Halte à la politique de l’autruche !
jeudi 12 juillet 2018

Avec le dépôt des candidatures pour les provinciales, l’avion estampillé CENI a pris la vitesse de croisière. On peut s’en féliciter. Dans un peu moins de deux semaines, le même exercice concernera la députation nationale et la magistrature suprême. L’appareil volant étiqueté "Centrale électorale" aura ainsi achevé de mettre le cap sur la destination "23 décembre". Et ce, pour un atterrissage en douceur.
Cet optimisme est, cependant, tributaire aux aléas des zones des turbulences. Elles s’annoncent nombreuses. Très nombreuses même. Tant de l’intérieur comme de l’extérieur des hypothèques planent encore sur le processus électoral.
Pas vraiment du fait de la CENI, mais en raison de la guerre des tranchées que continuent à se mener Pouvoir et Opposition avec en arrière-fond, des velléités interventionnistes de certains partenaires et "amis" de la RDC, drapés dans la nébuleuse "communauté internationale".
De la controverse autour de la machine à voter aux mesures de décrispation en passant notamment par la polémique politicienne sur la candidature ou non de Joseph Kabila, autant de sujets de friction potentiellement aussi anxiogènes que dangereux.
Par conséquent, gare au mieux à un atterrissage forcé et pire à une explosion en plein vol ! Dans les deux cas, les victimes auront pour nom "la RDC et les Congolais". En clair, en cas de crash, personne ne sortira vivant.
Alors, est-il possible de prévenir ce scénario millénariste ? La réponse est oui. Pourvu que les acteurs politiques rd congolais renoncent à la politique de l’Autriche et se délestent, pour certains, de leurs egos surdimensionnés et, pour d’autres, des agendas de leurs mentors étrangers. Ce qui leur permettrait de regarder la réalité en face.
Une réalité qui requiert le nécessaire consensus national, en vue des élections apaisées et donc susceptibles de déboucher sur des lendemains qui chantent. Sinon, un crash assorti d’une déflagration, dont les seuls bénéficiaires sont ceux qui parient depuis les années 90 sur la balkanisation de la RDC. José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting