POUR DES ELECTIONS APAISEES
Des Jeunes engagés pour la paix contre l’appel du CLC
lundi 16 juillet 2018

* Ils plaident pour un environnement apaisé avant, pendant et après les élections.

Les actions de rue ne sont pas les bienvenues chez les mouvements citoyens et associations des jeunes universitaires réunis au sein du Collectif de Jeunes engagés pour la paix. Surtout pas en ce moment où toute la société a les yeux rivés sur les élections dont le processus entre dans sa phase cruciale. Dans une déclaration vendredi 13 juillet à Kinshasa, ces jeunes ont adressé un message sans équivoque au Comité laïc de coordination qui projette des actions de rue en août prochain.

"Le train a bien quitté la gare avec l’ouverture depuis le 24 juin dernier, des bureaux de réception et de traitement des candidature. Nous soutenons et encourageons la commission électorale nationale indépendante qui, malgré des conditions difficiles de travail, exécute sans rechigner son chronogramme", indique le Collectif dans sa déclaration.
Il estime que la polémique sur le fichier électoral à propos des électeurs sans empreintes digitales, n’entame en rien la crédibilité dudit fichier dès lors que la finalité c’est l’identification certaine du votant.
Pour le collectif, le CLC ne doit pas prendre prétexte d’une candidature supposée du président Joseph Kabila pour un troisième mandat pour créer des tensions sociales qui n’ont pas leur raison d’être. Et surtout qu’il n’en est rien, font remarquer ces jeunes. "L’intéressé ayant à plusieurs reprises communiqué sur son avenir politique… Le chef de l’État a dit et redit qu’il respectera la Constitution dans toutes ses dispositions. Le contexte actuel de notre pays recommande d’agir dans le seul souci de garantir l’intégrité de notre territoire, la stabilité des institutions, la cohésion nationale et le bonheur de la population", déclare le Collectif de jeunes engagés pour la paix.
Ces jeunes appellent les uns et les autres à reconsidérer leurs positions tenant compte de l’aspiration profonde de la population, celle des élections apaisées et la paix postélectorale. "L’unité de tous, autour des intérêts réels du Congo et de son peuple, est la meilleure façon de garantir le développement économique et l’amélioration de la situation sociale de nos populations", recommandent-ils dans leur déclaration.
Didier KEBONGO

Une fillette de treize ans violée par un commerçant à Lemba
jeudi 16 août 2018

François, âgé d’une vingtaine d’années, vendeur dans une boutique, aurait abusé d’une fillette de treize ans dans la commune de Lemba à Kinshasa. Le viol (...)
lire la suite
Le Ballet Interculturel du Nord-Kivu a été impressionnant au Festival Panafricain de la Danse
jeudi 16 août 2018

Le "Ballet Interculturel du Nord-Kivu" a fait bonne impression au Festival Panafricain de la Danse (FESPAD). C’est du moins ce que vient de (...)
lire la suite
Le M23 appelle à la levée des obstacles au processus électoral
mardi 14 août 2018

Le Mouvement du 23 mars (M23) refait surface en signant une déclaration hier lundi 13 août en rapport avec le processus électoral en cours. Par la (...)
lire la suite
Les femmes saluent le geste historique de J. Kabila
lundi 13 août 2018

"Lisolo ya ba mamans" (Histoire entre femmes), c’est sous ce thème que les femmes de toutes les tendances et couches sociales se sont retrouvées le (...)
lire la suite
Bukavu : membres de la société civile et vendeurs des chèvres approuvent la machine à voter
lundi 13 août 2018

Ils étaient au total 120 membres des organisations de la société civile et des vendeurs des chèvres au marché Beach Muhanzi, à Bukavu, dans la (...)
lire la suite
14 otages des ADF en putréfaction à l’est de Beni-ville !
vendredi 10 août 2018

*Pendant ce temps, les NDC/R occupent plusieurs localités du Lubero-Sud. C’est le mercredi 8 août qu’il y a eu une vive consternation de la (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting