Kinshasa : les panneaux solaires pour suppléer au manque du courant électrique
mardi 10 juillet 2018

A Kinshasa, le manque du courant électrique suite au délestage, bat son plein dans différentes communes et quartiers de la ville. D’aucuns suggèrent un palliatif : les panneaux solaires.

Un bon nombre de gens, vivent constamment dans l’obscurité. "Sur les 7 jours de la semaine, nous n’avons droit à l’électricité que pendant trois jours, les quatre jours restant sont consacrés au délestage. Ainsi, les téléphones sont déchargés, les habits froissés... Les enfants ont du mal à se coucher dans le noir.C’est pourquoi nous avons opté pour l’usage d’un panneau solaire", nous confie Me Serge Kalanda, habitant le quartier Kauka dans la commune de Kalamu.
"S’il est vrai que seule, la Snel peut offrir à la population ses services en termes d’énergie électrique, il n’est pas non plus moins vrai qu’on recherche actuellement soi-même une autonomie en électricité", lâche-t-il.
Les panneaux solaires emmagasinent l’énergie solaire qui se transforme en énergie électrique. Ils sont appelés énergies renouvelables. La première fonctionnalité des panneaux solaires reste l’électrification et l’éclairage de la maison ou de toute la parcelle.
Ils sont composés de panneaux, batterie, convertisseur, tubes ou ampoules économiques... Ce qui permet d’avoir facilement et en permanence de la lumière chez soi.
Par ailleurs, il existe des lampes rechargeables grâce aux panneaux solaires, qui les accompagnent ou qui leur sont incorporés. "Se procurer ce kit complet, nous permet d’oublier, tant soi peu, ce problème du courant et le délestage", confie Noelly Mbazi habitant le quartier Yolo.
Toutefois, les panneaux solaires ne sont que des palliatifs qui, pourtant, constituent une manière prudente, voire durable, de pouvoir s’alimenter en lumière, surtout domestique, permettant l’exécution de certaines tâches ménagères entre autres, la cuisson des aliments, le repassage, la télévision, etc. Tania MUBUADI

Les participants plaident pour la poursuite du projet ARTECAO
mercredi 14 novembre 2018

L’Ecole Nationale de Police d’Abidjan (ENP), en Côte d’Ivoire, a accueilli, les 6 et 7 novembre derniers, un séminaire des décideurs sur le (...)
lire la suite
Michel Kirumba réhabilité au poste de Directeur général
mardi 13 novembre 2018

Suspendu depuis trois mois, Michel Kirumba Kimuha vient d’être réhabilité au poste de Directeur général de Transco. La cérémonie de remise et reprise a (...)
lire la suite
"Les survivants d’Ebola seront désormais suivis"
mardi 13 novembre 2018

Il ne suffira plus d’être déclaré "guéri" de la fièvre hémorragique d’Ebola pour échapper à la vigilance du personnel médical. Désormais, tous les (...)
lire la suite
Le ministre de l’ESU attribue le calme dans son secteur à l’instauration du dialogue avec les étudiants
lundi 12 novembre 2018

Mbuji-Mayi, 11 nov. 2018 (ACP).- Le ministre de l’Enseignement supérieur et universitaire (ESU), Steve MbikayiMabuluki en séjour dans la ville de (...)
lire la suite
La défense dénonce l’absence de preuves d’imputabilité de leurs clients
lundi 12 novembre 2018

L’étape de la plaidoirie au procès des présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu, branche de Kinshasa, touche progressivement à sa fin. (...)
lire la suite
Me Yoko Yakembe, lauréat du mérite patriotique de « Saillant Ong »
vendredi 9 novembre 2018

Autant on reconnait l’arbre par ses fruits, autant l’œuvre entière de Me Yoko Yakembe mérite un prix. Le seul critère de la vérité étant la pratique (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Le -triste- mérite de Genève

Tragi-comédie dans la tragi-comédie de Genève. Cette lettre d’engagement montre jusqu’où peuvent aller les politiciens congolais pour leurs intérêts carriéristes. Car, il ne s’agit pas à la lecture de (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting