DEMAIN SAMEDI 23 JUIN
La CENI convoque le corps électoral avec une liste des partis politiques contestée par le CNSA
vendredi 22 juin 2018

C’est confirmé à la CENI, demain samedi 23 juin 2018, comme prévu dans le calendrier électoral, intervient la convocation du corps électoral qui est l’ouverture du rôle électoral. Ce qui veut dire la marche est irréversiblement lancée vers les scrutins du dimanche 23 décembre 2018. Pour le dimanche 24 juin 2018, la centrale électorale confirme le début du dépôt des candidatures aux élections provinciales. Mais là, il y a une fausse note.

C’est que cette opération aura lieu sur base d’une liste des partis politiques et regroupements politiques publiée au Journal Officiel par le ministère de l’Intérieur mais contestée par plus d’une trentaine de partis politiques et aussi le CNSA, institution publique qui assure le suivi de l’application de l’Accord de la Saint-Sylvestre et du processus électoral. Cette liste a à nouveau renforcé le dédoublement des partis politiques.
L’ennui, c’est que jusqu’à la veille du dépôt des candidatures aux élections provinciales, la liste corrigée n’est ni connue ni publiée au Journal Officiel. Ce qui fait que la CENI va commencer l’enregistrement des candidatures aux provinciales avec une liste controversée qui comporte des incohérences comme dénoncées par le CNSA et reconnues par le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur Mova Sakany lui-même.
Hier même, Corneille Nangaa, Président de la CENI a à cet effet déclaré que le dépôt des candidatures aux provinciales va se faire avec la liste que lui a en mains. Il ne revient pas à la CENI de corriger cette liste contestée. La CENI n’est pas le ministère de l’Intérieur. Elle, ne fait qu’exécuter les lois et les Règlements.
C’est ce qu’elle est en train de faire. Le dépôt de candidatures se fera ce dimanche sur base de la liste des partis politiques et regroupements politiques publiée au Journal Officiel, par le ministère de l’Intérieur. A moins que le Vice-Premier ministre, ministre de l’Intérieur apporte les corrections attendues dans les 48 heures, le dépôt des candidatures aux provinciales va démarrer sur les chapeaux de roues, dans la confusion sur base d’une liste des partis politiques où le dédoublement des partis politiques a encore la peau dure. Quelles listes des candidats des partis politiques la CENI prendra-t-elle en compte ? Si c’est celle qui est contestée, que se passerait-il alors si le ministère de l’Intérieur publiait enfin les corrections attendues ? Certaines listes des candidats risqueraient d’être annulées sur base de la nouvelle liste. Il risque alors d’y avoir des mécontentements, des pleurs et des grincements de dents. C’est pourtant cela qu’il faut éviter. KANDOLO M.

Corneille Nangaa lance la campagne électorale ce mercredi
mercredi 21 novembre 2018

L’heure a sonné. Le moment de la séduction, de la propagande et du discours politique est arrivé. La Ceni lance ce matin la campagne électorale (...)
lire la suite
La Cenco préoccupée par la sécurisation des candidats
mercredi 21 novembre 2018

La Conférence épiscopale nationale du Congo (Cenco) se dit préoccupée par la sécurisation des candidats aux élections du 23 décembre. A quelques heures (...)
lire la suite
Annie Salumu : "Nous voulons faire la politique avec des actions concrètes pour l’émergence du peuple congolais"
mercredi 21 novembre 2018

Au nombre des formations politiques reconnues en RDC et particulièrement celles pilotées par des femmes, on peut compter désormais "Congo (...)
lire la suite
Le Ministère public balaye la plaidoirie de la défense
mercredi 21 novembre 2018

Le ministère public a balayé les moyens développés par les avocats de la défense. C’était au cours de l’audience de réplique hier mardi 20 novembre au (...)
lire la suite
Samy Badibanga propose d’intégrer la technologie « Blockchain »
mercredi 21 novembre 2018

Le président du regroupement politique « Les progressistes » et candidat au fauteuil présidentiel, Samy Badibanga, propose à la Commission électorale (...)
lire la suite
Sénat : le ministre de l’ESU et le Recteur sommés de s’expliquer sur les incidents de l’UNIKIN !
mercredi 21 novembre 2018

*Par ailleurs, les propositions de loi sur l’ordre des Architectes, l’ordre des Ingénieurs civils et l’ordre des Ingénieurs techniciens renvoyées à la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Ces poudrières oubliées !

Retour progressif au "calme" à l’Université de Kinshasa (UNIKIN). Ce, après des jours de vive tension qui se sont soldés notamment par la mort d’au moins deux étudiants, des policiers blessés et (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting