EVALUATION DU PROCESSUS ELECTORAL
Tripartite : le gouvernement se fait désirer
vendredi 13 juillet 2018

Le processus électoral risque de prendre de l’eau. La faute au manque de volonté politique. Le gouvernement ne semble pas jouer sa partition à la Tripartite (CNSA-Gouvernement-Céni) censée dégager un compromis autour des grandes options pour des élections que tous veulent pourtant apaisées. Les membres de l’Exécutif attendus pour fixer l’auditoire notamment sur la décrispation politique et la sécurisation des élections se font désirer aux travaux...

C’est un peu le statu quo à l’immeuble de la territoriale où se déroulent, depuis quelques jours déjà, les travaux de la tripartite CNSA-Gouvernement-Céni.
Les membres de l’Exécutif national désignés pour parler de la décrispation politique avec les cas des prisonniers politiques ou encore de la sécurisation des élections avec en toile de fond la problématique de la liberté des manifestations publiques, ne semblent pas avoir le cœur à l’ouvrage. Certains sèchent même les travaux. Les autres parties engagées dans l’évaluation du processus électoral sont en passe de perdre patience.
Attendu depuis le mardi 10 juillet pour exposer sur la décrispation politique avec notamment la non-prise en compte des corrections proposées par le CNSA sur les listes des partis et regroupements politiques, la sécurisation du processus et la problématique des manifestations publiques, le vice-Premier ministre Henri Mova ne s’est toujours pas encore manifesté...
Ce n’est pas tout. Hier jeudi 12 juillet, c’était au tour du ministre d’Etat en charge de la Justice, Alexis Thambwe Mwamba de disparaître dans les couloirs de l’immeuble de la territoriale. Il devait exposer sur la décrispation politique, notamment la libération des prisonniers politiques, l’ouverture des médias et les dédommagements des victimes des événements des 19 et 20 septembre 2016. Le protocole sur place a bel et bien confirmé l’arrivée du garde des Sceaux... Les autres membres de la Tripartite ne savent plus à quel saint se vouer. Et dire que l’évaluation du processus est plus que nécessaire. Cela y va de l’avenir du pays. Didier KEBONGO

Enfin, Gizenga se prononce sur les deux ministres PALU
vendredi 13 juillet 2018

* Tout en comprenant le geste du tandem Matuku-Kabwelulu, lié par la solidarité gouvernementale, le Patriarche persiste et signe sur le fait que (...)
lire la suite
Kabila va annoncer prochainement des « décisions importantes », selon Guterres
vendredi 13 juillet 2018

Le président de la République démocratique du Congo, Joseph Kabila, va annoncer prochainement des « décisions importantes », a déclaré jeudi le (...)
lire la suite
Des agents de la CENI veillent au contrôle qualité des machines à voter
vendredi 13 juillet 2018

Les échos en provenance de Séoul, en Corée du Sud, sont de plus en plus rassurants au niveau de la Commission électorale nationale indépendante. (...)
lire la suite
Le Ministère public détecte les 12 numéros téléphoniques suspects du prévenu Ali Mputu
vendredi 13 juillet 2018

L’analyse des relevés d’analyse se poursuit dans l’affaire opposant le ministère public aux 36 présumés miliciens du mouvement terroriste Kamwina Nsapu, (...)
lire la suite
La Régideso sollicite de l’Hôtel de ville la réouverture de son parking donnant sur le boulevard du 30 juin
vendredi 13 juillet 2018

Happy end. La délégation syndicale de la Régideso conduite par le Directeur général de l’entreprise a présenté des excuses mercredi 11 juillet au (...)
lire la suite
Tripartite : le gouvernement se fait désirer
vendredi 13 juillet 2018

Le processus électoral risque de prendre de l’eau. La faute au manque de volonté politique. Le gouvernement ne semble pas jouer sa partition à la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting