Comment tirer le rideau sur le mondial russe...
mardi 17 juillet 2018

Comment tirer le rideau sur le mondial russe sans… tirer un chapeau au pays organisateur. Si la sélection russe n’a pas remporté le précieux trophée, le pays de Poutine mérite un tout autre trophée. Celui de l’organisation. Impeccable.
La 21ème phase finale de la coupe du monde de football a été marquée de bout en bout du sceau de la quasi-perfection en terme d’organisation. Spécialistes, observateurs, habitués des compétitions sportives planétaires s’accordent sur un point. A savoir que le mondial russe a été un modèle de réussite.
L’accueil, le déplacement, l’ambiance dans les différents stades…tout était réglé comme du papier à musique. Pas de doute possible. La Russie a relevé le défi et a, au passage, confondu critiques et autres détracteurs.
Ils étaient, pourtant, nombreux à douter de la capacité de ce grand pays eurasiatique à organiser correctement la grand-messe du foot mondial. Des "analystes", des "commentateurs", des "soviétologues" devenus "russologues", des "kremlinologues" ont prédit notamment des difficultés au niveau des déplacements, de l’hébergement des délégations et surtout de fanatiques des équipes nationales présents sur le sol russe. D’autres ont prophétisé des scènes de violences voire de racisme dans et en dehors des stades. Rien de tel.
Dans ce vaste monde où des considérations géopolitiques s’invitent dans tous les domaines, certaines critiques contre la Russie sortaient du cadre purement sportif. Tout s’est passé comme si tous ceux que Vladimir Poutine dérange, l’attendaient au tournant de fausses notes ou même du fiasco de la coupe du monde. C’est plutôt le contraire au finish.
Ce mondial a vu le triomphe de la France. Pas seulement. Cette compétition planétaire a mis en lumière les atouts - y compris insoupçonnés- de la Russie.
Le pays de Vladimir Poutine aurait voulu battre en brèche tous les stéréotypes, les clichés, les idées reçues et même de la propagande antirusse qu’il ne s’y serait pas pris autrement. Mission accomplie pour l’ex patrie des tsars et des soviets !
José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting