Quel gâchis !
lundi 6 août 2018

Principale porte d’entrée du pays dans sa frontière-sud, Kasumbalesa a été paralysée pendant trois jours. Et même en cas de retour à la normale ce lundi, pas sûr que le trafic et autres activités de négoces atteignent le volume habituel.
Pas besoin d’être un crack en économie pour savoir d’ores et déjà que le gâchis est considérable pour tout le monde. D’abord, pour l’Etat dont le manque à gagner se chiffre en plusieurs centaines de milliers dollars par jour.
Quand on sait qu’avec l’embellie sur le front minier, le trafic est particulièrement intense, l’on peut deviner les conséquences de l’arrêt d’activités sur le Trésor public. Ce n’est pas tout. Etant donné le caractère proverbialement extraverti de l’économie rd congolaise, deux jours de perturbation à la frontière avec la Zambie se payent cash. Ensuite, pour les différents services qui opèrent à ce poste-frontière.
Et enfin, pour tous les Congolais de Kasumbalesa et d’ailleurs dont la survie quotidienne dépend de leur connexion au trafic frontalier. Ce sont donc plusieurs milliers de familles qui ont vu leur source de pitance journalière tarir.
En un mot comme en mille, le bras de fer Pouvoir-Ensemble pour le changement a causé des dégâts à très large spectre.
Vu de l’intérêt général et de la sempiternelle "misère du peuple", personne n’est sorti ragaillardi de cette épreuve de force. Le pays a enregistré des pertes dont il pouvait utilement se passer. Et la facture post-affrontements sera tout aussi salée. Il faudra, en effet, réhabiliter, restaurer, reconstruire tout ce qui a été dégradé, ou carrément détruit.
Face à ce tableau sombre, seuls les ayatollahs du manichéisme, ou ceux qui préfèrent leurs partis à leur patrie peuvent trouver des motifs de satisfaction dans la triste séquence de Kasumbalesa. José NAWEJ

Le mérite de Fatshi
jeudi 16 août 2018

Grand oral hier signé Fatshi. Le tout premier pour le successeur du légendaire Tshisekedi devant des cols blancs. D’ici et d’ailleurs. Au menu de (...)
lire la suite
Les preuves de souveraineté, version CENI
mercredi 15 août 2018

"Il n’y a pas d’amour, il n’y a que des preuves d’amour", disait le très discret poète français Pierre Reverdy. Une citation reprise à son compte bien (...)
lire la suite
L’oiseau rare côté Opposition
mardi 14 août 2018

D’un feuilleton à un autre. Celui estampillé "Dauphin" ayant connu son épilogue, voici une autre séquence digne d’intérêt aussi. Et non dénuée de (...)
lire la suite
L’oiseau rare côté Opposition
lundi 13 août 2018

D’un feuilleton à un autre. Celui estampillé " Dauphin " ayant connu son épilogue, voici une autre séquence digne d’intérêt aussi. Et non dénuée de (...)
lire la suite
Profitons du redoux !
vendredi 10 août 2018

Pour une classe politique difficilement soluble dans le consensus, le satisfecit ambiant en vaut la chandelle. Le respect par Joseph Kabila de la (...)
lire la suite
"La surprise du chef"
jeudi 9 août 2018

Hyper discret. Voire secret. Et donc insondable. Tout cela fait Joseph Kabila Kabange. Egal à lui-même, le Raïs vient d’administrer -pour la énième (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting