabilité de cultiver et de protéger le jardin du monde’’.
’’A travers ce premier colloque du jubilé, la campagne amorcée permet aujourd’hui d’éveiller les consciences face à l’analphabétisme écologique dont souffre le monde universitaire congolais et de promouvoir l’éco-apprentissage au sein de la jeunesse estudiantine’’, conclut à ce propos le Professeur Dominique Mweze, le tout premier doyen de la Faculté des communications sociales en octobre 1993.
Yves KALIKAT et Jordan MAYENIKINI

Mécanisation agricole : le Japon prêt à soutenir l’INPP
vendredi 21 septembre 2018

Le Japon s’est dit prêt à soutenir l’Institut national de Préparation Professionnelle (INPP) à travers des projets destinés à la mécanisation agricole. (...)
lire la suite
Cinq communautés locales obtiennent les droits fonciers sur leurs forêts
vendredi 21 septembre 2018

Cinq communautés locales de la province de l’Equateur se sont vu octroyer, cette semaine, des droits légaux sur leurs forêts. En d’autres termes, (...)
lire la suite
RDC : Sur les 25 % d’enfants enregistrés à l’Etat civil, seuls 14 % détiennent l’acte de naissance
vendredi 21 septembre 2018

La situation de l’enregistrement des enfants à l’État civil en RDC est alarmante. Seuls 25 % des enfants de moins de 5 ans sont enregistrés. (...)
lire la suite
Les journalistes s’engagent à vulgariser le protocole de Maputo par rapport à l’avortement sécurisé
vendredi 21 septembre 2018

L’atelier sur "le renforcement des capacités des professionnels des médias en santé sexuelle et réproductive (SSR) avec comme focus sur les soins de (...)
lire la suite
Rachel Kitsita : la journaliste préférée des internautes
jeudi 20 septembre 2018

Son androïd ne la lâche pas d’une semelle. Partout où elle se rend, Rachel Kitsita Ndongo prend bien la précaution d’emporter dans ses bagages son (...)
lire la suite
Le CSAC pour la régulation des médias numériques
jeudi 20 septembre 2018

La problématique de la régulation des médias numériques en RDC a été au centre d’un atelier de renforcement des capacités des journalistes en ligne. (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Foire agricole, et après ?

Une foire agricole dans la capitale rd congolaise ! Pourquoi pas ? La RDC n’étant pas qu’une merveille -et non un scandale- géologique. Ce pays situé au cœur de l’Afrique a aussi vocation à être le (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting