BCC : les opérations financières de l’Etat ont enregistré en juin un excédent de 3,7 milliards de FC, selon le CPM
mercredi 11 juillet 2018

Au cours de sa sixième réunion ordinaire tenue hier mardi 10 juillet, le Comité de politique monétaire (CPM) de la Banque centrale du Congo (BCC) a indiqué que l’exécution des opérations financières de l’Etat en juin s’est soldée par un léger excédent de 3,7 milliards de FC. Ce résultat fait suite aux recettes de 539,0 milliards de FC et aux dépenses de 537,4 milliards FC.

S’agissant du secteur monétaire, les perspectives à court terme conduisent le CPM à rester confiant quant au maintien de la stabilité macroéconomique. Aussi, entend-t-il maintenir le niveau actuel de l’alerte, étant donné la persistance des risques inflationnistes liés aux diverses incertitudes en cette période électorale

BANQUE CENTRALE DU CONGO
COMITE DE POLITIQUE MONETAIRE
Kinshasa, République Démocratique du Congo

COMMUNIQUE
Le Comité de Politique Monétaire s’est réuni ce mardi 10 juillet 2018, pour sa sixième réunion ordinaire de l’année, sous la Présidence de Monsieur Déogratias MUTOMBO MWANA NYEMBO, Gouverneur de la Banque Centrale du Congo.
Cette réunion a porté sur les points ci-après : (i) analyse des développements économiques récents aux plans extérieur et intérieur et des facteurs de risque à court terme, (ii) le comportement des instruments de la politique monétaire au mois de juin ainsi que (iii) l’orientation de la politique monétaire sur le reste de l’année 2018.
Il s’en est dégagé ce qui suit :

Au plan extérieur
Le Comité de Politique Monétaire a noté le raffermissement de l’économie mondiale au mois de juin 2018. Selon les perspectives de la Banque mondiale, la croissance mondiale se situerait à 3,1 % en 2018, portée principalement par la progression de l’investissement conjuguée au redressement du commerce international sur fond de politiques monétaires et budgétaires accommodantes. Cependant, les incertitudes liées à la matérialisation d’une guerre commerciale, au durcissement brutal des politiques monétaires ainsi qu’à la vulnérabilité des marchés financiers pourraient avoir des effets particulièrement négatifs sur l’économie mondiale aux cours des prochaines années.
S’agissant de l’évolution des cours des matières premières exportées par le pays durant le mois de juin, le CPM a noté des tendances divergentes. Ainsi, après 23 mois de hausses soutenues, le cours du cobalt, en recul depuis la 2eme semaine du mois de juin, s’est établi en moyenne à 94.733,52 USD la tonne sur ce mois, consacrant une contraction de 2,78 % par rapport au mois de mai. A fin juin, le cours fin période a été de 93.819,98 USD. Cette tendance est également observée sur le pétrole dont le cours moyen est en recul de 1,42 % par rapport au mois précèdent. Quant au cours moyen du cuivre, principal produit d’exportation, il a progressé de 2,07 % en juin, après une baisse le mois dernier. Le cours moyen de ce produit s’est situé à 6.962,10 USD la tonne métrique avec un cours fin période de 6.649,0 USD.
Au regard de ces évolutions, le Comité de Politique Monétaire encourage le Gouvernement à accélérer la mise en œuvre des réformes, en vue de diversifier l’économie congolaise afin de la rendre résiliente aux chocs.

Au plan intérieur,
La Commission d’Etudes Statistiques et des Comptes Nationaux (CESCN) statuant sur base de réalisations de production à fin mars 2018, anticipe une croissance de l’économie congolaise de 4,2 %, tirée par le dynamisme de l’activité dans les secteurs primaire et tertiaire.
Concernant le baromètre de conjoncture, le solde d’opinions des chefs d’entreprises de la RDC qui s’était situé à + 10,9 % au mois de mai dernier, s’est hissé à + 26,4 % au cours du mois de juin. Cette nette progression est le résultat de la conjoncture favorable qui a prévalu notamment dans le secteur minier où ce solde est passé de + 27,5 % à + 40,5 % en juin 2018. Cependant, cette tendance à la consolidation de la reprise économique reste confrontée à l’incertitude tant intérieure qu’extérieure.
Sur le marché des biens et services, le mois de juin 2018 a été marqué par une décélération de l’inflation en rythme mensuel dont le taux est ressorti à 0,251 % contre 1,194 % le mois précédent. En cumul annuel, le taux d’inflation s’est établi à 5,206 % contre 20,766 % à la période correspondante de 2017. Considérant la même tendance, l’inflation attendue à fin décembre 2018 serait de 10,684 % contre un objectif optimal à moyen terme de 7,0 %.
S’agissant des finances publiques, l’exécution des opérations financières de l’Etat en juin s’est soldée par un léger excédent de 3,7 milliards de CDF consécutif aux recettes de 539,0 milliards de CDF et aux dépenses de 535,4 milliards. Comparé à la période correspondante de 2017, où le Trésor avait enregistré un déficit de 35,7 milliards de CDF, ce solde s’est amélioré de 39,4 milliards. De même, le solde cumulé au 1er semestre 2018 renseigne un excédent de 546,3 milliards de CDF, soit une amélioration de 654,0 milliards par rapport au déficit enregistré à la période correspondante de 2017.
Sur le marché des changes, le CPM a noté la pérennisation de la stabilité obtenue depuis le second semestre 2017, sur fond d’une bonne coordination des politiques budgétaire restrictive et monétaire accommodante. Ainsi, en juin, le dollar américain s’est négocié à 1.625,67 CDF à l’indicatif et à 1.647,00 au parallèle, induisant une légère dépréciation mensuelle de 0,29 % et une légère appréciation mensuelle de 0,05 % sur les deux segments respectifs du marché. Concernant les réserves de change, elles se sont situées à 1.191,87 millions de USD au 1er semestre 2018, correspondant à 5 semaines d’importations des biens et services. Aux six premiers mois de l’année, il est noté une accumulation de 347,86 millions de USD par rapport à fin décembre 2017.
S’agissant du secteur monétaire, la liquidité globale s’est accrue, en raison d’une hausse des Avoirs extérieurs nets contrebalancée par une baisse des Avoirs intérieurs nets.
Pour ce qui est des perspectives à court terme, le Comité de Politique Monétaire reste confiant quant au maintien de la stabilité macroéconomique. A cet effet, il entend maintenir le niveau actuel de l’alerte étant donné la persistance des risques inflationnistes liés aux diverses incertitudes en cette période électorale.
De ce qui précède, le taux directeur reste à 14,0 %. Les coefficients de la réserve obligatoire sur les dépôts en devises à vue et à terme sont maintenus respectivement à 13,0 % et 12,0 % et ceux pour les dépôts en monnaie nationale à vue et à terme à 2,0 % et 0 %. Le Bon BCC sera éventuellement utilisé en vue des ajustements urgents de la liquidité. Fait à Kinshasa, le 10 juillet 2018

Kinshasa : seules 20.000 tonnes d’immondices dégagées sur les 90.000 produites par jour
vendredi 16 novembre 2018

*« Dans ces conditions, il est difficile de rendre la ville propre", note le directeur général de la Régie d’assainissement de la capitale » qui avoue (...)
lire la suite
La construction du Pont Kinshasa-Brazzaville au menu de la réunion entre la BAD et Africa 50
jeudi 15 novembre 2018

Le projet de construction du pont devant relier Kinshasa et Brazzaville se trouve à l’ordre du jour de la réunion qui se tient depuis le 8 novembre (...)
lire la suite
Le DG Patience Saiba satisfait de son bilan à l’Ogefrem
mardi 13 novembre 2018

12 novembre 1980-12 novembre 2018, l’Office de Gestion du Fret Multimodal (OGEFREM) a totalisé 38 ans d’existence. Au cours de la cérémonie (...)
lire la suite
La BCC invite le public à la vigilance
lundi 12 novembre 2018

COMMUNIQUE DE PRESSE La Banque Centrale du Congo informe le public que certaines structures, non agréées par elle, se livrent directement ou par (...)
lire la suite
BCC note un relèvement de l’activité économique à 4,1% en 2018
vendredi 2 novembre 2018

Les estimations de la croissance économique, sur base des réalisations de la production à fin juin 2018, renseignent un relèvement de l’activité (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Au nom de la base

Tiens ! hier jeudi, le candidat Emmanuel Ramazani devait présenter son programme. Silence radio. Sans doute que la base a demandé à "Coup sur coup" d’ajourner la manif. Le même Shadary fait face à (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting