A UN PEU MOINS DE 48 HEURES DE LA CLOTURE DU DEPOT DES CANDIDATURES A LA PRESIDENTIELLE ET AUX LEGISLATIVES
La CENCO plaide pour le "cas Katumbi"
mardi 7 août 2018

* Les prélats catholiques exhortent le Gouvernement à laisser le leader de "Ensemble" rentrer au pays et deposer sa candidature.

Les prélats catholiques sont préoccupés par la situation de Moïse Katumbi au moment où le compte à rebours pour la fermeture du bureau de réception et de traitement des candidatures à la présidentielle et aux législatives, a commencé. A un peu moins de 48 heures, interviendra en effet la clôture du dépôt des candidatures pour cette phase des élections.

Dans un communiqué daté d’hier lundi 06 août : "la Cenco exhorte les autorités congolaises de revenir sur leur décision en laissant notre compatriote rentrer au pays et déposer sa candidature comme les autres candidats "
Les évêques se sont dits à ce propos peinés par "le sort inacceptable réservé au leader de " Ensemble pour le changement ". Ils précisent qu’il est de leur devoir de pasteurs de prévenir à temps les autorités de la République du fait qu’elles ont refusé l’entrée en RDC en RDC de l’ancien gouverneur du Katanga, l’obligeant à rester à l’étranger.
"Un tel refus ressemble à plusieurs égards, a un déni identitaire, qu’aucune société humaine ne peut aujourd’hui tolérer, protestent-ils.
" Dans la perspective de l’application de l’Accord politique global et inclusif du Centre interdiocesain, un tel traitement ségrégationniste ne se justifie point et peut inutilement entraîner des conséquences fâcheuses qu’il faut absolument éviter", martèle l’episcopat congolais.

VEILLER A L’EGALITE DES CHANCES

Les évêques catholiques ont, par ailleurs, indiqué que la bataille pour l’instant doit être électorale dans le respect de tous et de chaque individu, dans la paix et l’égalité des chances. A leurs dires, "la crédibilité du scrutin est à ce prix. En vraie démocratie, on se choisit pas les adversaires politiques ".
C’est donc à la Ceni qu’il revient de statuer sur la validité ou non d’une candidature. " Maintenir une telle décision est un grand recul pour la démocratie ", a conclu la Cenco.
Emma MUNTU

Elections : l’UDPS parle d’une seule voix
mardi 23 octobre 2018

Augustin Kabuya d’abord le weekend, ensuite Jean-Marc Kabund hier lundi à l’émission "Le débat" sur Top Congo, soutiennent sans ambigüité, la logique (...)
lire la suite
Le FCC en meeting à Tata Raphaël le samedi 27 octobre
lundi 22 octobre 2018

*Rassuré par les « réponses techniques crédibles » de la CENI au sujet de la machine à voter et des électeurs sans empreintes digitales, Néhémie (...)
lire la suite
Controverse autour du contrôle parlementaire
vendredi 19 octobre 2018

*Face à cet exercice qui n’a rien produit tout au long de la législature, des voix s’élèvent pour appeler les députés à placer le curseur sur les (...)
lire la suite
Kinshasa s’interroge sur les motivations des autorités angolaises
jeudi 18 octobre 2018

Quarante-huit heures après le Conseil des ministres, dirigé par le président de la République, le Vice-premier ministre en charge des Affaires (...)
lire la suite
Expulsés d’Angola : Le gouvernement actionne le Fonds spécial d’assistance humanitaire
mercredi 17 octobre 2018

Le gouvernement va porter assistance aux ressortissants congolais expulsés sans façon d’Angola. La décision a été prise au cours de la dix-huitième (...)
lire la suite
Ramaphosa : les dessous de l’annulation de sa venue à Kinshasa
mardi 16 octobre 2018

On l’attendait hier lundi 15 octobre à Kinshasa, mais l’attente a été longue et vaine. Annoncé au XIème Sommet de la Grande Commission mixte République (...)
lire la suite
FORUM DES AS
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting