A UN PEU MOINS DE 48 HEURES DE LA CLOTURE DU DEPOT DES CANDIDATURES A LA PRESIDENTIELLE ET AUX LEGISLATIVES
La CENCO plaide pour le "cas Katumbi"
mardi 7 août 2018

* Les prélats catholiques exhortent le Gouvernement à laisser le leader de "Ensemble" rentrer au pays et deposer sa candidature.

Les prélats catholiques sont préoccupés par la situation de Moïse Katumbi au moment où le compte à rebours pour la fermeture du bureau de réception et de traitement des candidatures à la présidentielle et aux législatives, a commencé. A un peu moins de 48 heures, interviendra en effet la clôture du dépôt des candidatures pour cette phase des élections.

Dans un communiqué daté d’hier lundi 06 août : "la Cenco exhorte les autorités congolaises de revenir sur leur décision en laissant notre compatriote rentrer au pays et déposer sa candidature comme les autres candidats "
Les évêques se sont dits à ce propos peinés par "le sort inacceptable réservé au leader de " Ensemble pour le changement ". Ils précisent qu’il est de leur devoir de pasteurs de prévenir à temps les autorités de la République du fait qu’elles ont refusé l’entrée en RDC en RDC de l’ancien gouverneur du Katanga, l’obligeant à rester à l’étranger.
"Un tel refus ressemble à plusieurs égards, a un déni identitaire, qu’aucune société humaine ne peut aujourd’hui tolérer, protestent-ils.
" Dans la perspective de l’application de l’Accord politique global et inclusif du Centre interdiocesain, un tel traitement ségrégationniste ne se justifie point et peut inutilement entraîner des conséquences fâcheuses qu’il faut absolument éviter", martèle l’episcopat congolais.

VEILLER A L’EGALITE DES CHANCES

Les évêques catholiques ont, par ailleurs, indiqué que la bataille pour l’instant doit être électorale dans le respect de tous et de chaque individu, dans la paix et l’égalité des chances. A leurs dires, "la crédibilité du scrutin est à ce prix. En vraie démocratie, on se choisit pas les adversaires politiques ".
C’est donc à la Ceni qu’il revient de statuer sur la validité ou non d’une candidature. " Maintenir une telle décision est un grand recul pour la démocratie ", a conclu la Cenco.
Emma MUNTU

Bruno Tshibala : mission accomplie
mardi 22 janvier 2019

Dans son discours d’investiture prononcé le 14 mai 2017 devant l’Assemblée nationale, Bruno Tshibala - nommé Premier ministre le 7 avril de la même (...)
lire la suite
J. Kabila - Fatshi : passation civilisée de pouvoir demain
lundi 21 janvier 2019

* Une grande première dans l’histoire du pays depuis son accession à l’indépendance en 1960 Sauf ultime changement de calendrier, le président (...)
lire la suite
La cohabitation CACH-FCC se dessine
lundi 21 janvier 2019

* Ce partage du pouvoir entre le bloc Fatshivit et la famille Kabiliste pourrait ressembler au nécessaire compromis historique derrière lequel (...)
lire la suite
Elections : pari globalement gagné
lundi 31 décembre 2018

* En dépit des incidents constatés çà et là à travers le pays, les Congolais ont voté hier dans un climat relativement apaisé. Malgré une pluie (...)
lire la suite
L’ambassadeur Bart Ouvry a 48 heures pour quitter la RDC !
vendredi 28 décembre 2018

C’est l’escalade, entre la RDC et l’Union européenne (UE). Kinshasa,par la voix du Vice-Premier ministre, ministre des Affaires étrangères et (...)
lire la suite
Elections oui, mais dans la paix
jeudi 27 décembre 2018

« Les scrutins sont un moment important, certes, mais ils ne sauraient justifier que le sang des Congolais coule encore », fait remarquer cet (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting