Profitons du redoux !
vendredi 10 août 2018

Pour une classe politique difficilement soluble dans le consensus, le satisfecit ambiant en vaut la chandelle. Le respect par Joseph Kabila de la limitation constitutionnelle du nombre de mandats est quasi-unanimement salué. Ici comme ailleurs. Mieux, il est jusqu’aux anti-kabilistes…primaires à trouver matière à satisfaction dans le geste du Raïs.
A l’international, gênés aux entournures, même les professionnels du Congo bashing peinent à trouver à y redire. Pour une fois, la RDC est perçue différemment. Elle qui est presqu’invariablement regardée avec des lunettes au mieux teintées de pessimisme et au pire de catastrophisme millénariste. Si cela n’est pas une éclaircie dans la grisaille, ça y ressemble fortement.
Comment ne pas s’en féliciter. Comment ne pas prolonger, à l’interne, ce redoux. Et ce, en suggérant au chef de l’Etat de donner d’autres signaux positifs. Il en sortirait ragaillardi.
Pour le coup, le Président Kabila prouve par l’absurde à ses détracteurs qu’il est encore le maître du jeu politique. Faute de n’en être plus l’Alpha et l’Oméga.
Même si -il est vrai-la décrispation, gage de la tenue d’élections apaisées, ne dépend pas du seul Raïs. C’est à deux que l’on danse le Tango. Chaque partie prenante devrait donc faire sa part.
Le Gouvernement, les institutions d’appui à la démocratie avec en prime la CENI, la classe politique dans toute sa diversité, la Société civile ou ce qui en tient lieu et la communauté internationale. Il y a autant nécessité qu’urgence. Aucun Congolais -pour peu qu’il soit conscient des enjeux planétaires au centre desquels se trouve la RDC- n’a intérêt à voir le pays sombrer. José NAWEJ

Un scrutin synonyme d’auto-prise en charge
lundi 31 décembre 2018

Les Congolais ont bel et bien voté hier dimanche 30 décembre. La tenue du scrutin constitue en elle-même un exploit. Car, ces élections ont été (...)
lire la suite
A Tshibala ce qui lui revient
vendredi 28 décembre 2018

Dans deux jours, les élections. Enfin ! Un épilogue qui fut long à se dessiner. Que de pesanteurs ! Que d’hypothèques ! Que de paris non tenus ! (...)
lire la suite
Conjurer le spectre du chaos
jeudi 27 décembre 2018

Entre la CENI et certaines parties prenantes- directes et indirectes- au processus électoral, ça vole bas .Très bas même. De mauvais augure à (...)
lire la suite
D’Etsou à Ambongo en passant par Monsengwo
mercredi 26 décembre 2018

Lâché par le Cardinal Frédéric Etsou à l’occasion des élections de 2006, le concept " vérité des urnes" n’a pas pris la moindre ride depuis. Lors de la (...)
lire la suite
Entre anxiété et…espérance
lundi 24 décembre 2018

Des fêtes de fin d’année pas comme les autres que celles que s’apprête à passer les Congolais. Et pour cause, la séquence festive est comme parasitée (...)
lire la suite
Raisons techniques contre motivations politiques
vendredi 21 décembre 2018

Un report d’une semaine. C’est à la fois peu et beaucoup. Peu, si l’on considère cet ajournement d’Un strict point de vue technique. De fait, le Très (...)
lire la suite
FORUM DES AS
editorial

Sécurité d’abord !

La correspondance estampillée "Hôtel de ville" est tombée hier comme un couperet pour les uns et un ouf de soulagement pour les autres. C’est selon. Trêve de meeting à Kinshasa pour les candidats (...)

lire la suite

Annonces
Ban_pub
Copyright © FORUM DES AS 2013 - Design by MConsulting