MEDIATION DES CONFLITS ELECTORAUX
Le FFC engager à impliquer les femmes
mardi 7 août 2018

« Renforcer les capacités des femmes sur la médiation des conflits électoraux », tel est le thème du projet lancé le vendredi à Sultani Hôtel par le Fonds pour les femmes congolaises (FFC), en partenariat avec l’Ambassade du Canada en RDC.

"Ce projet de huit mois pour permettre, entre autres de renforcer les capacités de 45 femmes leaders en gestion et médiation des conflits électoraux. Il pourra aussi assurer le monitoring et la collecte des données sur la situation des femmes au processus électoral", a fait savoir la directrice exécutive de FFC.
En outre, il sera question d’organiser trois séances de renforcement des capacités pour 45 femmes candidates sur l’élaboration de stratégies de communication en période électorale, sur les différents instruments juridiques protégeant la femme ; la tenue de 3 séances de renforcement des capacités en éducation civique pour 30 femmes et filles leaders en âge de voter, a souligné Julienne Lusenge.

DES MISSIONS DE PLAIDOYER
Cette activiste des droits des femmes a, par ailleurs, précisé que ce projet va soutenir seize missions de plaidoyer auprès du ministère de l’Intérieur et dans les nouvelles provinces portant sur la nomination de femmes et jeunes filles en âge de voter aux postes de prise de décisions dans les dites provinces ainsi qu’auprès des chefs des partis politiques pour l’alignement des femmes sur les listes des partis politiques. Egalement, la subvention de 16 Ong féminines de la base pour mettre en œuvre des projets portant sur la sensibilisation de la participation des femmes au processus électoral et sur la prévention et la gestion des conflits.
Enfin, le projet lancé va appuyer les organisations qui travaillent sur l’intégration des femmes dans les pouvoirs coutumiers. Ce qui a permis aux chefs traditionnels de changer leurs perceptions de la femme, a renchéri la patronne de FFC.
D’après elle, les femmes et filles politiques formées vont s’impliquer dans la recherche et la restauration de la paix, la démobilisation des jeunes et la cohabitation pacifique entre les communautés en conflit. Julienne Lusenge a ainsi invité toutes les organisations féminines intéressées à postuler jusqu’au 20 août prochain sur son site www.ffcrdc.org.

SOUTIEN DES FEMMES AU PROCESSUS ELECTORAL
Par ailleurs, elle encourage l’ambassade du Canada en RDC à rester aux cotés des femmes congolaises. Car ce pays est le champion des questions genre. Il a soutenu les femmes congolaises dans les violences sexuelles et plusieurs projets, a fait remarquer Julienne Lusenge. Elle n’a pas manqué de remercier tous les autres partenaires qui accompagnent les Congolaises afin qu’elles changent leur image.
« Nous avons encore besoin de vos soutiens pour réaliser le changement des statuts des femmes congolaises. Nous avons l’espoir que la RDC sera en paix un jour. Aussi, nous avons l’espoir que les femmes vont diriger un jour le Congo pour la paix et le développement », s’est-elle exprimée.
Pour sa part, l’ambassadeur du Canada en RDC a fait savoir que ce projet s’inscrit dans le cadre de son programme pour la stabilisation et les opérations de paix, appuyé par les Affaires mondiales du Canada. Nicolas Simard a souligné que la politique féminine du Canada soutient la participation des femmes dans le processus électoral.
C’est ainsi que le diplomate canadien est convaincu qu’avec le projet de renforcement des capacités des femmes, la participation des femmes et des filles va s’accroitre pendant ce processus d’enregistrement des candidatures. Il n’a pas manqué de déplorer le faible taux de participation de la gente féminine lors du dépôt de candidature pour les élections provinciales. Après, il a remis le chèque à la directrice exécutive de FFC.
Pour rappel, le FFC est une organisation non gouvernementale de droit congolais mis en place en 2007 par les femmes congolaises pour plaider la cause des organisations féminines en RDC. Il appuie techniquement et financièrement les organisations féminines œuvrant à la base dans la promotion des droits des femmes. Depuis la création, le fonds a subventionné plus de 136 organisations à travers 276 subventions octroyées. Mathy MUSAU

La MOE-UA a déployé 50 oct dans quelques provinces
lundi 31 décembre 2018

La mission d’observation électorale de l’Union Africaine a déployé 50 observateurs à court terme (OCT) dans quelques provinces de la RDC. Ces OCT (...)
lire la suite
Cour de cassation : les magistrats du Parquet général confient leur tâche entre les mains de Dieu
lundi 31 décembre 2018

Les magistrats du Parquet général près la Cour de cassation ont rendu grâce à Dieu pour leur élévation en tant que premiers Avocats généraux et Avocats (...)
lire la suite
Kinshasa : La PCB vient en aide aux plus démunis
lundi 31 décembre 2018

Le président national de la Plate-forme des Communautés de Base (PCB), Célestin Mbuyu Kabango Mukolwe, a initié, samedi 29 décembre, un carnaval (...)
lire la suite
Le centre de traitement d’Ebola n’a pas été touché, soutient le ministre de la Santé
vendredi 28 décembre 2018

La décision de la CENI de reporter les élections dans les deux villes de la province du Nord-Kivu et un territoire de Mai-Ndombe a suscité de (...)
lire la suite
Didier M’Pambia : le savoir au service du progrès
vendredi 28 décembre 2018

Dans son entreprise, on le surnomme ’’le blanc à la peau noire’’. Ordonné, discipliné, ponctuel, élégant, Didier M’Pambia Musanga dirige depuis une (...)
lire la suite
Kasanga Jhollyno promet d’être un parlementaire de proximité
mercredi 26 décembre 2018

Le candidat député national à la circonscription du Mont-Amba, Kasanga Jhollyno, promet d’être un parlementaire de proximité. Il fait le vœu de rester (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting