REAGISSANT A L’ADRESSE DU CHEF DE L’ETAT AU CONGRES
Me Tunda : ’’Joseph Kabila a montré sa détermination à défendre la souveraineté du Congo’’
vendredi 20 juillet 2018

Haut cadre de la Majorité présidentielle, ancien Secrétaire général adjoint du Parti du Peuple pour la Reconstruction et la Démocratie (PPRD), Me Tunda ya Kasende a suivi avec intérêt l’adresse du chef de l’Etat devant les deux chambres du Parlement, réunies en Congrès hier jeudi 19 juillet. A ’’Forum des As’’, il livre ses réactions à chaud.

A cinq mois des échéances électorales, le discours du président Joseph Kabila devant le Congrès était très attendu. Estimez-vous que le suspense a été réellement levé quant à sa candidature ?

Le chef de l’Etat a été on ne peut plus clair. Il n’y a plus de suspense, parce que la République démocratique du Congo est régie par une Constitution, et non par des menaces ou des orientations politiques qui obligeraient le président de la République à prononcer des discours destinés à plaire à qui que ce soit. Le Président Kabila vient, en fait, de faire une adresse historique devant la Nation. Dans le contexte actuel, cette adresse va faire date par rapport à la vision qu’il a clairement ressortie dans ses propos, lorsqu’il compare le passé et le présent de notre pays.

Qu’avez-vous personnellement retenu de cette adresse ?

Le président Joseph Kabila a souligné à juste titre qu’à travers toutes les réalisations qu’il a initiées au bénéfice du peuple congolais, il a réellement opéré une renaissance ou une refondation de l’Etat. Ces réalisations sont visibles et palpables, en commençant par la réunification du pays pour aboutir à la démocratisation. A ce sujet justement, l’autorité suprême a été on ne peut plus clair, puisqu’il a organisé les élections de 2006 et de 2011. Il voudrait ainsi organiser également des élections véritablement démocratiques en décembre 2018… Et donc, toutes les personnes de mauvaise foi devraient fermer la bouche et se cacher.
Qu’est-ce qui vous pousse à être aussi certain de la tenue des élections dans le délai ?
Le chef de l’Etat a été formel lorsqu’il a évoqué le problème de démocratisation. Il a été très pathétique lorsqu’il s’est référé à nos héros nationaux, Simon Kimbangu, Patrice Emery Lumumba et Laurent-Désiré Kabila qui ont été assassinés à cause de leur détermination à instaurer dans ce pays une véritable démocratie, à travers la liberté et la dignité du peuple congolais. C’est pour dire clairement que, pour l’intérêt du Congo, le président Joseph Kabila est prêt à sacrifier sa vie, au même titre que les autres héros nationaux qui sont morts, armes à la main, pour la cause de la patrie.

Est-ce un défi à l’égard de ses détracteurs ?
Il faut effectivement mettre en relief la détermination du président de la République à mener une guerre sans merci contre les ingérences extérieures. Le Congo n’a jamais donné des leçons à personne ! Et pour cela, il n’est pas prêt à recevoir des leçons de qui que ce soit. Surtout pas dans le domaine de la démocratie. Les Congolais doivent choisir leurs voies en toute indépendance et sans l’influence de personne. Voilà pourquoi les élections en RDC seront toujours financées par le Trésor public, car il s’agit là d’une question de souveraineté nationale.

Est-ce, pour vous, une manière de tourner le dos à l’aide extérieure ?
Les chantages de l’extérieur n’ont pas de place au Congo ! Autrement dit, le Président de la République ne subira jamais des pressions pour diriger le pays. Voilà pourquoi il n’a aucune émotion à s’exprimer à ce sujet parce qu’il reste dans la bonne voie pour continuer à assumer ses responsabilités, étant dans une disposition où il doit surtout démontrer sa passion pour le Congo. Comme leader politique et haut cadre de la Majorité, il ne nous reste qu’à amplifier le discours souverainiste du Raïs, en demandant à tous les Congolais de se mobiliser pour défendre notre souveraineté. Pour le pouvoir, nous ne pouvons vendre la RDC. Propos recueillis par Yves KALIKAT

Des criminels à Kinshasa pour attaquer des personnalités politiques
mardi 23 octobre 2018

* A 2 mois de la date fatidique du 23 décembre, la CENI et les acteurs politiques appelés à créer les conditions d’un scrutin réellement apaisé. (...)
lire la suite
Le général Sylvano Kasongo relance l’opération de contrôle des véhicules
mardi 23 octobre 2018

Le commissaire provincial de la police ville de Kinshasa, le général Sylvano Kasongo, a lancé le dimanche 20 octobre dernier, la deuxième phase de (...)
lire la suite
Mende et Atundu ciblés hier par des assaillants toujours en cavale
mardi 23 octobre 2018

Plus de peur que de mal. Les porte-paroles du gouvernement et de la Majorité présidentielle ont été les cibles des assaillants qui ont pris d’assaut (...)
lire la suite
Le projet de loi de reddition des comptes 2017 envoyé à la commission ECOFIN de l’Assemblée nationale
mardi 23 octobre 2018

* L’exécution du Budget 2017 s’est soldée par un excédent, signe de la rigueur budgétaire, souligne Henri Yav. Kinshasa, 22 octobre 2018 (ACP).- Le (...)
lire la suite
Antonio Guterres exprime son indignation
mardi 23 octobre 2018

Par un communiqué signé hier par Farhan Haq, son Porte-parole adjoint, le Secrétaire général de l’ONU, Antonio Guterres, se dit indigné par (...)
lire la suite
Elections : Samy Badibanga pour un langage de vérité
lundi 22 octobre 2018

* Toutefois, à J-61, le leader de la plateforme "Les Progressistes", doute de l’organisation du scrutin à la date prévue. D’où, l’indispensable (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting