La caution au…cou
vendredi 27 juillet 2018

Silence ! Cherche la caution… désespérément. Sale temps pour les acteurs politiques et autres postulants aux travées de l'Hémicycle et prétendants aux ors et lambris du Palais de la Nation. Se faire élire député sera tout, sauf une sinécure. Il y a, certes, la déception ambiante mêlée à de la colère de la part des Congolais qui attendent toujours le fameux dividende démocratique. Il y a surtout le défi lié à "Sa Majesté" le seuil de représentativité, doublé de cette caution non remboursable de 1000 dollars pour le candidat député national. Et de …100.000 dollars pour tous ceux qui ambitionnent de s'asseoir sur le fauteuil présidentiel. Bien entendu, prise isolément, la caution aux législatives peut paraître à la portée des Congolais d'en haut. A eux seuls, ils peuvent garnir les sièges de l'Assemblée nationale. Le hic, c'est que l'impératif du regroupement rend suicidaire le jeu perso. Donc, candidat indépendant s'abstenir ou aller à Canossa. Reste l'unique option raisonnable. Celle des regroupements politiques. Là, la logique du plus grand nombre possible induit la mobilisation des sommes colossales en particulier pour les "autorités morales" de partis et les porte-étendards de plateformes. Aligner au moins cent candidats requiert 100.000 dollars. Quant à la compétition suprême qu'est la présidentielle, il faut carrément débourser le double de la caution de 2006 et de 2011 ! Déjà, le "PAF" de 50.000 USD non remboursable avait ruiné plus d'un postulant. Le pays avait même enregistré des cas d'aggravation des maladies cardiovasculaires et même d'AVC chez certains candidats malheureux. Il y avait de quoi ! Certains avaient mis en gage ou hypothéqué leurs bijoux de famille et d'autres s'en étaient même délestés pour réunir la caution. Dans l'espoir que le statut de candidat président de la République ouvrait la voie ne fût-ce qu'à un strapontin après le scrutin. Rien de tel. Pas sûr que le millésime 2018 attire beaucoup de vocations. 100.000 dollars en aller simple…ça fait réfléchir. {{ José NAWEJ}}
Entre politique et tribalité
jeudi 14 février 2019

Les états-majors politiques vivent au rythme des élections des gouverneurs de provinces. La pré-campagne a déjà commencé. On se serait simplement (...)
lire la suite
Un cas d’école en Afrique
mercredi 13 février 2019

Et si la passation pacifique de pouvoir à Kinshasa s'érigeait en modèle en Afrique? En tout cas , à Addis-Abeba, nombre de chefs d'Etat se sont (...)
lire la suite
Des messages de soutien à très large spectre
mardi 12 février 2019

Des motions de soutien au nouveau Président à n'en point finir. Un pluie interminable de messages. Au risque de provoquer l'inondation. Le (...)
lire la suite
Triomphe quand même
lundi 11 février 2019

Trêve de fine bouche. Exit la fausse modestie. Félix Tshisekedi a quelques raisons de boire du petit lait. Frais émoulu du suffrage universel, le (...)
lire la suite
Les nouveaux habits de l’UDPS
vendredi 8 février 2019

UDPS égale pouvoir ! Un vrai oxymore, tant le parti tshisekediste a incarné jusqu'à la caricature l'opposition. Durant plus de trois décennies, (...)
lire la suite
Course suicidaire au gouvernorat…
jeudi 7 février 2019

Course au pouvoir acte 1. Le fauteuil de gouverneur de province suscite moult convoitises. Dans les états-majors politiques estampillés Front (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting