LUTTE CONTRE LES ANTIVALEURS
L’APNAC-RDC interpelle les congolais
vendredi 13 juillet 2018

La journée africaine de lutte contre les antivaleurs était célébrée mercredi 11 juillet. A cette occasion, le Réseau des parlementaires africains contre la corruption (APNAC-RDC) a, dans un communiqué de presse, lancé un appel au peuple africain en général et aux Congolais en particulier à dénoncer et décourager tous les actes de corruption . Une exhortation particulière a été faite aux structures de sanctionner négativement les corrompus et les corrupteurs. Inversément, une récompense doit être accordée à tous ceux qui se sont montrés comme des modèles dans la gestion de la chose publique.

Par ailleurs, le président de l’Apnac/RD Congo a invité la population à une autoprise en charge, en sanctionnant sévèrement tous les dirigeants qui se sont compromis dans la gestion de la chose publique. En cette période préélectorale, Jean-Pierre Pasi Zapamba saisit l’opportunité d’interpeler aussi bien la classe dirigeante que la population afin de s’abstenir de tout acte susceptible d’entraver le processus électoral.
Autant l’humanité célèbre le 09 décembre de chaque année, la Journée internationale de lutte contre la corruption, autant l’Afrique commémore le 11 juillet, sa Journée de lutte contre les antivaleurs. Pour l’Apnac/RD Congo, cette Journnée offre l’occasion d’interpeller la mémoire collective de manière à faire de la lutte contre la corruption, la voie obligée pour l’amélioration de la gouvernance des nations et de leur s développements.
Aussi, le député national Pasi Zapamba n’a-t-il pas manqué de souligner que la corruption sape la démocratie, mine l’Etat de droit, entraine la violation des droits de l’homme, fausse le jeu des marchés, nuit à la qualité de vie et crée un terrain propice à la criminalité au terrorisme et à d’autres phénomènes qui menacent l’Afrique en général et la RDC en particulier.
« ’Le mal court dans tous les pays d’Afrique comme du monde grand et petit, riche ou pauvre, mais il est plus destructeur dans les pays en voie de développement », poursuit le numéro 1 de l’Apnac/RD Congo, précisant que ce sont les pauvres qui en pâtissent les plus. « C’est dans ce cadre que nous saluons le dernier sommet de l’Union africaine tenu en Mauritanie où les Chef d’Etat et des gouvernement se sont engagés à lutter sans ambages contre la corruption », a conlcu le prof Pasi. Mathy MUSAU

Kinshasa, premier test pour Martin Fayulu
mercredi 21 novembre 2018

Le candidat de la coalition LAMUKA regagne la capitale congolaise ce mercredi 21 novembre pour débuter sa campagne électorale. A Kinshasa, Martin (...)
lire la suite
Les "partis indépendants" donnent leur position finale sur le processus électoral ce jeudi
mercredi 21 novembre 2018

Dans un communiqué publié hier mardi 20 novembre, le Conseil des partis dits indépendants informe l’opinion qu’il donnera sa position finale sur le (...)
lire la suite
L’UNFPA invite le gouvernement à investir dans la transition démographique
mercredi 21 novembre 2018

Le rapport sur l’état de la population mondiale 2018, a été lancé le lundi 19 novembre au Kempinsky Fleuve Congo Hôtel. .C’était au cours d’une (...)
lire la suite
Henri Yav lance le logiciel « ISIS Régie » pour lutter contre la corruption et maximiser les recettes de l’Etat
mercredi 21 novembre 2018

Le ministre des Finances, Henri Yav Mulang, vient de lancer un logiciel nommé « ISIS Régie », pour mieux s’imprégner de la traçabilité des recettes (...)
lire la suite
UPF : la section RDC se dote d’un nouveau bureau élu
lundi 19 novembre 2018

L’Union internationale de la presse francophone, section RDC s’est dotée, depuis le samedi 17 novembre dernier,d’un nouveau bureau. Ce comité (...)
lire la suite
Communiqué du Commissariat provincial de la police ville de Kinshasa
vendredi 16 novembre 2018

Le Commissariat provincial de la Police Ville de Kinshasa informe les Kinois et Kinoises que les manifestations de colère organisées par les (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting